YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Cursed
Édition simple DVD TF1 Vidéo
23 février 2006


Une bête étrange et horrible agresse et tue quelques ados en carafe automobile sur Mulholland Drive. Les hauteurs de L.A. hébergent-elles un lion ou un coyote particulièrement agressif ?
Non ! Il s’agit bien d’un loup-garou qui va commencer à s’intéresser au réservoir de nourriture qui se trouve un peu plus bas dans la vallée...

« Cursed » (Maudits) est un film de Wes Craven assez typique en cela qu’il ne révolutionne pas le genre, bien au contraire mais est truffé de clins d’œil cinéphiliques appuyés à tout un paquet d’œuvres fantastiques sur le sujet (« La Féline », « Wolf » et cie.). Si le début n’est pas sans rappeler un « Mulholland Drive » qui aurait pris une bifurcation teenage, le reste s’avère pourtant moins réussi (sans en être indécent, néanmoins). Du Craven petit braquet et en période de rodage.
L’attaque en règle du (des ?) loup-garou(s) sur le milieu de la TV, de la presse et de la mode n’est pas un hasard. “L’homme est un loup pour l’homme” chez Wes Craven aussi et il n’hésite pas à s’emparer de cette idée pour visiblement régler son compte à une foule de personnages typiques qu’il a bien dû croiser durant sa longue carrière. De même, on pense très fort à une bonne série B (« Vampire, Vous Avez Dit Vampire ? », 1986) qui s’attaquait déjà au mythe d’un autre épouvantail du bestiaire fantastique et en donnait une vision décalée d’écumeur séduisant des pistes de danses de clubs prisés par les ados.

Soit, tout cela n’est pas condamnable et prête à sourire plutôt intelligemment.
Malheureusement, faute d’aller au bout de ses idées un rien provocatrices, Wes Craven ne nous étonne pas. « Cursed » est assez prévisible et un peu mou des crocs. Les bêbêtes sont sympas, les teenagers suffisamment nunuches et ricains mais le scénario s’arrête bien souvent là où tout aurait dû exploser franchement.
Manque de vitamine, d’envie, d’inspiration, John Landis peut dormir sur ses deux oreilles, le concurrent de son classique (« Un Loup-Garou à Londres ») n’est pas encore arrivé ! Reste alors un gentil petit film de bêtes à poils durs, délassant et rigolo, doté de quelques scènes limites gore (yeah !).
On retrouve avec bonheur quelques acteurs comme Christina Ricci (« Sleepy Hollow »), Joshua Jackson (« Urban Legend ») et Shannon Elisabeth (« Scary Movie ») ainsi que nombre d’acteurs de séries TV dans les seconds rôles de « Cursed ».

Pas une mauvaise surprise mais une œuvre en retrait de ce que l’on aurait pu espérer de la part d’un tel réalisateur et d’un scénariste (Kevin Williamson) à qui la trilogie « Scream » doit tout.

L’édition DVD simple (TF1 Vidéo) est plus que correcte (VO et VF en 5.1 DTS ou DD) et comprend suffisamment de bonus pour que l’on s’y attarde intelligemment (Making-Of, effets spéciaux, maquillages). Chaque doc étant un petit reportage scénarisé en soi et filmé (caméra à l’épaule) originalement.

FICHE TECHNIQUE
Cursed
Film américain de Wes Craven (2004)
Interdit au moins de 12 ans
Critique cinéma Yozone (sous le coup de l’émotion lors de la sortie en salle) du film
Édition DVD : TF1 Vidéo
Diffusion : TF1 Vidéo
Référence : EDV 1035 - B000CR7V26 (Asin)
Prix : 19,99 €

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
DVD 9, simple face et double couche (7,03 Go), zone 2, Pal, couleur.
Menu d’entrée en français direct
Menu d’accueil avec les items Film, Bonus, Chapitres, Versions et Internet (sous-menus derrière)
Sous-titres : français
Audio : anglais et français en 5.1 DTS et DD
Chapitres : 12
Image : 2.40, 16/9 compatible 4/3
Durée : 1 h 35’15’’ (film) + 7’39 + 5’38 + 6’51 + 8’00 (bonus)

BONUS
Tous les bonus sont présentés en VO (anglais) avec les options de sous-titres et au format 4/3. Pas de version commentée du film.

Derrière les crocs (Making-Of, 7’39) : en VO (anglais) avec tous les sous-titres en français. Rien de révolutionnaire là non plus mais plutôt intéressant.

Le Montage (5’38) : évidemment, on n’utilise plus la colle et les ciseaux mais du matériel un peu plus sophistiqué ! Où l’on apprend que la version DVD diffère passablement de la version ciné diffusée aux US pour cause de censure (les Américains nous feront toujours rigoler !). L’explication de nos réserves se trouve sans doute dans ce bonus où l’on apprend que la version finale US a pris quelques mois de montage. Ceci expliquant cela.

Des Effets très Spéciaux (6’51) : un doc surtout centré sur les créatures, le travail d’animation, etc.

Comment devenir un loup-garou (8’) : le maquillage d’un loup-garou sous un jour assez humoristique.

Internet : lien vers le site de l’éditeur (http://www.tf1video.fr) via un lecteur de DVD Rom.

Bonus caché (2’02) : visez la griffe mais rien de spécial derrière si ce n’est une anim 3D de la société de production.

APPRÉCIATION GLOBALE
Par tout autre que Wes Craven et Kevin Williamson (scénario), « Cursed » eut été une bonne surprise. Là, on attendait plus. Rien de scandaleux cependant et au final, un teenage movie horrifique, fortement teinté d’humour, qui ne fait pas passer un mauvais moment.
Quelques scènes chocs assez frappantes sur la version DVD. On regrette l’absence de commentaires du réalisateur et du scénariste sur le film. Bonus intéressants et marrants avec une BO d’ensemble plutôt agréable.
Délassant.


Stéphane Pons
7 avril 2006






JPEG - 13.7 ko



WebAnalytics