YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Ian McKellen : portrait
Retour sur le parcours de Ian McKellen
21 mars 2014

Portrait de Ian McKellen , l’incarnation au cinéma de deux héros cultismes de la culture geek et fantastique : Magneto, le mutant, et Gandalf, le magicien.



Né le 25 mai 1939 à Burnley, petite ville du Lancashire Sir Ian McKellen monte très vite sur les planches.

C’est du théâtre que débute la consécration. Très vite après des études à Cambridge, Ian débute professionnellement sur scène à Nottingham en 1961.

De 1970 avec l’interprétation d’ « Edouard II » d’Angleterre aux rôles de « Macbeth » à l’orée des années 80, Ian McKellen acquiert célébrité et devient l’un des comédiens britanniques le plus renommé.

Ses incursions sur le grand écran sont trop peu nombreuses à cette période pour que le public international le connaisse.

En 1979, Ian McKellen interprète le rôle qui va être un tournant dans sa vie celui de Max.

La pièce de Martin Sherman traite des atrocités commises sur les homosexuels durant le régime nazi.


JPEG - 7.7 ko


« Bent » est joué à Broadway et ensuite reprise au Théâtre National de Londres.
En 1997, la pièce deviendra un film où Ian partage l’affiche avec Jude Law et Clive Owen qui reprend le rôle de Max.
Jouer dans cette pièce ne fut pas un choix facile pour Ian. C’est son compagnon, Sean Mathias qui ensuite réalisera le film qui le conseille de se lancer dans cette aventure.

C’est en 1988 en direct sur la BBC que Ian révèle son homosexualité.
Ne vivant plus désormais « caché », McKellen devient un porte parole de la cause gay et se bat pour « l’égalité juridique et sociale pour les personnes homosexuelles dans le monde entier ».

Ian McKellen tourne ensuite de plus en plus de films dans des années 90.
On l’aperçoit dans des productions hollywoodiennes sous les directions de John McTiernan, Beeban Kidron, Bill Condon et Bryan Singer (qui le dirigera également sur les « X-Men » et « X-Men 2 »).

Deux superproductions se partagent Ian McKellen au début des années 2000.

Deux personnages totalement aux antipodes, Gandalf le magicien protecteur de Bilbo et de Frodon et Magneto , élu le plus grand méchant de Comics en 2009, permet à Ian de livrer ainsi toutes les facettes qui le composent comme comédien.


JPEG - 6.9 ko


Grâce à ses rôles, sa renommé grandie sur la scène mondiale, Ian McKellen est pressenti pour devenir Albus Dumbledore dans la saga « Harry Potter » en remplacement de Richard Harris, mort durant le tournage. Les producteurs ont également pensé à Christopher Lee mais c’est Sir Michael Gambon qui est choisi.

Ian McKellen, fort de son expérience théâtrale, rentre dans ses rôles, aussi éloignés fussent-ils, avec une grande implication.

Durant le tournage, qui a duré plus d’un an, du « Seigneur des Anneaux » en Nouvelle-Zélande, Ian McKellen a pour livre de chevet l’œuvre de Tolkien.
Reprenant parfois Peter Jackson sur des scènes, il est totalement conquis par le personnage de Gandalf et l’univers des Hobbits.

S’en suit le tournage du premier volet des « X-Men ». Interprété un méchant aussi charismatique et magnétique lui permet de faire le grand écart avec Gandalf, le Maiar fumeur d’herbe.
Magneto est un personnage complexe. Sa psychologie est plus approfondie dans le 3ème volet, « X-Men : l’affrontement final », ce qui permet à Ian de diversifier son jeu.


JPEG - 3.7 ko


Les deux trilogies ont rempilé et lui permettent ainsi d’endosser de nouveau les habits de Gandalf le Gris et le casque de Magneto.

C’est d’ailleurs avec grand plaisir et non sans humour qu’Ian reprend son rôle de Gandalf le Gris qu’il préfère à celui de Gandalf le Blanc pour l’aventure de Bilbo (« Le Hobbit : Un voyage inattendu ».


JPEG - 4.9 ko


Le prochain costume qu’enfilera Ian McKellen pour le grand écran sous la direction de Bill Condon est une sommité britannique légendaire : Sherlock Holmes.

En 2003, Ian est élu l’homme britannique de l’année.
C’est en 2008 qu’Élisabeth II, herself, élève Ian Mc Kellen dans le club des happy fews membre de l’ordre des Compagnons d’Honneur pour services rendus au théâtre et à la lutte pour l’égalité.

Depuis 2007, Ian Mc Kellen, après avoir enchaîner les blockbusters, revient sur les planches.

En 2009, il retrouve Patrick Stewart (Professeur Xavier dans les X-Men) pour jouer au théâtre « En attendant Godot » de Samuel Beckett.


JPEG - 7.2 ko


Récompenses

Théâtre :

1981 - Tony Award du meilleur acteur pour « Amadeus »
1984 - Laurence Olivier Award du meilleur acteur pour « Wild Honey »
1990 - Laurence Olivier Award du meilleur acteur pour « Richard III »
1996 - Prix du cinéma européen du meilleur acteur pour « Richard III »

Cinéma, TV :

1997 - Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle dans une série, une minisérie ou un téléfilm pour « Raspoutine »
1999 - Saturn Award du meilleur acteur dans un second rôle pour « Un élève doué »
1999 - Independent Spirit Award du meilleur acteur pour « Ni dieux ni démons »
1999 - British Independent Film Award du meilleur acteur pour « Ni dieux ni démons »
2002 - Saturn Award du meilleur acteur dans un second rôle pour « Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’anneau »
2002 - Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans un second rôle pour « Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’anneau »

Filmographie non exhaustive

1993
- « Last Action Hero » de John McTiernan
- « Six degrés de séparation » de Fred Schepisi
1997
- « Bent » de Sean Mathias
1998
- « Un élève doué » de Bryan Singer
- « Ni Dieu, Ni Démons » de Bill Condon
2000
- « X-Men » de Bryan Singer
2001
- « Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’anneau » de Peter Jackson
2002
- Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours de Peter Jackson
- « X-Men 2 » de Bryan Singer
2003
- « Le Seigneur des anneaux : Le Retour du Roi » de Peter Jackson
2006
- « Da Vinci Code » de Ron Howard
- « X-Men : l’affrontement final » de Brett Ratner
2007
- « Stardust » de Matthew Vaughn
2012
- « Le Hobit : Un voyage inattendu » de Peter Jackson
2013
- « Le Hobbit : La Désolation de Smaug » de Peter Jackson
2014
- « X-Men : Days of Future Past » de Bryan Singer
- « Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées » de Peter Jackson
2015
- « A Slight Trick of the Mind » de Bill Condon

INTERNET

Le site de Ian McKellen : http://www.mckellen.com/



Ingrid Etienne
21 mai 2014






JPEG - 7.6 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 12.6 ko



JPEG - 9.9 ko



JPEG - 9.5 ko



WebAnalytics