YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Eureka Intégrale Saison 1
Coffret 4 DVD - Universal Studio Canal Video
23 octobre 2008

Les aventures de l’ex Marshall US Jack Carter, recruté comme nouveau sheriff par les pontes de la ville d’Eureka, une cité étrange et mystérieuse où les plus grands scientifiques travaillent en secret sur des inventions incroyables.

La série américaine made in Sci-Fi Channel est une belle réussite du genre, inventive, humoristique et SF. L’édition en 4 DVD de la saison 1, bien que très light en bonus, passionnera à juste tite les amateurs (Universal).



LE SUJET


Jack Carter, US Marshall, rentre chez lui en compagnie de sa fille Zoé, jeune adolescente en guerre perpétuelle avec ses parents divorcés.
Suite à un accident de voiture impliquant un futur célèbre chien que l’on retrouvera souvent dans la série, ils découvrent la ville d’Eureka. Jack, grâce à son bon sens et à son professionnalisme, se fait remarquer et aide les autorités locales à résoudre l’énigme posée par la disparition d’un enfant. Il n’en fallait pas plus pour qu’on lui propose, en guise de promotion, de devenir le nouveau sheriff de la petite ville d’Eureka.
Jack accepte et va très vite découvrir qu’Eureka peut dépasser en ennuis -et de très loin- ce qu’il pouvait imaginer.

JPEG - 46.6 ko


CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Série emblématique de la chaîne américaine Sci-Fi Channel, « Eureka » (« A Town Called Eureka » en Grande-Bretagne) avait explosé les audiences lors de la diffusion du pilote (“Rencontre d’un Nouveau Type”) de la première saison (présent en ouverture du premier DVD de cette saison un).
Nous ne nous attarderons pas dans cette critique sur l’historique des épisodes, mais soulignerons juste les qualité évidentes de la série.
Tout d’abord, une grande inventivité des scénarios, tous basés sur une innovation scientifique digne d’un futur Jules Vernien. En effet, si la science peut avoir des effets négatifs, dans la ville d’Eureka, on y croit et on ne pense qu’au bien de l’humanité.
Ensuite, toutes les interactions entre les personnages sont séduisantes et identificatrices. Le shériff Jack carter a des problèmes de communication avec sa fille... Et qui n’en n’a pas eu dans une telle situation ? Divorcé, il peine à reconstruire une vie de couple, mais à Eureka, ce ne sont pas les brillantes célibataires qui manquent.
Et ce n’est pas parce que les Prix Nobel s’y comptent par dizaines qu’ils n’en ont pas, eux aussi, des problèmes d’humains normaux. Certes, on peut manipuler la matière à son niveau nucléaire, toucher aux applications quantiques ou tester les inventions les plus extraordinaires, life is life.
Tout en posant les principaux personnages de cette série, la première saison parvient -sans coup férir- à proposer des épisodes originaux et plein d’humour.
C’est frais, innovant, marrant, sans complexe ni effets de manches inutiles, en tout point réussi.

JPEG - 47.1 ko


L’ÉDITION DVD


On est aujourd’hui habitués, côté image et son, il n’y a pas grand-chose à redire sur cette version numérique. Le résultat est propre et de qualité. La présentation et les menus n’inventent pas la poudre, mais respectent le look de la série.
Côté afficionados du show, les trop rares bonus nous apprennent que certains épisodes sont proposés dans un montage légèrement différent de leur diffusion TV et que leur ordre de tournage, là aussi différent par rapport à leur ordre de diffusion TV, a imposé quelques artifices de scénarii afin de faire coller logiquement les choses.
Cependant, il est vraiment dommage que seuls deux épisodes (dont le pilote) en double version commentée, de trop rares scènes coupées, des bêtisiers anémiques et de deux ou trois featurettes anecdotiques, le rayon bonus soit vraiment trop léger.
Euh, sinon, comme d’hab’, il faudra privilégier la VO à la VF (certes, très correcte), mais où les accents, les jeux de mots, les ambiances sonores et les allusions tombent un peu à plat (malgré les efforts d’adaptation).

JPEG - 23.5 ko


CONCLUSION


Une excellente série qui allie le meilleur de l’imaginaire SF avec un sens évident de la dérision et du divertissement délassant. « Eureka » est vraiment un show intelligent qui file une bonne dose de vitamines télévisuelles.
Le coffret DVD de cette première saison ne déçoit pas, est très classique dans sa conception, mais n’offre pas non plus les bonus espérés par les fans. Pour le reste, le travail est fait et bien fait.

EUREKA SAISON UN
ÉDITION DVD

Titre original : Eureka (A Town Called Eureka, G.-B.)
Genre : série SF
Pays : USA
Tous public
Série créée par : Andrew Cosby, Jaime Paglia
Produite par : Andrew Cosby, Jamie Paglia, Wendy Belt Wallace
Musique originale : Bear McCreary
Durée moyenne par épisode : 42 minutes
Durée approx coffret : 10h31
Diffusion :
- 18 juillet 2006 (Sci Fi Channel, USA)
- 24 octobre 2007 (Série Club, France)

JPEG - 32.7 ko


LISTE DES ÉPISODES PAR DVD

EUREKA_S1_DVD_1 - 5,85 Go
- 1 : Rencontre d’un Nouveau Type (Pilote, double durée, 1h20’49’’))
- 2 : Une Femme Peut en Cacher Une Autre

EUREKA_S1_DVD_2 - 7,32 Go
- 3 : Mémoires Volées
- 4 : Paranoïa
- 5 : Invincible
- 6 : Danger Imminent

EUREKA_S1_DVD_3 - 5,92 Go
- 7 : Condamnés à Réussir
- 8 : Intelligence Artificielle
- 9 : Test Grandeur Nature

EUREKA_S1_DVD_4 - 5,77 Go
- 10 : Tombé sur la Tête
- 11 : Mlle Sarah et M. Brad
- 12 : L’Odyssée d’Eureka

JPEG - 48.1 ko


BONUS
Toutes les scènes coupées sont présentées en VOST ainsi qu’avec des commentaires (en VOST).

DVD 1
- Version commentée (Podcast de Colin Ferguson) : à l’image de ce qui est fait sur le Net US après la diffusion des épisodes, il s’agit d’une version commentée par un des acteurs de la série. Plutôt intéressante d’ailleurs.

- Version commentée avec Colin Ferguson, Andrew Cosby et Jaime Paglia (VOST) : en fait, il s’agit d’une version commentée du pilote de la série, réalisée juste avant le début de la seconde saison de Eureka. Une analyse globale de la série et beaucoup de retours sur sa création,sur les problèmes liés au tournage, au montage, etc.

- Bêtisier « Carter trouve Brian » : (1’24, VO-ST) : il s’agit d’une scène ou l’équipe de tournage réserve une surprise à Jack alors qu’il cherche le bambin disparu.

- Scènes Coupées, épisode 1 :
Carter au téléphone avec Abby (46’’, VOST) & Le Rêve de Carter (47’’, VOST, ) :
la première est intéressante, la seconde anecdotique et justement coupée au final. Ces deux scènes sont disponibles avec les commentaires de Cosby, Paglia et Ferguson en VOST également).

- Scènes Coupées, épisode 2 :
Après les funérailles (1’18’’), La Salle de bain de Carter (40’’), Carter discute avec Stark à l’hôpital (1’21’’), Allison et Carter (1’01’’scène intégrale), Stark et Allison discutent près de la rivière (1’18)
 : effectivement, on comprend les coupes réalisées car à part la toute première et la quatrième dans sa version complète, aucunes ne méritaient de figurer dans la version finale de l’épisode. À voir absolument avec les commentaires (hilarants, souvent) de Cosby, Paglia et Ferguson en VOST

DVD 2
- Made in Eureka (Niche de Voyage Cryogénique (1’08) & Gant Micro-Ondes (1’08) : deux featurettes comiques en forme de télé-achats made in Eureka. Plutôt marrant mais d’un intérêt très relatif.

- Scènes Coupées, épisode 4 : Beverly et le sénateur se disent au revoir (0’56’’) : une scène intéressante pour des causes de dépassement de temps dans l’épisode « Paranoïa » (VOST).

DVD 3
- Webisodes (VOST, 1’31+2’13+1’36+1’46+2’26+1’21+2’51 : “Hide and Seek” (Cache-Cache) : un mini épisode diffusé sur le Net qui réjouira les fans, mais ne s’avère pas d’un intérêt important. Les acteurs cabotinent, l’histoire ne passionne pas et les clins d’œils sont trop gros... Pas de commentaires inclus (dommage)

- Scènes Coupées, épisodes 7 & 9 : Fin Alternative, Baseball 0’43’’, La minute du lundi au Café Diem 1’42’’, Carter dépose Zoé à l’école 0’41’’, Carter discute avec Henry 0’27’’ ) : avoir coupé la première scène (à la demande de Sci Fi) était une erreur, la seconde est une version longue inutile d’une scène incluse dans l’épisode n°10, la troisième et la quatrième ont été supprimées au montage quand l’ordre final des épisodes fut décidé (d’où l’intérêt de choisir l’option visionage avec commentaires !).

DVD 4
- Épisodes 12 en version commentée (VOST, 41’56 : il s’agit de la reprise du podcast avec Colin Ferguson, Andrew Cosby et Jaime Paglia. La lecture de cette épisode commenté est intéressante, mais au final, les informations données se recoupent avec celle de la version commentée du pilote, réalisée quelques mois plus tard.

- Bêtisier (Jo et Taggart, 1’36, VOST) : ouaip, bof, anecdotique pour le moins...

- Scènes Coupées, épisodes 7 & 9 : Carter, Taggart et le fusil tranquilisant 0’44’’, Carter détruit le générateur 15’’, Discussion entre Jo et Taggart 35’’, La cuisine et la remise de diplômes (scènes intégrale 3’43’’ ) : la première scène aurait pu être dans le bêtisier, la seconde explique la présence de quelques cicatrices au bras de Colin Ferguson, la troisième justement coupée et la quatrième est évidemment la plus intéressante, mais malheureusement trop longue pour être intégrée dans le dernier épisode...

JPEG - 38.8 ko


EUREKA - Coffret 4 DVD
Pack incluant 4 covers identiques au format slim avec 4 dvd sérigraphiés sur le même principe (Carter avec deux ou trois autres personnages de la série)
Zone 2, Pal, 4 x dvd9 (simple face, double couche)

Durée totale approx : 10h31 mn
Références : EDV 764 - 825 391-5
Accès aux épisodes : séparé ou lecture intégrale
Langues : Anglais (DD 5.1), Français (DD 5.1)
Sous-titres : Français et option sans ST
Format d’image : 1.78
Vision : 16/9 TV compatible 4/3
_ Chapitres : via la zapette en cours de lecture, mais pas de menus dédiés.

Presse : Universal (Paris, France)
Édition-Distribution : Universal DVD
Lien internet : Eureka Saison 1 (fiche coffret DVD, site Universal)
Parution : 23 octobre 2008
Prix conseillé : 29,99€


Eureka fiche saison 1 Yozone
Eureka fiche saison 2 Yozone

© Eureka - DVD 2006 - 2009, Universal Pictures. Tous droits réservés.


Stéphane Pons
8 novembre 2009






JPEG - 28.7 ko



WebAnalytics