YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach (T51)
Tite Kubo
Glénat

Ichigo poursuit son entrainement afin de maîtriser son fullbring, cette arme nouvelle qui doit remplacer son zanpakuto. Il est parvenu à matérialiser une svastika qu’il utilise comme un gigantesque shuriken. Mais une telle arme est trop lente pour le rendre véritablement dangereux. Et son professeur du jour, Jackie, lui montre que le fullbring peut revêtir bien des aspects et ne pas se présenter simplement comme une arme, mais aussi comme un vêtement. Sa technique, Dirty Boots, va prouver à Ichigo qu’il est loin de maîtriser cette nouvelle technique de combat. Toutefois, au cours du duel, son fullbring s’emballe, commençant à lui recouvrir tout le bras droit. A l’extérieur de la dollhouse, Tsukishima fait une apparition fracassante.



Qui est vraiment Tsukishima et surtout quel est donc son pouvoir ? L’attaque de cet homme a laissé Inoue particulièrement perplexe car elle est convaincue d’avoir bien été transpercée de part en part par l’épée de Tsukishima. Alors pourquoi n’a-t-elle aucune blessure contrairement à Ishida ? Et il y a cette étrange impression de connaitre cet homme. Qui est-il réellement ? En tout cas, il n’est pas vraiment patient et ne compte pas laisser à Ichigo le temps de parvenir à la maîtrise total de son fullbring. Sans ménagement, il détruit la dollhouse afin de pouvoir tuer l’ancien shinigami remplacement. Toutefois, Ichigo leur réserve à tous une surprise de taille. Son fullbring a encore évolué et cette fois, il a pris la forme de son ancienne tenue de shinigami ainsi que l’apparence d"une sorte de zanpakuto...

JPEG - 37.7 ko

Poursuite de l’entrainement d’Ichigo dans ce tome 51 de « Bleach », mais celui-ci sera quelque peu morcelé par les interruptions inopinées de certains personnages dont le fameux Tsukishima. Allez, ne vous faites trop d’illusions, l’arrivée du « méchant » de l’histoire n’est pas du tout destinée à raccourcir cet arc mais bien de servir de catalyseur pour notre héros. C’est une technique des plus courantes dans le shonen, celle du premier affrontement entre le « méchant » et le héros afin de montrer à ce dernier le niveau qu’il doit impérativement acquérir pour espérer sortir vivant de son combat. Cela s’arrêtera malheureusement là.

N’attendez pas vraiment de révélations transcendantes, le but est purement de nous montrer l’évolution en puissance d’Ichigo, une évolution qui se matérialisera par les modifications du design de son fullbring. Là encore, Tite Kubo utilise une ficelle qu’il a bien usé sur sa série. Après le bankai, c’est un fullbring évolutif qui permettra au lecteur de discerner l’augmentation des capacités de Kurosaki. C’est aussi pour Tite Kubo l’occasion de nous proposer les designs qui seront à la base de ce nouvel arc. Il joue sur le côté vague du tissu, tel une cape pouvant se modifier selon ses caprices, un peu comme un symbiote façon Venom dans « Spiderman 3 ».

L’histoire avancera plus dans les confrontations entre personnages que par un réel progrès dans le récit. Sans être exceptionnel, ce tome 51 de « Bleach » saura ravir les fans de la série, reprenant fidèlement les codes de celle-ci.


Bleach (T51)
- Auteur : Tite Kubo
- Traducteur : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Glénat
- Format : 115 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages
- Date de parution : 3 janvier 2013
- Numéro ISBN : 978-2-7234-9221-8
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach, box 9
Bleach, Arrancar the Appearance, box 10
Bleach, box 11 : Arrancar the Hueco Mundo
Bleach, box 12 : Arrancar Fierce Fight part 1
Bleach, box 13 : Arrancar Fierce Fight part 2
Bleach, box 14 : New Leader Shusuke Amagai part 1
Bleach, box 15 : New Leader Shusuke Amagai part 2
Bleach (T33 et 34)
Bleach (T35)
Bleach (T36)
Bleach (T37)
Bleach (T38)
Bleach (T39 et 40)
Bleach (T41)
Bleach (T42)
Bleach (T43)
Bleach (T44)
Bleach (T45)
Bleach (T46)
Bleach (T47)
Bleach (T48)
Bleach (T49)
Bleach (T50)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
9 janvier 2013






JPEG - 28.8 ko



JPEG - 25.7 ko



JPEG - 19.7 ko



JPEG - 20.4 ko



JPEG - 23.1 ko



WebAnalytics