YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach (T47)
Tite Kubo
Glénat

Aizen est-il réellement devenu invincible ? Même les attaques combinées de Kurosaki père, Urahara et Yoruichi ne sont arrivées à bout de l’ancien capitaine de la Soul Society, enveloppé dans cette étrange chrysalide à peine entamée par les coups. De son côté, Ichigo n’est pas vraiment plus performant. Il n’a pas fait longtemps illusion face à Gin, étant incapable de maintenir une hollowmorphose digne de ce nom. N’ayant plus de résistance, Aizen peut partir détruire Karakura, le vrai village où vit Ichigo et où certains de ses amis n’ont pas succombé au sommeil des Shinigami.



Ichigo et son père poursuivent Aizen vers le Karakura. Mais alors qu’ils se trouvent dans le passage entre la Soul Society et la terre, Isshin propose à son fils de lui apprendre l’attaque ultime des Shinigami, l’ultime Getsuga Tensho. Et pour cela, Ichigo va devoir parler avec son Zanpakuto, qui est le seul capable de lui enseigner cette terrible technique. Soit, le shinigami suppléant est habitué à partir parler avec l’âme de son sabre. Seulement, ce n’est pas l’homme d’age mur qui l’accueille mais une version bien rajeunie de Zangetsu qui se jette littéralement sur lui. Ce n’est pas gagné pour notre héros. Dans Karakura, Tatsuki et Keigo se sont réveillés alors que les autres habitants semblent plongés dans un mystérieux coma. Mais très vite, ils ressentent une pression spirituelle phénoménale les tétaniser. Pour la première fois de leur vie, les voila face au plus terrible des shinigami, Aizen... Et peut-être pour la dernière fois...

JPEG - 33.4 ko

Après nous avoir abreuvé de combats sans fin, Tite Kubo fait une légère pause dans « Bleach ». Mais une pause qui a le mérite de nous faire un peu progresser dans le récit. Peut-être pas dans la direction que certains espéraient puisque nous assistons à la suprématie totale d’Aizen. Le capitaine a enfin subi sa hollowmorphose... qui est un peu décevante. Attention, ce n’est pas une critique de fond mais une simple déception visuelle car le nouveau Aizen n’est guère différent du précédent, graphiquement parlant je m’entend. Mais bon, Tite Kubo voulait lui donner plus de majesté et non un physique hybride comme pour ses autres créations.

Côté shinigami, nous allons très vite passer au énième entrainement d’Ichigo pour que ce dernier progresse enfin dans ses capacités. En fait, il va, enfin, devoir faire face à son côté hollow ultime, dans ce monde hors du temps qu’est son Zanpakuto. Par contre, je vous laisse découvrir quelle nouvelle forme lui réserve Tite Kubo, celle-ci est très réussie. Donc ce sera un nouvel affrontement entre Ichigo et son côté obscur. Certains pourraient trouver ce procédé un peu trop répétitif et lassant à la longue, mais c’est clairement la méthode sur laquelle Tite Kubo s’accroche bec et ongles et, personnellement, cela n’est pas plus choquant que d’autres. En fait, en regardant de près, il est très rare qu’un mangaka impose plusieurs modes opératoires pour que ses héros gagnent en puissance.

Le petit plus intéressant de ce tome est le retour dans la ville de Karakura, la vraie et ses habitants bien humains. Très vite, nous comprenons que le mangaka va jouer la montre, avec un petit jeu du chat et de la souris entre Aizen et les quelques humains réveillés. Mais finalement, le personnage de Gin est le plus intéressant car bien plus complexe qu’il n’y parait et son affrontement face à Rangiku nous prouve que Tite Kubo garde pour lui des desseins qui pourraient bien s’avérer différents de ceux d’Aizen. Mais ce n’est pas non plus une grande surprise pour les fidèles lecteurs de « Bleach ».

Ce tome 47 s’avère donc bien plus intéressant que les précedents, même si le niveau de baston a bien baissé, mais d’un autre côté, ce n’est pas un mal.


Bleach (T47)
- Auteur : Tite Kubo
- Traducteur : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Glénat
- Format : 115 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages
- Date de parution : 7 mars 2012
- Numéro ISBN : 978-2-7234-8664-4
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach, box 9
Bleach, Arrancar the Appearance, box 10
Bleach, box 11 : Arrancar the Hueco Mundo
Bleach, box 12 : Arrancar Fierce Fight part 1
Bleach, box 13 : Arrancar Fierce Fight part 2
Bleach (T33 et 34)
Bleach (T35)
Bleach (T36)
Bleach (T37)
Bleach (T38)
Bleach (T39 et 40)
Bleach (T41)
Bleach (T42)
Bleach (T43)
Bleach (T44)
Bleach (T45)
Bleach (T46)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
19 mars 2012






JPEG - 22.3 ko



JPEG - 16.5 ko



JPEG - 21.3 ko



JPEG - 29.2 ko



WebAnalytics