YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Paycheck
Film américain de John Woo (2003)
25 février 2004


Genre : science-fiction dickienne
Durée : 1h58

Avec Ben Affleck (Michael Jennings), Aaron Eckhart (James Rethrick), Uma Thurman (Rachel Porter), Paul Giamatti (Shorty), Colm Feore (Wolfe), Joe Morton (Agent Dodge), Michael C. Hall (Agent Klein), Peter Friedman (Procureur Brown), Kathryn Morris (Rita Dunne), Ivana Milicevic (Maya-Rachel), Christopher Kennedy (Stevens), Fulvio Cecere (Agent Furman), John Cassini (Agent Mitchell), Callum Keith Rennie (Jude), Michelle Harrison (Jane), Claudette Mink (Sara Rethrick)

Ingénieur surdoué, Michael Jennings travaille sur des projets de haute technologie pour les entreprises AllCom. Payé rubis sur l’ongle, il enchaîne les missions « top-secret » qui lui valent, en fin de contrat, un effacement de mémoire afin de satisfaire la clause de confidentialité relative à ses engagements. Mais, cette fois, les choses ne se passent pas comme prévu. Lorsqu’il se présente pour toucher sa paie, une petite fortune après trois ans d’immersion dans les laboratoires de la compagnie, il apprend qu’il a renoncé à son salaire en échange d’une enveloppe contenant une vingtaine d’objets sans grande valeur ni intérêt. Interdit et passablement énervé, le petit génie, loin d’être au bout de ses surprises, se fait mettre le grappin dessus par deux agents du FBI qui l’arrêtent dans le cadre d’une enquête sur les activités de son employeur. Placé en salle d’interrogatoire, mais dans l’incapacité de répondre aux questions des fédéraux, Jennings parvient miraculeusement à s’échapper. Mais, à peine sorti des locaux du FBI, des tueurs de AllCom le prennent en chasse. Seul au monde, sans souvenir de ses trois dernières années, Jennings est désormais persuadé que les objets contenus dans l’enveloppe sont la clé du mystère et va devoir reconstituer le puzzle s’il veut se sortir de cette situation désespérée.

Décidément, les nouvelles de Philip Kindred Dick ont la cote en ce début de 3ème millénaire. Après Impostor de Gary Fleder, qui n’a malheureusement eu droit qu’à une sortie en vidéo, et l’excellent Minority Report de Steven Spielberg, c’est au tour de John Woo d’illustrer à l’écran les écrits du génialissime auteur de Blade Runner, Total Recall, Screamers ou Confession d’un barjo. Comme on pouvait s’y attendre avec le cinéaste cantonais devenu star à Hong-Kong, cette libre adaptation de La clause du salaire se la joue plus sur le registre de l’action que de la science-fiction. Si la bande nous propose tout de même quelques gadgets futuristes saisissants, la « pelle » temporelle, au centre des débats, est reclassée au rang d’accessoire pour laisser le champ libre à un récit en forme de course poursuite effrénée, dont le point d’orgue reste la chevauché à motocyclette de Ben Affleck et Uma Thurman. Alors que cette dernière crève une nouvelle fois l’écran, on restera plus réservé sur la prestation de Ben Affleck, certes bien bâti et bien filmé, mais un peu trop brushing-colgate et lampe à UV, comparé au magistral Rick Deckard campé, il y a quelques années, par un Harrison Ford au sommet de son art. Mais ne boudons pas non plus le plaisir de se divertir. Si, malheureusement, cette nouvelle adaptation de P.K.Dick ne rejoindra pas celles de Ridley Scott ou de Steven Spielberg au panthéon du cinéma de science-fiction, il n’en reste pas moins une série B luxueuse (60 M$), musclée et efficace, même si elle évince la noirceur du propos original pour se laisser séduire par un humour bon enfant et le sacro-saint happy end made in hollywood. Un bon film de commande, rythmé et correctement mis en scène, mais qui manque singulièrement de tripes et d’originalité.

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Paycheck

Réalisation : John Woo
Scénario : Dean Georgaris d’après une nouvelle de Philip K.Dick

Producteurs : John Davis, Michael Hackett, John Woo, Terence Chang
Producteurs exécutifs : Stratton Leopold, David Solomon
Coproducteurs : Caroline Macaulay, Arthur Anderson
Photographie : Jeffrey L.Kimball, A.S.C.
Chef décorateur : William Sandell
Montage : Kevin Stitt, A.C.E.
Effets visuels : Gregory L. McMurry
Musique : John Powell
Casting : Mindy Marin, C.S.A., Coreen Mayrs, C.S.A., Heike Brandstatter
Directeur de production : Stratton Leopold

Production : Dreamworks Pictures, Paramount Pictures, David Entertainment Company, Lyon Rock Productions, Solomon/Hackett Productions
Distribution : United International Pictures

INTERNET

http://www.paycheckmovie.com/

Remerciements à Sylvie Forestier et Anne Crozat pour l’Agence Lumière


Bruno Paul
25 février 2004






JPEG - 10.8 ko



JPEG - 4.1 ko



JPEG - 4.4 ko



JPEG - 5.7 ko



JPEG - 3.8 ko



JPEG - 3.9 ko



WebAnalytics