YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Vexille 2077
Edition simple – M6 Vidéo
27 janvier 2010

2067, la biotechnologie a pris une telle dimension que les États se retrouvent forcés de créer une bioéthique contraignante. Le Japon a poussé ses recherches à des niveaux tels que son gouvernement décide de quitter l’ONU et de couper l’ile du reste du monde.
2077, voilà 10 ans que le Japon s’est isolé du reste de l’humanité. Aucune caméra, aucun drone n’avait réussi à pénétrer ses défenses. Et pourtant, aujourd’hui la société Daiwa Robotics, qui a développé la biotechnologie sur l’ile, prend de nombreux contacts avec des dirigeants du monde entier afin de leur ouvrir les portes du nouveau Japon. Mais loin de rassurer, cette intrusion est loin de rassurer les États-Unis qui découvrent que l’envoyé de Daiwa est en fait un androïde ultra-perfectionné et décide d’envoyer un commando pour savoir exactement ce qui se passe sur l’ile du soleil levant.



Vexille est membre des SWORD, un commando d’élite américain. Elle choisit de suivre l’homme qu’elle aime dans sa mission d’espionnage sur cette ile coupée du monde depuis 10 ans, le Japon. Mais malheureusement, très vite leur intrusion tourne au fiasco. Un comité d’accueil surarmé leur offre un feu d’artifice fatal. Étourdie par une explosion, elle se réveille au milieu d’un ghetto. Celle qui lui a sauvé la vie est la taupe qui a fourni les informations ayant amené les SWORD à ce carnage. Mais surtout, Vexille découvre que ce village de bric et de broc n’est autre que Tokyo, le dernier refuge des êtres vivants dans un Japon transformé en désert. Au loin, sur une ile artificielle, les laboratoires de Daiwa Robotics continuent de travailler sur l’androïde parfait.

JPEG - 21.3 ko

En 2004, Fumihiko Sori produit la nouvelle version animé d’« Appleseed ». Il utilise alors un mélange de Toon Shading (une transformation d’images 3D en 2D de haute qualité) et de Motion Capture (numérisation des mouvements humains et capture par un ordinateur afin de les recréer sous forme animée). En 2007, il choisit de passer à la réalisation et s’attaque au projet « Vexille ». Comme pour « Appleseed », c’est un univers futuriste qu’il décide d’explorer mais là où Masamune Shirow montrait les côtés positifs et négatifs de la cybernétique, Fumihiko Sori attaque sans pitié la nanotechnologie et ses dérives. Il nous emmène dans un Japon détruit par un développement exacerbé de la biotechnologie afin de créer l’homme parfait. L’ile a totalement été ravagée au point que plus aucun humain ne peut vivre au-delà de Tokyo.

Son film est donc centré sur le personnage de Vexille, seule survivante de l’assaut foireux sur l’ile du soleil levant. Elle va découvrir l’horreur qu’est devenu le pays mais aussi les projets totalement fous de la société Daiwa. Avec un scénario plutôt original, Fumihiko Sori réussit à garder son public en alerte, semant avec intelligence les éléments de réponse sur comment le Japon a pu évoluer ainsi et des scènes d’actions époustouflantes.

Mais surtout, il a encore améliorer les systèmes graphique et de capture pour nous donner un film avec des personnages mixant « Appleseed » à « Renaissance », mais surtout atteignant un réaliste hallucinant. Il suffit d’observer dans l’assaut de la résidence par le SWORD la beauté des robots et la texture de la moquette pour voir le niveau de détails et de précision choisi par l’équipe d’animation. Oui, on peut estimer un peu excessif les jeux d’ombres sur les visages, mais cette impression disparaît rapidement quand les scènes d’action se mettent en branle. Oui, les vers mécaniques font invariablement penser à ceux de « Dune », mais, ils collent totalement à l’aventure.

Avec « Vexille 2077 », Fumihiko Sori franchit encore un cap pour rapprocher l’animation du film réel. Et il obtient un magnifique animé, au scénario vraiment intéressant et bien évidemment aux graphismes époustouflants.


Vexille 2077
- Réalisateur : Fumihiko Sori
- Scénario : Fumihiko Sori et Haruka Handa
- Producteur : Toshiaki Nakazawa, Ichirô Takase, Yumiko Yoshihara

- Musique : Paul Oakenfold
- Décors : Toru Hishiyama
- Montage : Fumihiko Sori
- Animation : FUNimation Entertainment
- Production : Avex Entertainment, Shogakukan Production , TBS
- Distributeur : Shōchiku Company, FUNimation Entertainment

DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 16/9 compatible 4/3
- Audio : Stéréo 5.1
- Durée : 1h50
- Langue : Japonais - Français
- Sous-titres : Français
- Éditeur : M6 Vidéo
- Sortie : 27 janvier 2010
- Prix public conseillé : 20 €


© Vexille Film Partners – FUNimation Productions - M6 Vidéo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
28 mars 2010






JPEG - 26.6 ko



JPEG - 10.1 ko



JPEG - 7.9 ko



JPEG - 4.9 ko



JPEG - 6.3 ko



JPEG - 10.6 ko



JPEG - 4.5 ko



JPEG - 18.9 ko



JPEG - 4.8 ko



JPEG - 7.2 ko



JPEG - 7.9 ko



JPEG - 6.8 ko



WebAnalytics