YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Guide de Survie en Territoire Zombie (ce livre peut vous sauver la vie)
Max Brooks
Calmann-Lévy, Interstices, traduit de l’anglais (États-Unis), manuel indispensable, 318 pages, février 2009, 17€

La menace zombie est réelle. De nombreux témoignages prouvent que les morts-vivants sont apparus à de nombreuses reprises sur notre planète. Aussi, en prévision de leur venue à proximité de votre domicile, en bande ou en horde, il convient de vous préparer à survivre à ce qui sera le fléau de l’humanité. D’où ce guide, qui vous apprendra les bons réflexes pour ne pas finir dévoré. De la sécurisation de votre domicile à la mise en œuvre d’une réponse armée à l’invasion, l’auteur balaie toutes les éventualités.



Max Brooks est le fils du célèbre Mel du même nom, mais l’humour qu’il distille dans son texte est bien plus sérieux. Limite noir.

Le présupposé est simple. Un virus, le solanum, transformant les gens en zombies, ressurgit parfois sans que les scientifiques ne puissent l’expliquer. Mais ils ont étudié les corps, fait des observations sur le terrain, des expériences en laboratoire (toutes choses qui ne sont pas plus détaillées dans le texte, et qui laissent appréhender des scènes pas franchement ragoûtantes)… pour parvenir à ce guide, qui permettra à son lecteur de survivre à l’invasion des zombies.

La construction est exactement celle de tout autre guide sur n’importe quel sujet. On commence par déterminer le sujet dans le chapitre “les morts-vivants : mythes et réalités”, l’occasion de railler l’illogisme des films d’horreur (les héros qui se séparent, se cachent dans une cave sans moyen de fuir…), puis on entre dans le vif du sujet. Les armes d’abord, lesquelles sont efficaces, celles qui ne le sont pas, ou encore celles qui sont dangereuses même pour vous.
On apprendra comment bien organiser sa défense dans sa maison, ou comment changer un refuge de fortune en forteresse imprenable.
En cas de malheur, comment fuir, par quels moyens de locomotion, dans quelles directions ?
Et si vous êtes à même de retourner la situation (en cas d’invasion de bas niveau, à l’échelle d’une ville grand maximum), les techniques pour aller décimer du zombie sans risquer la morsure fatale.
Enfin, un chapitre de clôture envisage le pire, “vivre dans un monde envahi par les zombies”, et les dispositions à prendre pour survivre durablement en attendant que les morts-vivants pourrissent, un processus qui peut prendre plusieurs années selon le climat.
Le livre se termine par une liste assez exhaustive des épidémies recensées, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

On pourrait lire ce « Guide de Survie en Territoire Zombie » au premier degré, comme un “vrai guide”, tant il est sérieux. Si les zombies arrivent un jour, ceux qui l’auront lu et mis en pratique seront prêts.

Bien évidemment, sauf accident en laboratoire (une hypothèse formulée dans le dernier chapitre), ce jour n’arrivera jamais (même nous qui lisons de la SF, nous le savons. Enfin… euh…). Néanmoins, ce texte est savoureux, car truffé d’humour noir. Quand l’auteur évoque les lieux publics pouvant servir de refuge, il parle ainsi des écoles : “Bien souvent, l’école représente votre meilleure chance. Non pas d’apprendre quoi que ce soit, bien sûr, mais de survivre à une attaque de morts-vivants.Idem pour les hôpitaux, qui sont souvent l’épicentre de la contamination, car c’est là qu’on aura transporté les défunts pas encore réanimés. Bref, évitez l’hôpital.
Les exemples sont très nombreux, et malgré le sérieux du propos (l’auteur nous martelant qu’il en va de notre survie), il y a toujours une ligne qui introduit un doigt d’horreur dans la limpide explication dispensée par l’ouvrage. Celui qui ne prend pas garde à sa sécurité finit bouffé en deux temps trois mouvements (voire moins).

Ce « Guide de Survie en Territoire Zombie » m’a rappelé, par son côté décalé, des jeux vidéo comme la série des post-apocalyptiques « Fallout » (Black Isle pour Fallout 1, 2 et Tactics, Bethesda pour le 3), dont le manuel, sous forme de guide, ne manquait pas non plus de notes humoristiques, souvent illustrées par le “pip-boy”, jovial personnage cartoonesque à la mèche rebelle mais réglementairement vêtu de bleu et jaune. Le jeu en lui-même ne reniait pas ce côté second degré. Le choix des éditeurs de fournir une documentation papier (preuve de la suprématie du matériel sur le virtuel) vraiment travaillée, sur le fond comme la forme, n’est pas étranger au succès et à la popularité de la série.

Il faut cependant nuancer la comparaison. Le roman/guide de Max Brooks ne fait que dans la touche d’humour noir, et se veut avant tout une bible sur le sujet, sur ce qu’il faut faire ou pas (mais alors, surtout pas !). Pour le savourer pleinement, il faut s’y plonger avec le même sérieux que celui avec lequel l’auteur s’adresse à nous. Une haine passive contre les films d’horreur au scénario stupide (et où la mort des personnages l’est tout autant) est un plus.

Les illustrations intérieures auraient ainsi gagné à plus de second degré, à l’image de la génialissime couverture de Néjib Belhadj Kacem (illustrateur attitré de la collection Interstices, et nominé pour le Prix Siudmak du graphisme au Grand Prix de l’Imaginaire 2010), truculente variation sur cette esthétique internationale de représentation des consignes à suivre.

Mais contrairement à la couverture, la tronçonneuse N’EST PAS l’arme idéale contre les zombies. Lourde, bruyante, peu maniable, elle aura tôt fait de vous blesser, tomber en panne d’essence, et d’attirer les morts-vivants à un kilomètre à la ronde. Au mieux cela vous donnera confiance en vous, ce qui serait une erreur.

On verra comment l’auteur met ses conseils en pratique dans « World War Z », récit de la toute dernière guerre de l’Humanité contre les zombies, conjointement publié par Calmann-Lévy et bientôt chroniqué chez nous.

Beaucoup de « petites coquilles » mais très peu de fautes d’orthographe. Une vingtaine de détails relevés au final.

Texte - 1.9 ko
Guide de survie en territoire zombie - corrections


Enfin, n’oubliez pas les consignes élémentaires : des cheveux courts, des vêtements près du corps réduisent les risques. Une machette n’a pas besoin de munitions, un vélo n’a pas besoin d’essence.

La survie passe par trois choses : un jean, un VTT, un katana.


Titre : Guide de Survie en territoire Zombie (ce livre peut vous sauver la vie) (The Zombie Survival Guide, 2003)
Auteur : Max Brooks
Traduction : Patrick Imbert
Couverture : Néjib Belhadj Kacem
Editeur : Calmann-Lévy
Site Internet : fiche du roman
Collection : Interstices
Pages : 318
Format (en cm) : 14 x 21,5 x 3
Dépôt légal : février 2009
ISBN : 978-2-7021-3972-1
Prix : 17 €



Nicolas Soffray
5 novembre 2009






JPEG - 9.9 ko



WebAnalytics