YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Freedom, l’intégrale
Coffret 2 DVD - Kaze
3 juillet 2013

Suite à un accident ayant rendu la terre inhabitable, les hommes se sont réfugiés sur la lune, bâtissant une base gigantesque qui allait devenir leur nouveau monde : Eden. Takeru est né cent ans après l’exil de l’humanité. Comme tous les jeunes de son age, il doit mériter sa citoyenneté en respectant les règles érigées par les sages gouvernant Eden. Seulement, Takeru et ses deux amis ont le don pour se mettre dans le pétrin, surtout quand il s’agit de course de motos trafiquées et de battre Taira de vitesse. Avec Kazuma, son meilleur ami, et Bismarck, pas très courageux mais un génie de la mécanique, Takeru collectionne les travaux d’intérêt généraux. C’est au cours d’une vérification des câbles extérieurs qu’il voit quelque chose atterrir dans un cratère lunaire. Arrivé sur place, il trouve comme des débris de fusée et surtout, une photo...



Tomber amoureux d’une fille sur une photo peut paraître un rien ridicule, et pourtant, c’est bien ce que ressent Takeru en voyant la belle jeune femme sur la photo. Mais surtout, le message à l’arrière de la photo est bien plus intriguant : il laisserait supposer que la terre va bien. Pourtant, les autorités d’Eden ne cessent de rappeler que la terre est invivable depuis que leurs ancêtres ont détruit le monde où ils vivaient. Alors que signifie ce message ? Takeru n’a plus qu’une idée en tête : voir à quoi ressemble réellement la terre. Mais comment sortir jusqu’à une position lui permettant cet exploit, surtout qu’il est interdit de s’éloigner aussi loin d’Eden ? Il va trouver la solution grâce à Alan, un vieux grincheux qui semble être parvenu à créer un district indépendant au cœur d’Eden : Freedom.

JPEG - 34.6 ko

Aussi incroyable que cela puisse paraître, « Freedom » est à la base un projet commercial pour le 35e anniversaire des Nissin Cup Noddles. L’OAV de sept épisodes est une part de ce projet. Et que dire en sachant que le groupe nippon voulait pas moins que Katsuhiro Otomo, le père d’« Akira » pour le character design ! Ajoutez à la réalisation Shuhei Morita, repéré par son court métrage « Kakurenbo ». Et le résultat est à la hauteur des espoirs des fans de ces deux artistes.

L’histoire est en fait très optimiste. Pourtant, le concept de base est loin d’être très drôle : l’homme a rendu la terre invivable et a dû s’installer sur la lune. Nous suivons alors les aventures d’un groupe d’ados qui doivent vivre dans un monde semi militaire. Ce qui ressemblait à une fable écologique prend une autre tournure quand Takeru découvre les photos. On comprend alors que le temps que nous passons sur la lune approche de la fin car l’idée est alors simple : nos héros doivent partir sur terre pour voir à quoi ressemble dorénavant la planète bleue. Et c’est là que la vision très positive du scénario prend toute sa force. La terre est non seulement redevenue vivable mais les humains ont réappris les plaisirs simples de la vie et l’entraide. Contrairement à d’autres scénarios où le destin de l’humanité est de se détruire et provoquer l’apocalypse, ici, l’homme montre sa grande capacité d’adaptation et surtout que Mère Nature a accepté de lui pardonner.

Ce sont des épisodes très forts car plein d’émotions simples, comme une nouvelle Genèse. Cette deuxième partie du scénario introduit alors la troisième qui se doit de répondre à la question : pourquoi les autorités d’Eden ont-elles menti et interdit aux humains de redescendre sur terre, pour apporter la technologie qui leur manque pour retrouver la civilisation passée ? Quelque part, cette dernière partie de « Freedom » rappelle le scénario de « Elysium » mais en bien moins violent et plus positif. Car « Freedom », malgré un final plutôt explosif, reste un OAV tout public.

Si la 3D est présente dans les OAV, elle demeure plutôt en retrait par rapport au dessin 2D classique. On repère dès les premières images la touche de Katsuhiro Otomo. La course de motos futuristes est un peu son image de marque et se retrouve inévitablement dans ses productions. Le design des véhicules est assez original sans être éblouissant. L’univers d’Eden n’est pas propret mais plein d’imperfections, ce qui le rend bien plus réaliste qu’un monde trop aseptisé. De même, la terre est certes quelque peu dévastée mais loin des images post-apocalyptiques, c’est bien une vision où la nature a repris ses droits et tolère les humains de nouveau. L’humour a évidement sa place, avec certaines scènes impayables comme la rencontre de Takeru et son amoureuse, avec notre héros dans une tenue.... originale.

« Freedom » est donc un vrai plaisir, un petit moment de bonheur dans ce monde de brutes. Et à noter, une fois n’est pas coutume chez les productions de Kaze, de nombreux bonus qui font de cette nouvelle édition de « Freedom » un achat incontournable.


Freedom
- Production : Sunrise
- Réalisateur : Shuhei Morita
- D’après l’oeuvre de : Kō Furukawa
- Chara design : Atsushi Irie, Daisuke Sanbu, Katsuhiro Otomo
- Scénario : Dai Sato, Katsuhiko Chiba (ep 1), Yuuichi Nomura
- Musique : Yoshihiro Ike

Coffret 2 DVD
Épisodes 1 à 7 + bonus
DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 16/9
- Audio : Stéréo 2.0
- Langue : Japonais - Français
- Sous-titres : Français
- Navigation  : lecture des épisodes en bloc ou au choix
- Éditeur : Kaze
- Sortie : 3 juillet 2013
- Prix public conseillé : 24,95 €


© Edition Kaze - Tous droits réservés


Frédéric Leray
29 août 2013






JPEG - 32.9 ko



JPEG - 10.5 ko



JPEG - 8.4 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 11.8 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 9.4 ko



JPEG - 11.2 ko



JPEG - 7.7 ko



JPEG - 13.6 ko



JPEG - 12.1 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 6.8 ko



WebAnalytics