YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Saint Seiya, édition Deluxe (T4)
Masami Kurumada
Kana

Ikki a subi l’illusion du phénix et il revit son séjour sur l’île de Death Queen. Il se rappelle le combat qu’il a dû mener contre son maître pour être digne de porter l’armure, mais aussi les moments de douceur que lui procurait Esmeralda, une jeune esclave. Et il y eut l’affrontement contre Jango, le chef des chevaliers noirs et détenteur de l’armure de bronze du Phénix. Mais Ikki n’a plus rien à craindre de ce passé, au contraire, il a appris à développer sa haine des autres et surtout de l’organisation Graad après la révélation par son maître de l’identité de son vrai père. C’est avec cette haine qu’il affronte maintenant ses frères saints de Bronze. Mais cela sera-t-il suffisant pour surpasser l’amitié qui lie Seiya aux autres chevaliers ?



Le combat contre Ikki a laissé des traces sur Seiya et se retrouver face au saint d’Argent du Lézard, Misty, semble au-dessus de ses forces. Mais c’est son maître, Marine, qui lui portera le coup fatal. Ainsi vont périr les quatre saints de Bronze qui ont osé dérober l’armure d’or du Sagittaire au Sanctuaire... Ou n’est-ce qu’une ruse, mise au point par Mu ? Si les autres saints d’Argent se sont laissés berner, Misty ne croit pas à ces victoires faciles. Et il va avoir raison. Mais un simple saint de Bronze n’a aucune chance face à un combattant de son niveau, lui qui se vante de n’avoir jamais été blessé et de ne pas connaitre la douleur...

JPEG - 42.6 ko

Ikki est certainement le personnage le plus intéressant de « Saint Seiya ». Tout d’abord, contrairement aux autres saints de Bronze, il n’est pas manichéen à pleurer. Il va tuer de nombreuses personnes avant de se repentir, mais pas totalement. Il est intéressant de voir que le manga lui fait rencontrer le saint d’Or Shaka bien avant la saga du sanctuaire, contrairement à l’adaptation animée. En fait, le manga mélange rapidement les trois niveaux de saints (Bronze, Argent et Or) alors que les scénaristes de l’animé ont tenté de préserver le plus longtemps possible l’identité et le design des armures d’or.

Le combat entre Ikki et Seiya est un moment fort du manga car il va tout d’abord nous révéler qu’Ikki est largement aussi puissant que le saint de Pégase et qu’il ne doit sa défaite qu’à un axiome du shonen : la puissance de l’amitié est plus forte que tout, et en particulier de la haine. Kurumada va appliquer à la lettre ce précepte et même faire de son combat de chevaliers un cas d’école pouvant servir d’exemple. Seiya va être aidé par tous ses amis, en empruntant un pouvoir à chacun : le bouclier de Shiryu, une chaîne de Shun et la poussière de diamant de Hyoga. Il faut noter aussi que Kurumada montre d’entrée de jeu que l’armure du Sagittaire a choisi de protéger Seiya, un lien entre les deux qui n’aura de cesse de se consolider au fil du manga.

Ce tome va donc mettre en avant les différents niveaux de protecteurs d’Athéna en introduisant les Saints d’Argent. L’intérêt de la série sera aussi basé sur la découverte des nouvelles armures des combattants et elle nous fait découvrir des constellations que l’on ignorait parfois. Car Kurumada est un passionné de mythologie grec et de son influence sur les noms des constellations. Nous allons aussi avoir droit à la présentation de la structure de la plupart des combats qui vont, par la suite, se dérouler entre saints de Bronze et d’Argent : des saints d’Argent imbus de leur supériorité, ramenés à leurs chères études par des saints de Bronze développant toujours plus loin leur cosmos. Attention, Kurumada ne met pas du tout en avant la différence de niveau des cosmos dans ces premiers combats, préférant jouer sur l’orgueil surdimensionné des uns rabaissé par les autres.

Ce tome 4 de « Saint Seiya » marque le début des affrontements entre saints de Bronze et d’Argent, transition qui sera riche en révélations sur nos différents héros.


Saint Seiya, édition Deluxe (T4)
- Auteur : Masami Kurumada
- Traducteur : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Kana
- Collection : Big Kana
- Format : 145 x 210, noir et blanc - sens de lecture original
- Nombre de pages : 232 pages
- Date de parution : 26 aout 2011
- ISBN : 9782505012177
- Prix : 9,25 €


A lire sur la Yozone  :
Saint Seiya, la série culte
Saint Seiya, édition Deluxe (T1)
Saint Seiya, édition Deluxe (T2)
Saint Seiya, édition Deluxe (T3)


SAINT SEIYA –ULTIMATE EDITION- © 1985 BY MASAMI KURUMADA / SHUEISHA Inc.
© Edition Kana - Tous droits réservés


Frédéric Leray
29 août 2011






JPEG - 66.8 ko



JPEG - 32.4 ko



JPEG - 37 ko



JPEG - 31.5 ko



WebAnalytics