Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Tribu de Vasco (la), tome 1 : La Menace
Anne-Laure Bondoux
Gallimard Jeunesse, roman (France), aventures, 161 pages, juin 2018, 12€

Vasco est un rat du port. Lorsqu’il rejoint le terrier, sa tribu a disparu ! Seule une étrange odeur persiste. L’ancienne du clan, Memona, mourante, lui délivre un avertissement peu clair, puis Vasco sauve une jeune rate étrangère, Nil. La raison lui dicte de la suivre et d’intégrer son clan des villes. Mais il est dirigé par le violent Akar, qui règne par la terreur. Vasco préfère tenter sa chance seul, comme Régus, un solitaire qui semble s’en accommoder. Mais Vasco retrouve trois ratons de sa tribu, trop jeunes pour survivre seul ! Pour eux, il va courber l’échine devant Akar, mais un temps seulement... car avec Régus, il va percer l’affreuse vérité derrière l’étrange odeur...



Premier roman d’Anne-Laure Bondoux, « La Tribu de Vasco » est une très belle histoire initiatique, parfaite pour aider les enfants à grandir. Le jeune rat passe par de nombreuses épreuves, l’abandon, la perte, la solitude, les choix difficiles, la responsabilité des plus jeunes, le sacrifice...

Plutôt qu’un univers de fantasy, l’autrice abaisse notre point de vue au niveau du sol, nous met dans la peau de créatures considérées comme nuisibles (c’est d’ailleurs au cœur de l’intrigue). Si depuis la première publication en 2001, des dessins animés comme « Ratatouille » ont rendu ces rongeurs un peu plus charmants, les voir faire banquet de nos restes et d’ordures rappelle fréquemment aux jeunes lecteurs qu’ils sont le dernier chainon de notre société, et leur vie marginale, cachée, n’est pas sans parallèle avec les plus pauvres, clochards et SDF (qui pour le coup remontent d’un cran), et ici prédateurs, jamais contre une brochette de rat...

Si Vasco est un vrai héros, prêt à risquer sa vie pour Nil, à s’abaisser devant Akar pour nourrir les trois petits, en mener l’enquête avec Régus... les seconds rôles sont plus subtils et encore plus intéressants, incarnant plus que les archétypes habituels de la littérature jeunesse : Nil n’est pas si faible qu’elle y paraît, Lek pas si dominé.

Les plus grands (ou leur parents) pourront s’intéresser à cette étude très connue qui dit que dans un clan de rats, les dominants sont les plus stressés, perpétuellement inquiets de perdre leur place, tandis que les dominés, plus résignés, n’ont rien à perdre. C’est ce schéma qui transparaît dans le clan d’Akar, et qui conduit à son effondrement lorsque les événements poussent à la révolte.

Enfin, le secret de l’étrange vapeur nous encourage à renverser notre point de vue : comment ne pas craindre un prédateur invincible, irrésistible, et si déterminé à éradiquer toute une race ?

Rassurons-nous, cela finit bien : Vasco et les siens prennent le large, au sens propre. Rendez-vous au prochain tome, « L’Exil » (déjà paru, tout comme « La Survie »).


Titre : La Menace
Série : La tribu de Vasco, tome 1/3
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Couverture : Renan Porto
Éditeur : Gallimard Jeunesse (édition originale : Bayard jeunesse, 2001)
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 161
Format (en cm) :
Dépôt légal : juin 2018
ISBN : 9782075105330
Prix : 12 €



Nicolas Soffray
24 octobre 2018


JPEG - 26.3 ko



WebAnalytics