YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Outpost
Édition simple DVD - M6 Video
14 janvier 2009

Sept (!) vrais mercennaires, tendance durs de chez très durs, se coltinent l’exploration d’un bunker nazi soixante ans après sa fermeture définitive et tombent sur l’incroyable.

Un excellent premier film fantastico-horrifique du réalisateur anglais Steve Baker qui augure du meilleur pour le futur. Le gars prépare un film de vampire (« Blood Makes Noise », curieux, isn’t-it ?) que l’on se promet déjà de ne pas rater avant d’enchaîner sur un « Outpost 2 ».

Édition DVD M6 Video simple et très correcte avec même des petits bonus dedans.



LE SUJET


Une bande de mercenaires, plus ou moins au repos dans un énième conflit situé en Europe de l’Est, est recrutée par un scientifique travaillant pour une transnationale souhaitant rester officiellement hors du coup.
Ils devront escorter le chercheur en plein dans la zone d’affrontement pour qu’il fasse quelques sondages miniers.
Enfin, c’est du moins comme ça qu’on leur vend l’affaire...
Arrivée sur place, la petite troupe découvre avec stupeur qu’il s’agissait d’explorer un ancien bunker souterrain où les nazis faisaient quelques expériences ésotéro-scientifiques assez sanglantes.
Le cauchemar ne fait que commencer, évidemment.

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Cela fait déjà un moment que la Yozone surveille d’un œil attentif la créativité et le culot de la nouvelle vague britannique qui a littéralement envahi le genre fantastique pour nous livrer tout un paquet de films à ne pas rater.
Steve Barker, retenez bien ce nom, prouve que l’on n’a pas fini de s’intéresser à la chose.
Huis-clos un rien sanglant et bien stressant, son « Outpost » est une petite claque que l’on prend avec grand plaisir dans la poire. Son histoire de fantômes nazis créés par les dernières expériences bien strange du régime hitlérien vaut plus que le visionnage.
Simple, précis, bien scénarisé et réalisé, sans concession, l’histoire se tient et retient le spectateur. la distribution propose une belle brochette d’acteurs convaincants (Ray Stevenson, Richard Brake, Julian Wadham, Paul Blair, etc) et les choix de mise en scène évoqueront de beaux moments de terreurs claustrophobiques et de nombreux sursauts.
C’est franc du collier, massif et pas bourrin, un rien racé et sanglant. Tout ce que l’on aime dans le cinéma de genre qui ne se prend pas pour ce qu’il n’est pas -et assure sans forcer.

JPEG - 12.8 ko


LE DVD


Édition simple et intelligente (VO et VF en 5.1 ou 2.0 et sous-titres Français), plus d’une heure et dix minutes de bonus intéressants (scènes alternatives dont une fin différente à voir, interviews, coulisses), que demande le peuple ? Un bon film !
Cool, on l’a et on le regarde.

CONCLUSION


« Outpost » sera incontestablement le film (Direct to Video par chez nous) à découvrir en ce début d’année 2009. L’édition DVD proposée est à l’image du film, elle ne ment pas sur la marchandise sans jouer la surenchère stupide.
Prix serré à 14,99€ respectueux des amateurs du genre.
Bref, une excellente affaire.

Outpost
Durée : 1h27
Titre original : Outpost
La critique cinéma Yozone (direct to video)
Réalisation : Steve Barker
Scénario : Rae Brunton
Avec Ray Stevenson (DC), Julian Wadham (Hunt), Richard Brake (Prior), Paul Blair (Jordan), Brett Fancy (Taktarov), Enoch Frost (Cotter), Julian Rivett (Voyteche), Michael Smiley (McKay), etc.
Production : Cinema One (Canada)
Distribution : Vertigo (UK)
Sortie en salle (UK) : 18 mai 2008
Site Internet film : Outpost (en Anglais)

DVD
Édition DVD Simple
Pal, Zone 2, DVD 9, couleur
Références : EDV 1607
Menus d’entrée : Néerlandais et Français (au choix)
Format du film (DVD) : 2.40 (16/9 compatible 4/3)
Format ciné : 2.55.1 (super 35 mm)
Langues : Français et Anglais en Dolby Digital 5.1 & Stéréo 2.0
Sous-titres : Français, Néerlandais et sans
Chapitres : 12 (menu dédié avec extraits)

Bonus :
- Scènes alternatives (12’43) : format 4/3 avec sous-titres français et néerlandais, en vo. On apprécie que le réalisateur ait écarté des scènes incontestablemet intéressantes mais moins fortes que les options choisies au finish. Tout particulièrement la scène finale (pas mauvaise mais plus convenues). À noter que les scènes supprimées sont présentées avec leur numérotation de montage.
- Interviews (33’) : toute l’équipe du film y passe (la production, les acteurs, le réalisateur, etc) et entre le blabla convenu habituel, on déniche aussi quelques petites infos sur lesquelles on ne crache pas.
- Coulisses du tournage (33’) : Entre making of et interviews complémentaires, vous saurez tout sur Outpost. Intéressant et instructif.
- Bande Annonce (1’50) : la BA du film.

Éditeur : M6 Vidéo
Distribution : Warner Bros Distribution
Presse : Miam (France)
Parution : 14 janvier 2009
Prix public conseillé : 14,99€


Stéphane Pons
24 décembre 2008






JPEG - 14.3 ko



JPEG - 10 ko



JPEG - 5.5 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 7.6 ko



JPEG - 6.1 ko



JPEG - 10 ko



JPEG - 7.1 ko



JPEG - 4.8 ko



WebAnalytics