YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Paranoia Agent, l’intégrale
Coffret 4 DVD - Dybex
16 juin 2009

Tsukiko Sagi a eu son heure de gloire en inventant une petite peluche : Maromi. Mais ses supérieurs ont bien besoin d’une nouvelle idée de génie pour booster les ventes. La pression monte chez la jeune femme, surtout qu’aucun de ses nouveaux dessins ne vaut quelque chose. Anxieuse, limite parano, elle rentre précipitament chez elle mais dans un parking, elle se fait agresser par un gamin muni d’une batte. Avec l’enquête que vont mener les inspecteurs Ikari et Maniwa, elle va découvrir les mesquineries de ses collègues, mais surtout va naître la légende urbaine du garçon à la batte.



Qui est donc ce gamin qui semble délivrer les âmes en peine à grand coup de batte dans le crane ? Entre les deux lycéens, cette jeune femme secrétaire modèle le jour et pute la nuit, il semble libérer ceux souhaitant que quelque chose s’arrête dans leur vie. Mais surtout, ce gamin semble insaisissable. Copié mais jamais égalé, sa légende grandit. Toutefois, les deux inspecteurs sur l’affaire remarquent que toutes les victimes du garçon à la batte les ramènent inévitablement vers Tsukoki Sagi. Et que la jeune femme converse avec sa peluche de Maromi ne rassure pas sur son état mental. Le duel est donc lancé entre les flics et la nouvelle légende urbaine.

JPEG - 24.3 ko

Peut être moins connu que d’autres mangakas ou réalisateurs nippons, Satoshi Kon est un touche-à-tout de génie. Il débute comme assistant du grand Katsuhiro Otomo sur « Akira ». Cette expérience et l’influence d’Otomo seront visibles dans la complexité des personnages dans ses oeuvres. Mais ce sera avec l’excellent thriller « Perfect Blue » qu’il va véritablement se faire connaitre. Ensuite, il additionne les réalisations d’exception : « Millenium Actress » en 2001, « Tokyo godfathers » en 2003 et « Paranoia Agent » en 2004.

Avec Seishi Minkami, avec qui il fera par la suite « Paprika », il se lance dans une série avec comme idée de base une légende urbaine : un gamin apparaissant dans la nuit pour libérer des âmes en peine à coup de batte de base-ball dans le crane. Plutôt radical comme procédé, mais étonnamment, il n’y a aucun mort. Si les deux scénaristes vont commencer leur histoire sous forme d’une enquête policière progressant après chaque agression, leur récit va soudain virée au grand n’importe quoi à la moitié des épisodes. On a l’impression que les deux scénaristes se sont soudain lâchés et ont mis en image leurs bons gros délires. Ils vont surtout faire passer leur série dans le fantastique et l’onérique, mélange psychédélique de Miyazaki et d’Otomo.

Mais c’est ce côté surréaliste qui va faire de « Paranoia Agent » une série culte. Pourtant, le spectateur était prévenu avec le générique qu’il allait avoir affaire à une histoire peu ordinaire, destiné à un public plutôt adulte car loin des histoires linéaires traditionnelles. Et comme à leur habitude, les studios Madhouse vont donner naissance avec talent à la folie sur papier de Satoshi Kon et Seishi Minakami. Les dessins 2D sont d’une grande force, les personnages ont tous des gueules, des vraies, mais surtout ce garçon à la batte est réellement fascinant... et muet !

Le final sera scotchant et vraiment surprenant, jouant avec le spectateur en leur lancant un : « tu pensais pas qu’on oserait, bah si ! ».

« Paranoia Agent » fait partie de ces séries que tout amateur de japanimation se doit de posséder. Une série culte incontournable.


Paranoia Agent, l’intégrale
- Réalisation : Satoshi Kon
- Scénario : Satoshi Kon, Seishi Minakami
- Animation : Studio Madhouse
- Production : Studio WOWOW
- Chara Design : Masaji Ando
- Musique : Susumu Hirasawa

Coffret 4 DVD
Épisodes 1 à 13
DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 16/9
- Audio : Stéréo 2.0
- Langue : Japonais - Français
- Sous-titres : Français
- Éditeur : Dybex
- Sortie : 16 juin 2009
- Prix public conseillé : 26 €


© Satoshi Kon - MADHOUSE / PARANOIA AGENT COMMITTEE
© Edition Dybex - Tous droits réservés


Frédéric Leray
12 août 2011






JPEG - 28.5 ko



JPEG - 9.5 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 4.8 ko



JPEG - 7.2 ko



JPEG - 3.8 ko



JPEG - 8.3 ko



JPEG - 9.1 ko



JPEG - 5.1 ko



JPEG - 6.2 ko



WebAnalytics