YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach (T45)
Tite Kubo
Glénat

Aizen a choisi de passer à l’action. Il faut dire que les Arrancars n’ont finalement pas tenu aussi bien qu’il aurait pu espérer. Et les premiers à le défier sont Ichigo et Shinji. Et si le shinigami suppléant ne semble pas encore de taille à affronter l’ancien capitaine, Shinji lui garde en réserve une sale surprise. Son Zanpakuto a le pouvoir d’inverser tous les référentiels spatiaux : le haut devient le bas, la gauche, la droite et le devant devient l’arrière. Il compte bien, avec cette perte de l’orientation, vaincre Aizen avant que celui-ci n’utilise son terrible Bankai, pouvant créer l’illusion ultime et jouer avec les sens de ses adversaires.



Devant l’impuissance de Shinji, les capitaines shinigami décident de s’occuper tous ensemble d’Aizen. Et le plus acharné est Toshiro, il ne peut pardonner à ce dernier d’avoir attenter à la vie de Hinamori. Malheureusement, Aizen connait parfaitement ce point faible du capitaine et il va d’abord jouer avec le mental de ses adversaires. Est-il si puissant qu’il puisse se permettre de jouer avec pas moins de trois capitaines ? Et si Aizen avait atteint un niveau dépassant largement celui du pauvre Toshiro ? La seule chance de victoire pour la Soul Society reposerait entre les mains du plus puissant de tous les shinigami : Yamamoto ?

JPEG - 38.7 ko

S’il y a bien deux combattants qui se faisaient plus que rares sur les champs de batailles, ce sont bien Aizen et Yamamoto. Pour Aizen, en fait, nous ne connaissions que le terrifiant pouvoir de son Bankai. Et ce sera d’ailleurs le point central des premiers combats : vaincre Aizen avant qu’il lance son hypnose absolue. Tite Kubo ne va pas faire dans la finesse mais dans le plus pur bourrinage de base. Aizen est assailli de toutes parts mais il ne semble pas s’en formaliser plus que cela, jouant avec ses opposants. Tite Kubo en fait un être invincible, qui en a parfaitement conscience, tel Galactus, imperturbable dévoreur de planètes. Dès la première page, le lecteur a parfaitement conscience que les assauts de Shinji ou des capitaines ne seront qu’une introduction pour le véritable duel que tout le monde attend.

Oui, l’affrontement entre Yamamoto et Aizen est un duel d’anthologie pour « Bleach » : les deux êtres les plus puissants de ce manga face à face. Mais l’affrontement va être largement biaisé par les traîtrises d’Aizen. Et j’avoue avoir été quelque peu frustré par le déroulement de ce combat, comme si je me sentais floué après l’attente de ce face-à-face. Mais évidemment, Tite Kubo en avait décidé autrement et il va nous expliquer simplement, mais avec force, que ce ne sera pas à Yamamoto de vaincre Aizen. En fait, cela ne pouvait en être autrement : le héros de cette aventure est Ichigo et c’est donc à lui de vaincre le super boss de fin et à personne d’autres. Mais le mangaka ne nous a pas du tout rassuré sur les capacités de celui-ci. Alors Tite Kubo aurait-il choisi de sacrifier la Soul Society ?

Ce tome 45 de « Bleach » nous laisse encore une fois dans une totale fébrilité, avec un cliffhanger de folie... Mais il faudra attendre janvier 2012 pour en savoir plus.


Bleach (T45)
- Auteur : Tite Kubo
- Traducteur : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Glénat
- Format : 115 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages
- Date de parution : 30 novembre 2011
- Numéro ISBN : 978-2-7234-8165-6
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach, box 9
Bleach, Arrancar the Appearance, box 10
Bleach (T33 et 34)
Bleach (T35)
Bleach (T36)
Bleach (T37)
Bleach (T38)
Bleach (T39 et 40)
Bleach (T41)
Bleach (T42)
Bleach (T43)
Bleach (T44)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
2 décembre 2011






JPEG - 31.1 ko



JPEG - 31 ko



JPEG - 29.4 ko



JPEG - 24.4 ko



WebAnalytics