YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Saint Seiya, édition Deluxe (T14)
Masami Kurumada
Kana

Ikki se retrouve face à Dragon des Mers, qui n’est autre en réalité que Kanon, le frère jumeau du Saint d’Or des Gémeaux, Saga. Ce dernier est le seul à connaitre le secret de la résurrection de Poséidon. Mais surtout, Kanon craint plus que tout que ces maudits Saints de Bronze finissent par réveiller réellement l’âme du dieu des mers. Pour tout comprendre, il faut revenir treize ans plus tôt, alors qu’Athéna venait de se réincarner. Kanon avait prévu de tuer la déesse et prendre le pouvoir au Sanctuaire avec son frère, mais Saga n’était pas encore dévoré par son côté obscur et pour punir son frère de cette haute trahison, il décida d’enfermer Kanon dans la prison du cap Sounion. A de nombreuses reprises, il crut mourir mais un mystérieux cosmos le maintenait en vie. Jusqu’au jour où une lueur l’intrigua et le mena au trident de Poséidon.



L’armure du Sagittaire est venue aider les Saints de Bronze à vaincre Poséidon. Seiya se retrouve alors être le dernier espoir de l’humanité. Armé de l’arc et de la flèche d’or, il s’apprête à terrasser un dieu. Mais Poséidon reste impassible et uniquement par la puissance de son cosmos, il parvient à dévier la flèche d’or qui repart en sens inverse et se plante dans la poitrine de Seiya. Sans l’armure d’or, le Saint de Bronze serait mort, mais ce dernier ne compte pas abandonner suite à cet échec. Convaincu par la justesse de sa cause, il retente sa chance, mais la flèche est de nouveau renvoyée. Pendant ce temps, Shun affronte Sorento et son terrible Dead End Climax. Seulement, dans les situations désespérées, le Saint d’Andromède peut déclencher une attaque à la puissance sans équivalent, la tempête nébulaire. Mais pourquoi tuer Sorento alors que ce dernier est lui aussi convaincu de combattre du côté du bien ?

JPEG - 63.5 ko

Ce tome 14 marque la fin de l’arc de Poséidon. La particularité des deux combats que livreront Shun et Ikki est la survie de leurs adversaires. C’est la première fois depuis la bataille du Sanctuaire que des adversaires des Saints de Bronze ne seront pas terrassés. Pour Kanon, la raison sera développée dans l’arc suivant, celui d’Hadès. Ce traitre devra payer le prix de sa trahison, mais nous en reparlerons en temps voulu. Pour Sorento, c’est déjà plus complexe. Bon, outre le fait que son armure est certainement une des plus réussies et des plus complexes de la saga, c’est aussi un personnage convaincu du bien-fondé de son combat. La série animée reprendra se concept avec les guerriers d’Asgard. Sorento est aveuglé par sa fidélité envers Poséidon et prendra conscience de son erreur en écoutant Kanon. Pour le manga, Sorento est typique du méchant réalisant son erreur et passant dans le bord opposé. Classique dans le shonen, ce personnage était rare dans « Saint Seiya ». Les Saints d’Or ne peuvent pas réellement entrer dans cette catégorie car les survivants étaient par nature loin du côté obscur.

Le combat contre Poséidon est donc le premier affrontement des Saints de Bronze avec un Dieu. Le point commun de ces combats sera le temps incroyable que le dieu met pour s’éveiller. Ce sera aussi le cas pour Hadès. Mais surtout, Poséidon s’avérera tout de même assez faible, ne résistant pas à de simple Saint de Bronze. Attention, ce commentaire est à relativiser car Poséidon ne sera pas tout à fait vaincu, seule son âme sera enfermée dans une urne. On sent alors que Masami Kurumada s’essayait aux affrontements divins et qu’il utilisera cette expérience pour faire du second un combat titanesque où ses Saints préférés ne pourront gagner uniquement grâce à quelques armures d’or. De plus, l’armure de Poséidon est assez basique, toutefois, l’avancée dans le dessin de Kurumada (et de ses assistants) est flagrante, et annonce déjà la qualité qui sera celle de l’arc d’Hadès. Seiya sera une nouvelle fois celui qui sauvera Athéna en sacrifiant son corps dans la destruction du pilier central.

Si l’arc de Poséidon n’est pas le plus intéressant, il a le mérite de montrer une réelle évolution dans le dessin de Kurumada et surtout, annonce l’arc d’anthologie que sera celui d’Hadès.


Saint Seiya, édition Deluxe (T14)
- Auteur : Masami Kurumada
- Traducteur : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Kana
- Collection : Big Kana
- Format : 145 x 210, noir et blanc - sens de lecture original
- Nombre de pages : 244 pages
- Date de parution : 5 juillet 2013
- ISBN : 9782505018735
- Prix : 9,25 €


A lire sur la Yozone  :
Saint Seiya, la série culte
Saint Seiya, édition Deluxe (T1)
Saint Seiya, édition Deluxe (T2)
Saint Seiya, édition Deluxe (T3)
Saint Seiya, édition Deluxe (T4)
Saint Seiya, édition Deluxe (T5)
Saint Seiya, édition Deluxe (T6)
Saint Seiya, édition Deluxe (T7)
Saint Seiya, édition Deluxe (T8)
Saint Seiya, édition Deluxe (T9)
Saint Seiya, édition Deluxe (T10)
Saint Seiya, édition Deluxe (T11)
Saint Seiya, édition Deluxe (T12)
Saint Seiya, édition Deluxe (T13)


SAINT SEIYA –ULTIMATE EDITION- © 1985 BY MASAMI KURUMADA / SHUEISHA Inc.
© Edition Kana - Tous droits réservés


Frédéric Leray
31 décembre 2013






JPEG - 40.8 ko



JPEG - 38 ko



JPEG - 40 ko



JPEG - 38.9 ko



WebAnalytics