Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Lucja, a story of steam and steel (T1)
Coji Inada
Vega Dupuis

Au XVème siècle, au pays des mille fumées en Pologne, être un combattant est une question d’honneur. Les chevaliers les plus puissants participent aux tournois en armures vapeur pour obtenir le titre de Roi-chevalier d’Acier et de Fumée. Cette année, une jeune femme se fait particulièrement remarquer au tournoi du château de Czocha. Lucja vient de gagner le tournoi sans sabre, ni lance, ni épée, juste avec la force de ses propres mains. Mais elle endommage son armure et doit la réparer avant son combat du lendemain. Wojciech son acolyte, l’emmène chez Lucy, ingénieure spécialisée dans la techno vapeur, qui refuse de l’aider, du moins dans un premier temps.



Lady Lucja, noble de province, ne laisse personne indifférent. D’apparence fragile, elle fascine les foules par sa force de caractère et ses combats sans autre arme que ses coups. Blessée au bras droit, elle se présente quand même à son combat. En contrant son adversaire, son bras de métal vole dans les airs, elle renonce au combat en pleurant à chaudes larmes. Témoin de la scène, Lucy change d’avis et décide de l’aider à réparer son armure. Elle découvre que sa cuirasse a été fabriquée il y a des centaines d’années par le forgeron Kusp. Pour la remettre en état, ils se rendent tous les trois à Cracovie, berceau de l’armurerie vapeur polonaise, lieu sacré de transmission de connaissances techniques.

PNG - 265 ko

Ne vous fiez pas aux apparences : bien que l’histoire se déroule au XVème siècle, le modernisme est de rigueur : véhicules vapeur, télévisions, scans… Etonnamment, tout s’intègre parfaitement aux décors moyenâgeux de l’histoire. Même les chevaliers ont une particularité avec des pièces métalliques surpuissantes intégrées à leur corps. Ce mélange étonnant de style est plaisant, Coji Inada nous embarque dans un monde issu de l’imaginaire steampunk avec des dessins soignés, je me suis laissée embarquer de suite. Sans surprise, la petite Lucja est attachante (même si elle pleurniche beaucoup) avec de nombreuses interrogations : d’où vient-elle et surtout, pourquoi se bat-elle ?

Ce premier tome se limite finalement à la réparation du bras de notre héroïne. Tout pèse sur les épaules de Lucy qui va, sans nul doute, réussir à trouver la bonne solution pour que Lucja puisse à nouveau combattre.

“Lucja, a story of steam and steel” est un shonen à fort potentiel, j’attends de lire la suite pour avoir le plaisir de revoir Lucja combattre dans l’arène.


Lucja, a story of steam and steel (T1)
- Série  : Lucja, a story of steam and steel
- Scénario et dessins  : Coji Inada
- Éditeur : Vega Dupuis
- Collection : Shonen manga
- Format : 18 x 13 cm
- Pagination : 200 pages noir et blanc
- Dépôt légal : 3 septembre 2021
- Numéro IBSN : 9782379501401
- Prix public : 8 €


A lire sur la Yozone : 3333
- Pochi & Kuro (T1 et 2)
- Pochi & Kuro (T3 et 4)


Illustrations © Coji Inada et Editions Vega Dupuis (2021)



Anne Schnebelen
12 novembre 2021




PNG - 134.1 ko



PNG - 106.7 ko



PNG - 58.3 ko



PNG - 87.2 ko



Chargement...
WebAnalytics