YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Terminator
Film américain de James Cameron (1984)
sortie nationale le 24 avril 1985


Genre : SF - thriller cyber-temporel
Durée : 1h46

Avec Arnold Schwarzenegger (Terminator / T-800), Michael Biehn (Kyle Reese), Linda Hamilton (Sarah Connor), Paul Winfield (Inspecteur Ed Traxler LAPD), Lance Henriksen (Inspecteur Vukovich LAPD), Rick Rossovich (Matt), Bess Motta (Ginger), Earl Boen (Dr. Silberman), Dick Miller (Caissier de la boutique Pawn), Shawn Schepps (Nancy)

En 1984, deux combattants du futur, un robot et un humain, viennent accomplirs leur missions. Le premier doit éliminer la femme qui mettra au monde un chef rebelle. Le second doit la sauver.

Les premières images de « Terminator » sont fortes. Elles montrent une guerre futuriste, barbare, inhumaine. Des crânes humains explosent sous les roues de machines guerrières. Des hommes fuient plus qu’ils ne combattent, au milieu de ferrailles tordues, vestiges d’une civilisation déchue. En quelques plans, CAMERON construit l’enfer d’un avenir bien pessimiste.

Son scénario doit beaucoup à une BD des années 70 : « Deathlock », au script étrangement similaire, sans compter la forte ressemblance entre les deux héros, mais on lui pardonne ses emprunts avec enthousiasme. Il est dur aujourd’hui de construire un scénario à 100% original. La recherche temporelle a déjà été décrite par H.G. WELLS et la lutte entre robots et humains ne date pas d’hier. « Terminator » délire sur le paradoxe temporel en nous informant qu’il existe plusieurs futurs possibles pour une même situation présente. CAMERON nous met face à deux catastrophes à venir : la guerre nucléaire globale et la révolte de la machine.

Un futur bien sombre d’autant qu’il est irrémédiable. L’homme a inventé la machine, la machine va s’ingénier à détruire l’homme. Le Terminator n’a qu’un programme : c’est l’extinction pure et simple de toute la race humaine, par tous les moyens. Dans ce film, seule existe la loi du plus fort et du plus déterminé.

« Terminator » marque une nouvelle étape sanglante dans le film d’action. C’est une œuvre au premier degré, authentique, sans intellectualisme superflu ni pédanterie gonflante. CAMERON ne perd pas de temps à scruter l’âme de ses personnages. Le spectateur doit tout de suite être à l’aise dans le film, inutile de réfléchir, l’image commande.
Le réalisateur ne le laisse jamais souffler et prône une violence au tout premier degré. CAMERON révèle sa fascination quasi sensuelle exercée par les armes à feu. Les flingues sont partout et représentent la seule et ultime règle du jeu barbare qui régit le monde moderne. La magie du film réside sur le rythme infernal de l’œuvre, la puissance des plans (beaucoup de contre-plongées) et une bande son sophistiquée.

Sans oublier la formidable interprétation de SCHWARZENEGER, extrapolation mécanique de l’être humain. Son apparence impressionnante est exploitée au maximum de son potentiel. Même si le dialogue le plus long doit être : « Va te faire enculer, connard ! », Schwarzy est le Terminator, robot sans âme venu pour accomplir sa funeste mission, pas pour faire des discours.
« Terminator » n’est qu’une œuvre de pure action, qui cherche et parvient à nous tenir accroché à nos fauteuils. Le but est parfaitement atteint. CAMERON réussi à mêler extraordinairement le côté destroy et le côté dramatique. Avec un budget misérable (surtout en comparaison avec ses productions actuelles), il signe une œuvre de référence du cinéma d’action et de science-fiction.

Christophe « Roy Batty » Benoist
extrait des dossiers Adrenaline

YO-Dossier : La saga Terminator

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Terminator

Réalisation :James Cameron
Scénario : James Cameron & Gale Anne Hurd inspiré de Harlan Ellison « Soldier », « Demon with a Glass Hand »

Producteurs exécutifs : John Daly, Derek Gibson
Producteur : Gale Anne Hurd

Musique originale : Brad Fiedel
Photographie : Adam Greenberg
Montage : Mark Goldblatt
Casting : Stanzi Stokes
Direction artistique : George Costello
Décors : Maria Rebman Caso
Costumes : Hilary Wright

Production : Cinema 84, Euro Film Funding, Hemdale Film Corporation, Pacific Western
Distribution : Orion Pictures Corporation
Effets spéciaux : Fantasy II Film Effects, Stan Winston Studio

INTERNET

http://www.terminator1.com


1er janvier 2000






JPEG - 12.4 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 6.7 ko



JPEG - 6.4 ko



JPEG - 14.2 ko



WebAnalytics