YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Waterloo 1911 (T2) Welly, Le Petit
Gloris et Zarcone et Blancher
Delcourt (Conquistador)

Alors qu’il était à la recherche de la sphère olmèque disparue, Théophile Duroc est confronté à un énorme et dangereux orang-outan qui semble le blesser mortellement. Toujours en vie, il reprendra sa mission en la compagnie du conservateur Alcée Poivron, mission qu’il commencera en essayant de mettre la main sur le violent primate et son dresseur...



Duroc, mort ? Grand Dieu, non ! Cela reviendrait à étouffer dans l’œuf cette attrayante trilogie. Je tairai en revanche les mystères de sa résurrection, vous laissant savourer ces détails de l’intrigue desquels découlent beaucoup de révélations.

Oui, ce deuxième tome est riche en avancées et les voiles de nombreux mystères se lèvent pour notre plus grand plaisir. « Waterloo 1911 » s’était ouvert sur une intrigue pleine de promesses et cette suite les tient. La trame principale avance tout en maintenant l’intérêt et les personnages évoluent de même. On en apprend particulièrement plus sur le passé du détective privé, l’auteur sachant surprendre dans les révélations qu’il nous fait à son sujet. Rien dans le précédent opus ne laissait soupçonner cette situation qui ne fait que renforcer l’intérêt du scénario. De même, les motifs des méchants s’éclaircissent et l’enjeu du tome suivant se déplace. Il ne s’agira plus principalement de comprendre le « pourquoi », mais plutôt de suivre le dénouement de cette intrigue rondement menée.

Pour ne rien gâter, le dessin et la couleur, respectivement restés entre les mains d’Emiliano Zarcone et de Virginie Blancher, restent d’un excellent niveau. Le visage de chaque protagoniste a un véritable caractère et les plans rapprochés comme ceux d’ensemble sont habiles et détaillés.

A l’instar du premier, ce tome est un véritable plaisir tant pour les yeux que pour l’esprit. Humour, aventures, amitiés, mystères... Il contient les ingrédients à la fois basiques et nécessaires d’une bonne intrigue policière. Sa touche de surnaturel est un véritable atout qui le rend encore davantage intriguant. Mélangeant les genres sans complexe, Thierry Gloris sort son épingle du jeu, surtout grâce à ses personnages qui sont bien construits et entretiennent d’intéressantes relations.

Si l’on regrettera toutefois l’absence dans ce tome de la gouvernante qui ne fait qu’un bref passage, on ne pourra qu’attendre avec impatience le troisième et dernier tome de cette histoire très distrayante.


(T2) Welly, Le Petit
- Série  : Waterloo 1911
- Scénario : Thierry Gloris
- Dessin : Emiliano Zarcone
- Couleur : Virginie Blancher
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Conquistador
- Dépôt légal : août 2010
- Format : 23 x 32 cm
- Pagination : 48 pages couleur
- ISBN : 978-2-7560-1574-3
- Prix public : 13,50€


A lire sur la Yozone : Waterloo 1911 (T1)


© Guy Delcourt Productions (2010)


Myriam Bouchet
25 janvier 2011






PNG - 34.6 ko



JPEG - 87.9 ko



JPEG - 94.8 ko



JPEG - 79.1 ko



WebAnalytics