YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Transsiberian
Édition Simple DVD - Sydonis Calysta Edition
24 mars 2009

Brad Anderson, réalisateur doué et surprenant de quelques films étonnants et d’épisodes de séries télé SF ou fantastique, nous revient avec un « Train Movie » épatant (bien que pas fondamentalement original) intitulé « Transsiberian ».

Du très bon thriller dans une Russie ex soviètique à la dérive sous les coups du néo libralisme triomphant.

Édition DVD très correcte (VOST et VF en 2.0 malheureusement), un making-of intéressant en bonus et une belle qualité d’image pour un transfert numérique qui rend justice à quelques superbes plans.



LE SUJET


Alors que Roy et Jessie, un jeune couple américain sympa, prennent le mythique Transsibérien à Pékin, ils rencontrent Carlos et Abby, un autre jeune couple nettement plus branchés sur le mode routard. La longueur du voyage et le partage d’un compartiment les amènent à se fréquenter.
Problème, Abby et Carlos transportent une bonne cargaison de drogue ; les Stups Russes sont à leur trousse, tout comme la mafia locale par ailleurs.
De quoi rendre un voyage romantique dans la Russie profonde un rien plus agité que prévu. Suspense et tension dans tous les wagons !

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Alors que Brad Anderson s’était signalé à nos mirettes via un étonnant « The Machinist », un surprenant et SF « Session 9 » et de nombreux épisodes de séries que l’on aime bien (« Fringe », « Surface », « Fear Itself », « Masters of Horror », « The Shield », « The Wire » etc,.), voici qu’il nous revient via un thriller de composition très classique.
Une histoire de passeurs de drogue qui dérape dans le célèbre « Transsibérien » alors que le train relie Pékin à Moscou dans un voyage de longue durée dont cette ligne ferroviaire à le secret.
Inutile de chercher midi à quatorze heure dans le scénario très classique. Ce quasi huis clos, nimbé de magnifiques plans d’extérieurs (paysages, gares, villages), tient tout entier par et pour son suspense haletant.
La réalisation est à la hauteur des espérances et si nulle surprise étonnante ne vient faire dérailler la machine, elle trace son chemin à vive allure dans les steppes glacées de la Russie éternelle.
Tout se terminant évidemment en une apothéose sanglante et tonitruante dans une ancienne base militaire désaffectée ou quelques uns des protagnistes de l’intrigue vont passer un très mauvais quart d’heure.
Au-délà du sujet, c’est surtout la distribution (Eduardo Noriega, Thomas Kretschmann, Ben Kingsley, Woody Harrelson, Emily Mortimer, Kate Mara et même l’excellent acteur Français Etienne Chicot) qui surprend et vaut son pesant de wodka. Costaude la liste et forcément parlante et explicite de l’attrait que les précédents travaux cinématographiques de Brad Anderson ont attiré l’œil de pas mal de monde à Hollywood. Car sur le fond, « Transsiberian » est un film à petit budget, même pas distribué à une grande échelle (rien en France).
Il fallait donc bien que quelque chose attire tout ce beau monde sur le projet. Avouons qu’entre un scénario bien tenu et une réalisation sérieuse et compétente, mon tout donne un « direct to vidéo » que l’on savoure très agréablement (et que l’on regrette fort de ne pas avoir vu au cinéma sur grand écran).

JPEG - 11.9 ko


LE DVD


L’édition, sans fioriture, est très correcte. Le transfert numérique est de bonne facture sur des paysages saturés de blancheur (la neige), tournés de nuit ou dans les ambiances souvent glauques du train. Le son n’est pas impressionnant en Dolby Stereo 2.0 mais assure l’essentiel, à minima.
Évidemment (on perd la spatialité des effets 5.1 sur certaines scènes chocs qui auraient mérité un meilleur traitement).
Côté bonus, le making of est très agréable, principalement centré sur le tournage du film et assez nature (pas trop promo-tout-le-monde-il-est-beau, en résumé).

CONCLUSION


Sans être révolutionnaire, « Transsiberian » est un excellent thriller avec une distribution imposante. Bon scénario, réalisation au diapason, une excellente surprise qui ne fera pas crier au génie, mais offre ce petit côté old fashion dans la narration, très agréable sur la durée.
Incontestablement à découvrir malgré un prix un peu raide en version Blu-Ray (29,99€) alors que l’édition DVD simple à 16,99€ est dans les clous du moment.

JPEG - 15.3 ko


Transsiberian - le DVD

Fiche Film
Titre original : Transsiberian
Durée : 1h 46’ 39’’
Co production : Allemagne, espagne, Grande-Bretagne, Lituanie.
Sorties en salles : 18 janvier 2008 (USA), 24 octobre 2008 (Espagne)
Fiche Yozone : The Machinist
Réalisation : Brad Anderson
Scénario : Brad Anderson, Will Conroy
Photographie : Xavi Guiménez
Musique : Alfonso Vilallonga
Décors : Asta Urbonaite
Montage : Jaume Marti
Effets Spéciaux : Darius Cicenas
Effets Visuels : Mariano Liwski
Directeur artistique : Algis Garbaciauskas, Iñigo Navarro
Producteur : Julio Fernandez
Production : Panoceanic Films, Sidonis Productions, Calysta Films, Filmax International

L’édition DVD & Blu-Ray
Zone 2, Pal, DVD9 (7,51 Go), Couleurs
Références : EDV 1196 - 661 842
Parution (France) : 24 mars 2009
Édition-Distribution : Sidonis Calysta Édition
Image : 2.35 (16/9 compatible 4/3)
Son : Anglais & Français en Dolby Stereo 2.0
Sous-titres : Français
Chapitres : 12 (menu dédié)
Prix conseillé DVD : 16,99€
Prix conseillé Blu-Ray : 29,99€

Bonus
- Bande annonce cinéma (1’47, VO) : RAS
- Making Of (VOST, 4/3, 34 mn) : centré sur le tournage et n’en faisant pas trop, l’exercice de style habituel est plutôt agréable et informatif.
- Filmographies (textes en Français) : le réalisateur Brad Anderson, les acteurs Edouardo Noriega, Sir Ben Kingsley, Woody Harrelson.

© Panoceanic Films, Sidonis Productions, Calysta Films, Filmax International (2008 & 2009, DVD).

JPEG - 19 ko

Stéphane Pons
7 mars 2009






JPEG - 16 ko



JPEG - 15.5 ko



JPEG - 5.2 ko



JPEG - 3.5 ko



JPEG - 4.5 ko



JPEG - 3.9 ko



JPEG - 6.6 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 9.7 ko



WebAnalytics