Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Prométhée (T7) La Théorie du 100e Singe
Bec et Raffaele
Soleil

1943, l’Alaska. Joe Dunne emmène un de ses amis dans un petit village. Joe est un visiteur récurrent et la gentillesse des habitants le pousse à y revenir souvent. Mais cette fois, le village ressemble à une ville fantôme. Personne dans les rues, pas même un animal. Une visite rapide des maisons semble montrer de tous les habitants ont brusquement abandonné les lieux. Mais pourquoi ? La réponse pourrait se trouver dans cet énorme trou à l’arrière de village. Un disque parfait creusé dieu seul sait comment et en son centre un étrange cube métallique. De quoi attirer immédiatement l’armée. Mais les soldats auront une bien mauvaise surprise dans la forêt environnante. 1943, l’Alaska, premier contact.



Forêt amazonienne, les Etats-Unis ont décidé de détruire le sous-marin nucléaire apparu au milieu des arbres. Le temps des décisions radicales est arrivé. Les prédictions des médiums dans les laboratoires de la zone 51 sont sans ambiguïtés : le treizième jour à 13h13, un nouveau contact aura lieu, mais cette fois, seuls les extra-terrestres survivront. Aucun humain n’en réchappera sauf à posséder le défaut congénital de la vision antipodique ou des lunettes recréant ce trouble de la vision. Si les événements des derniers jours étaient ponctuels mais symboliques comme la reconstitution de l’arc rocheux des Kerguelen, le nouveau phénomène est bien plus que symbolique : des sinkholes, des gouffres cylindriques sans fonds de plusieurs kilomètres de diamètre, apparaissent aux quatre coins du monde dont au milieu des pyramides de Gizeh ou au pied du Christ Rédempteur de Rio.

JPEG - 38 ko

Un peu de clarification ne fait jamais de mal et ce tome 7 de « Prométhée » va nous éclairer sur bien des sujets. Il faut dire que zapper aussi bien à travers l’espace et le temps finissait par nous embrumer et nous perdre dans cette histoire, qui s’avère moins compliquée qu’il n’y parait avec une bonne explication. Et nous en aurons sous plusieurs formes selon les sujets développés. Le principal sera celui donnant son titre à ce tome : la théorie du 100e singe. Il faudra atteindre les deux tiers du volume pour avoir le fin mot sur cette théorie. Christophe Bec s’inspire une nouvelle fois d’une notion scientifique pour appuyer son discours. Il utilise une théorie sur l’acquis et la transmission des connaissances issue d’une expérience effectuée sur des singes dans les années 50 et 60, menée par des japonais et illustrée rapidement sur la planche n°9. En s’appuyant sur des thèses pouvant paraitre défendre les adeptes du surnaturel, Bec crédibilise son récit de fiction en nous posant l’insidieuse question subliminale : et si cela pouvait réellement se passer ?

La théorie des contacts extraterrestres se fait clairement jour et les phénomènes arrivant à 13h13 prennent une certaine logique. Christophe Bec continue sur le même mode narratif, enchainant flash-back, retour vers le futur et temps présent. Cette fois, le compte à rebours est commencé avec un enjeu radical : l’éradication de l’espèce humaine. Et le scénariste ne laisse pas beaucoup de possibilités de survie à notre race. Bec joue la carte du film catastrophe version « Independance Day » mais en plus fin et plus intelligent, nous faisant découvrir des phénomènes comme les sinkholes,des dépressions naturelles pouvant atteindre 600m de diamètre. Évidemment, ceux de Bec sont gigantesques. Et les dessins de Raffaele sont époustouflants quand il s’agit de les mettre en images. Les studios Digikore ont trouvé la colorisation idéale pour cette série qui a eu du mal à trouver, de ce côté, chaussure à son pieds. Mais le résultat est réellement impressionnant. On sent d’ailleurs une plus grande facilité pour dessiner des décors de folie plutôt que des portraits, parfois approximatifs sur les traits des protagonistes.

« Prométhée » annonce une fin du monde qui devrait nous scotcher à nos fauteuils... A suivre.


(T7) La Théorie du 100e Singe
- Série : Prométhée
- Scénario : Christophe Bec
- Dessin : Stefano Raffaele
- Couleurs : Digikore Studios
- Éditeur : Soleil
- Dépôt légal : 16 janvier 2013
- Format : 234 x 323 mm
- Pagination : 48 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782302027060
- Prix public : 13,95 €


A lire sur la Yozone :
Prométhée (T1) Atlantis
Prométhée (T2) Blue Beam Project
Prométhée (T3) Exogénèse
Prométhée (T4) Mantique
Prométhée (T5) Le Sarcophage
Prométhée (T6) L’Arche


© Editions Soleil - Tous droits réservés




Frédéric Leray
15 juillet 2013




JPEG - 18.5 ko



JPEG - 48 ko



JPEG - 22.2 ko



JPEG - 23.2 ko



Chargement...
WebAnalytics