YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach (T38)
Tite Kubo
Glénat

Dans cette copie de la ville terrestre de Karakura, les vices-capitaines et les lieutenants shinigami doivent protéger les 4 piliers qui protègent la Soul Society de l’assaut des Arrancars d’Aizen. Et ce sont les fraccion du seigneur Barragan qui mènent l’assaut. Chacun possède une transformation ultime, accrue par la destruction de leur masque d’Hollow : la resureccion. Izuru semblait avoir fort affaire avec Avirama, dont la transformation est un oiseau. Mais pas un fulgaire piaf évidemment, un faucon aux plumes de métal qu’il peut utiliser comme armes de jet sans se préoccuper de ses recharges. Avec ses attaques aériennes, sa victoire semble imparable mais une trop grande confiance ne peut mener qu’à l’échec, et il ne suffisait que d’une occasion pour qu’Izuru utilise le terrible pouvoir de son zanpakuto.



Shuhei n’est pas du genre à faire l’étalage de ses pouvoirs et c’est aussi un shinigami peu sûr de lui, alors quand Findor s’attaque à lui, il choisit de jouer l’humilliation, l’avertissant de son niveau d’attaque. Convaincu de sa supériorité, il se transforme en crabe humain, se glorifiant ainsi d’avoir atteint le niveau d’un capitaine. Toutefois, il ne s’attendait pas au pouvoir du zanpakuto de Shuhei. Toujours avec le plus grand calme, le shinigami va lui démontrer que la puissance des capitaines est de loin supérieure à la sienne. La supériorité des lieutenants de la Soul Society semble bien écrasante quand, soudain, un pilier s’effondre, révélant la défaite d’Ukkaku. Certes, l’Arrancar est gigantesque mais est-ce suffisant pour vaincre un lieutenant de la 7e division ? Est-ce le signe d’un retournement de situation qui sera fatal à nos héros ?

JPEG - 51.7 ko

Focus sur les lieutenants et vice-capitaines des sections dans ce tome 38 de “Bleach”. Le déroulement des combats sera somme toute classique : les shinigami se laissent dominer jusqu’à l’utilisation du zanpakuto. On allait vite arriver à une certaine monotonie quand surprise : un pilier explose. Finalement, Tite Kubo nous a quand même fait une petite surprise. Mais attention, ne vous attendez pas non plus à une grande révélation. C’est plutot une excuse pour s’intéresser au cas d’Ukkaku, rien de plus. En fait, seules les transformations des Arrancars valent le détour, Tite Kubo choisissant des animaux improbables comme le crabe ou la baleine. Toutefois, le véritablement intérêt arrivera en seconde partie du manga.

Les choses sérieuses commencent, Barragan sentant la victoire lui échapper. Enfin, les capitaines entrent en action. On attend beaucoup de ces confrontations, surtout que la crème des Espadas doit naturellement entrer en action. Quel sera le véritable défi qu’ils vont lancer aux meilleurs des shinigami ? Le mangaka installe tranquillement ses duels qui vont exploser dans le prochain tome. Toutefois, on espère que les rebondissements vaudront un peu plus la peine. Car soyons réalistes, ce tome 38 est un peu léger comme évolution dans le scénario, et même dans la qualité des opposants Arrancars, un rien faiblards.

Bleach” marque un peu le pas, comme une pause pour nos héros, Ichigo ne faisant pas la moindre apparition. Il est vrai que l’incroyable palette de personnages à la disposition de Tite Kubo lui offre des possibilités à l’infini. Espérons, toutefois, que le prochain tome sera plus palpitant.


Bleach (T38)
- Auteur : Tite Kubo
- Traducteur : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Glénat
- Format : 115 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 224 pages
- Date de parution : 25 aout 2010
- Numéro ISBN : 2-7234-7266-1
- Prix : 6,50 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach (T33 et 34)
Bleach (T35)
Bleach (T36)
Bleach (T37)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
23 septembre 2010






JPEG - 27.9 ko



JPEG - 34 ko



JPEG - 25.1 ko



JPEG - 28 ko



WebAnalytics