YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach, box 10 : Arrancar the Appearance
Coffret 5 DVD - Kaze
23 juin 2010

Nos héros sont revenus sur terre, après la défaite des Bounts. Mais l’ambiance au sein du groupe est délétère. Ishida a perdu ses pouvoirs de Quincy et se sent inutile tandis que de son côté, Ichigo craint plus que tout de ne pouvoir très longtemps contrôler le hollow en lui, et Inoue se sent sans le moindre intérêt, étant incapable d’aider ses amis durant les combats. C’est bien sûr dans ces moments de doute qu’une nouvelle épreuve va se faire jour. Mais cette fois, ils vont être prévenus. Certes, le messager est étrange car sous son apparence d’élève, Shinji Hirako est en fait un Vizard, un shinigami ayant appris à controler sa partie Hollow. Et il vient demander à Ichigo de rejoindre les autres Vizards pour affronter le nouveau danger créé par Aizen.



Les Arrancars

Mais quel est donc ce danger qui va pousser la Soul Society à envoyer sur terre pas moins de cinq Shinigamis dont le capitaine Toshiro Hitsugaya. En fait, Aizen n’est pas resté inactif dans le monde des hollows, le Hueco Mundo. Il est parvenu à créer des hollows ayant brisé leur masque et commencé à maîtriser le pouvoir des Shinigamis : les Arrancars. Les plus puissants d’entre eux possèdent même une forme de Bankaï qui permet de libérer leur véritable forme et surtout leur terrible pouvoir, ce sont les Vasto Lordes. Et malheureusement pour Ichigo, il va devoir affronter deux des plus dangereux : Yammy et Ulquiorra, deux Espada, la formation regroupant les dix plus puissants Vasto Lordes. Pourtant, notre héros semblait avoir le dessus sur Yammy grâce à son Bankaï, mais son hollow va vite le déstabiliser et le mettre à la merci de son adversaire.

Nouvel entrainement

Une défaite, c’est déjà humiliant, mais deux défaites de suite face à des Arrancars ont fini par semer le doute chez notre héros. Certes, pour la seconde, Grimmjow a mis fin au combat, mais c’était surtout pour se faire largement réprimander. Et Ichigo n’a aucune solution offerte par les Shinigamis pour surpasser son hollow. Il ne lui reste plus qu’à se retourner vers ceux qui connaissent la souffrance qu’il endure actuellement, ce groupe mystérieux se faisant appeler les Vizards. Qui sont-ils exactement ? Pour le moment, Ichigo s’en moque bien. Tout ce qu’il désire, c’est pouvoir être prêt à combattre les Arrancars lors de leur prochaine incursion. Car la Soul Society sait maintenant ce qu’ils recherchent : détruire la ville Karakura et prendre 100 000 âmes afin de créer une clé qui leur ouvrira les portes du palais royal de la Soul Society.

JPEG - 37 ko

Le retour d’Aizen

Après un petit intermède avec une saga sortant du scénario donné par le manga de Kubo Tite, la série animé revient sur les bases déjà bien ficelées par le mangaka, et surtout sur une saga qui nous passionne encore avec l’édition française faite par Glénat : celle des Arrancars.

Ce box est, il faut l’avouer, très fourni car regroupant 22 épisodes ! Certes nous avons énormément de retard par rapport au Japon sur la diffusion de « Bleach », mais au-delà du nombre d’épisodes, c’est surtout le prix qui calme les ardeurs : 60€ le box ! C’est dire si cela a de quoi rebuter les fans de la série. Certes, par la suite, Kaze va éditer des box plus accessibles, mais aussi avec moins d’épisodes.

Mais bon, revenons à l’animé. Nous allons donc revenir au fil rouge du manga : le plan machiavélique d’Aizen, le capitaine renégat. Les premiers épisodes vont donc avoir comme but de nous familiariser avec le nouveau concept de « méchants », créés par Kubo Tite : les Arrancars. Si les premiers imparfaits ne sont pas vraiment intéressants, l’arrivée des Vasto Lordes va mettre le feu à la série. Vous allez aussi devoir commencer à vous habituer à voir apparaître des termes espagnols avec l’arrivée des Arrancars. Bon, la traduction de ces termes ne vous apportera pas grand chose par rapport au récit, mais cela peut devenir un jeu amusant au fil des épisodes.

L’intérêt de ses nouveaux personnages est de les avoir tout de suite classés comme étant plus puissants que les capitaines de la Soul Society. Nous voyons déjà que le challenge ne s’arrêtera pas seulement à nos héros humains pour une fois, mais aussi aux Shinigamis.

La fin de ce box comprend des épisodes créés à l’occasion de l’animé et qui malheureusement comme souvent, vont se révéler d’un intérêt très réduit. Cette histoire de l’Arrancar, du frère et de la soeur est certes émouvante et dans la teneur de la série, mais n’apporte véritablement rien à l’histoire, tout comme l’entrainement de Chad.

Graphiquement, il faut avouer que ce début de saison est très réussi, surtout concertant les visages des personnages et de leurs expressions parfaitement rendues. On sent bien, qu’après les dessins moyens de la saga des Bounts, il fallait marquer le coup, surtout que Kubo Tite avait mis la barre haute concernant le design de ses Arrancars, surtout des Vasto Lordes.

Enfin, la saga des Arrancars est arrivée en DVD et nous avons devant nous de longues soirées en vu pour savourer cette très.. très.. très longue saga.


Bleach, box 10 : Arrancar the Appearance
- Production : Dentsu Inc, Studio Pierrot, TV Tokyo
- Studio : Studio Pierrot
- Réalisateur : Noriyuki Abe
- Scénario  : Masashi Sogo
- Chara designer : Masashi Kudo
- Compositeur : Shiro Sagisu
- D’après l’œuvre de : Kubo Tite
- Directeur artistique : Natsuko Suzuki, Sawako Takagi

Coffret 5 DVD
Épisodes 110 à 131
DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 4/3
- Audio : Stéréo 2.0
- Langue : Japonais - Français
- Sous-titres : Français- Néerlandais
- Navigation  : lecture des épisodes en bloc ou au choix
- Éditeur : Kaze
- Sortie : 23 juin 2010
- Prix public conseillé : 59,95 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach, box 9


© Tite Kubo/Shueisha, TV TOKYO, dentsu, Pierrot- Edition Kaze - Tous droits réservés


Frédéric Leray
16 octobre 2011






JPEG - 31.1 ko



JPEG - 22.9 ko



JPEG - 19.9 ko



JPEG - 23.7 ko



JPEG - 17.9 ko



JPEG - 23.2 ko



JPEG - 19.5 ko



JPEG - 20.5 ko



JPEG - 16.7 ko



JPEG - 22.5 ko



JPEG - 27.9 ko



JPEG - 27.4 ko



JPEG - 20.7 ko



JPEG - 14.6 ko



WebAnalytics