YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach (T46)
Tite Kubo
Glénat

Le capitaine Yamamoto a tenté une ultime attaque pour stopper Aizen, se condamnant par la même occasion mais permettant à Ichigo de porter un coup fatal... Fatal ? Malheureusement pas autant qu’il aurait souhaité. Aizen montre une capacité d’auto-guérison dépassant celle de l’hollowmorphose. Il est temps que l’ex-capitaine révèle le terrible secret de son invulnérabilité : il s’est implanté le Hogyoku, cette création que même Urahara n’était pas parvenu à maîtriser. Pire encore, Aizen se vante d’avoir été à l’origine de l’évolution d’Ichigo jusqu’à son stade actuel, tout simplement parce que le Hogyoku réalise les voeux de ceux qu’il influence.



Difficile pour notre héros d’avaler que sa vie, sa destinée était depuis le début entre les mains de ce salaud d’Aizen. Mais il n’est pas au bout de ses surprises car un nouveau shinigami vient, à son tour, défier celui qui se croit être devenu Dieu. Et ce n’est autre que le père Ichigo : Isshin Kurosaki. Il sait que son fils n’est pas encore à la hauteur et il a pas mal de surprises en réserve pour Aizen. Toutefois, Ichigo ne sera pas en vacances pour autant. Ce fourbe de Gin se rappelle à ses bons souvenirs et cette fois, il estime le shinigami suppléant digne de faire face à son bankaï. Et celui-ci est assez impressionnant, permettant à son zanpakuto d’atteindre une longueur de plusieurs kilomètres.

JPEG - 34.8 ko

Ce nouveau tome de « Bleach » s’articule sur deux révélations. Tout d’abord, Aizen nous révèle sa véritable nature. Il n’est ni un shinigami, ni un hollow mais une créature se rapprochant de la perfection divine. Dans ce genre de cas, pas beaucoup de surprises à voir se ramener les principaux héros n’ayant pas encore succombé sous ses coups. Toutefois, il sera à la hauteur de ses dires, avec une version de son corps bien plus sobre que celle des Espadas. C’est aussi l’occasion de voir combattre des personnages comme Urahara, souvent en retrait par rapport aux conflits.

La seconde révélation sera la nature du père d’Ichigo... ou plutôt une confirmation car nous le savions déjà. Et c’est notre héros qui subira son petit choc émotionnel. Toutefois, Tite Kubo ne va pas leur donner le temps de s’épancher dans d’interminables retrouvailles. Le père d’Ichigo est là pour s’occuper d’Aizen et pas vraiment de son fils. Surtout que ce dernier va devoir affronter Gin. Que cela faisait longtemps que nous espérions voir ce personnage antipathique à souhait dérouiller. Mais, Ichigo est tout aussi exaspérant, hormis quand il s’est laissé atteindre un niveau supérieur d’hollowmorphose. On n’en est plus là, dommage, ce serait le moment de lui en faire baver à celui-là !

Allez, comme toujours avec « Bleach », les trois-quarts du tome sont dédiés aux combats et donc je préfère vous laisser savourer les dessins, toujours aussi réussis de Tite Kubo et découvrir les nouveaux coups inventés par Urahara et sa clique.


Bleach (T46)
- Auteur : Tite Kubo
- Traducteur : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Glénat
- Format : 115 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages
- Date de parution : 4 janvier 2012
- Numéro ISBN : 978-2-7234-8663-7
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach, box 9
Bleach, Arrancar the Appearance, box 10
Bleach (T33 et 34)
Bleach (T35)
Bleach (T36)
Bleach (T37)
Bleach (T38)
Bleach (T39 et 40)
Bleach (T41)
Bleach (T42)
Bleach (T43)
Bleach (T44)
Bleach (T45)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
4 janvier 2012






JPEG - 26.3 ko



JPEG - 23 ko



JPEG - 26.3 ko



JPEG - 28 ko



WebAnalytics