YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Tales of Symphonia, l’anime 1ère partie
Haruo Sotozaki d’après l’œuvre de Hitoshi Ichimura
Inédit en France

La jeune Collet le sait. En devenant l’élue et en partant pour son parcours initiatique, elle va sauver son monde, Sylvarant, de la famine et de la sècheresse qui s’abat sur eux. La légende dit que la déesse Martel viendrait aider les siens des Desians, en souvenir du héros Mithos. Et Collet est la nouvelle élue par Martel. Mais en prenant cette responsabilité, elle laissera derrière elle tous ses amis et surtout Lloyd, le garçon dont elle est amoureuse. Ce dernier a lui aussi eu une vie difficile. Recueilli par un nain après la mort de ses parents, il a su créer sa place dans la communauté. Mais cette fois, Collet doit faire son devoir seule. Mais alors que la cérémonie où l’ange Rémiel est venu annoncer sa quête à la jeune fille s’achève, une troupe de Desians, ces demi-elfes tyrannisant les humains, s’attaque à l’élue. L’intervention de Lloyd ne suffira pas, il faudra celle d’un mystérieux mercenaire, Kratos, pour la sauver.



Après la fin de la publication du manga par les éditions Ki-oon, intéressons-nous un peu à la version animée de cette adaptation du jeu vidéo « Tales of Symphonia ». Prévu en 8 OAV, voici donc les 4 premiers dédiés au début de l’histoire sur Sylvarant.

Fidèle au scénario original, nous suivons donc le parcours initiatique de la jeune Collet pour devenir un ange et ainsi sauver sa planète, Sylvarant, du joug des Desians, ces demi-elfes utilisant les humains comme bétail pour des expériences. Elle est accompagnée par le garçon pour qui elle éprouve plus que de l’amitié, Lloyd. Orphelin recueilli par un nain qui l’éleva comme son fils, le jeune homme possède une gemme très rare, une Exphère. Celle-ci lui donne une force surhumaine qui lui sauva la mise lors de l’attaque des Desians au temple. Il va s’imposer dans la troupe escortant Collet vers la Tour du Salut, avec la jeune Genius, une demi-elfe qui cache ses origines de peur d’être assimilée aux Desians. Avec eux, Raine, sœur ainée de Genius et archéologue réputée, elle est la scientifique du groupe. Et enfin Kratos, un mystérieux mercenaire, expert dans le maniement de l’épée. Mais malheureusement, les légendes cachent souvent une réalité moins glorieuse et l’ascension n’est pas pour le bien du monde, et ce sera la tueuse Sheenna qui va ouvrir les yeux de nos héros.

JPEG - 31 ko

Tout l’intérêt du scénario de « Tales of Symphonia » réside dans la complexité de son univers et dans l’absence de manichéisme. Bon, les Desians sont des fachistes en puissance, soit. Mais beaucoup de personnages vont jouer des doubles voir des triples jeux. De quoi désorienter le spectateur mais surtout, créer de véritables suspenses et des retournements de situations très intéressants. Par contre, peu de découverte pour ceux ayant joué au jeu ou ayant lu le manga. Mais cela n’enlève rien dans l’intérêt de cet anime et surtout il serait dommage de passer à côté d’un excellent dessin.

En effet, ce qui marque dès les premières images, c’est une grande qualité graphique et un soin particulier apporté à cet animé. Il est vrai que certains pourront reprocher au dessin de ressembler fortement à ceux des cinématiques du jeux. Mais peut-on réellement reprocher aux designers d’avoir repris les très beaux dessins de Kosuke Fujishima ? Certes non vu le résultat impressionnant. La magie de « Tales of Symphonia » est parfaitement rendue, gardant les ellipses du manga tout en supprimant certaines scènes qui avaient pourtant une importance comme la transformation de la vieille femme pour donner une gemme.

JPEG - 28.9 ko

Cette première partie dédiée à Sylvarant est donc une grande réussite et les prochains OAV sont prévus pour le printemps 2010. A suivre, donc, avec attention en espérant qu’un éditeur français prendra rapidement les droits sur cet excellent animé.


Tales of Symphonia, l’animé
- Réalisateur : Haruo Sotozaki
- D’après l’œuvre de : Hitoshi Ichimura
- Chara designer : Akira Matsushima
- Musique : Ryunosuke Kingetsu
- Studio : Frontier Works, Geneon Entertainment, Inc.

4 OAV
- Format image : 16/9
- Audio : Stéréo 2.0 – 5,1
- Durée : 4x32mn
- Langue : Japonais
- Sous-titres : Français
- Sortie : non connu
- Prix public conseillé : -


A lire sur la Yozone :
Tales of Symphonia (T1)
Tales of Symphonia (T2)
Tales of Symphonia (T3)
Tales of Symphonia (T4)
Tales of Symphonia (T5 et Ex)


© Frontier Works, Geneon Entertainment, Inc. - Tous droits réservés


Frédéric Leray
7 mars 2010






JPEG - 44.4 ko



JPEG - 9.9 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 23.8 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 6.5 ko



JPEG - 24.3 ko



JPEG - 8.8 ko



JPEG - 10.1 ko



JPEG - 7.9 ko



JPEG - 9.1 ko



JPEG - 8.3 ko



WebAnalytics