YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Dead Space Downfall
Chuck Patton
Edition simple et Blu Ray

Planète Aegis 7, des scientifiques découvrent dans un cratère un étrange objet, qui va devenir rapidement le symbole de l’existence de Dieu. Devant la ferveur religieuse qui s’est emparée des colons sous l’influence de l’Église des Unitologues, la sécurité de la colonie décide de se débarrasser de cet artefact et demande au vaisseau Ishimura de le récupérer. Mais des accidents mortels et des meurtres par des hommes apparemment sans le moindre antécédent imposent de mener une enquête sur la colonie. C’est Alissa Vincent qui est chargée de mener les investigations. Très vite, l’équipage de l’Ishimura est contaminé par ce virus qui a ravagé les colons, une contamination extra-terrestre transformant les humains en monstres assoiffés de sang.



L’animé “Dead Space Downfall” est la deuxième séquelle du jeu “Dead Space”, édité par Electronics Arts, après le comics écrit par Anthony Johnston et dessiné par Ben Templesmith.

L’animé revient sur l’origine de la contamination et ne reprend pas le personnage principal du jeu, Isaac Clarke, mais nous présente Alissa Vincent qui aura le triste privilège d’affronter les premières créatures nées de la contamination extra-terrestre. Mais revenons un peu sur le scénario. Une planète isolée, un véritable monument extra-terrestre, un peu de fanatisme religieux et c’est le chaos dans la colonie d’Aegis 7. Alors pour calmer les foules, la sécurité fait appel au vaisseau Ishimura, sous le commandement d’un capitaine franchement pro Unitologue, l’Église du moment – leurs scientologues à eux, beurk ! Alissa Vincent est chef de la sécurité de l’Ishimura et chargée d’enquêter sur ces meurtres qui se multiplient depuis la découverte de l’artefact. Et le cauchemar va bientôt atteindre le vaisseau spatial, provoquant l’extermination du personnel ou leur transformation en créatures monstrueuses assoiffées de sang.

JPEG - 19 ko

Dead Space Downfall” est un véritable mixte de films de science fiction. Le premier venant à l’esprit est bien sur “Alien”. Alissa n’est pas très loin d’Ellen Ripley à la différence qu’elle est armée et sait se servir de son flingue. Le mode de contamination est proche de celui des créatures inventées par le desinateur fou H.R. Giger. A certains moments, on se croirait plonger dans une scène d’“Aliens, le retour”. Mais je retrouve aussi une pointe de “Ghost of Mars” du grand John Carpenter, avec les colons entendant que des esprits veulent prendre possession de leur corps. Ajoutez une pincée de “Massacre à la Tronçonneuse”, pas seulement par l’arme laser de nos héros mais pour une scène que les spécialistes ne manqueront pas de repérer.

Mettez tout cela dans un shaker et vous obtenez... eh bien un pas si mauvais scénario que cela ! Punchy, accrocheur, Justin Gray et Jimmy Palmiotti ont su donner un excellent rythme, le tout soutenu par une bonne réalisation de Chuck Patton.

Le dessin est un mixte de 3D pour les décors et des personnages en dessin classique, un procédé qui a donné naissance au sublime “Ghost in the Shell Stand Alone Complex”. Mais malheureusement, la qualité hétérogène des personnages gâche parfois le plaisir, alors que les décors gardent une très bonne qualité de réalisation.

Moins gore - juste un peu - que le jeu, les monstres étant moins réalistes, “Dead Space Downfall” n’en reste pas moins un bon complément pour les gamers ayant passé des heures sur le jeu vidéo mais aussi un bon animé de science fiction pour ceux qui découvriraient l’histoire.


Dead Space Downfall
- Réalisateur : Chuck Patton
- Scénario : Justin Gray et Jimmy Palmiotti
- Producteur : Joe Goyette
- Producteur associé : Jim Wyatt

- Compositeur : Seth Podowitz
- Superviseur des effets visuels : Brent M. Bowen
- Consultant : Mattew Carpenter
- Superviseur musical : Janine Scalise
- Studio  : Sony Pictures Home Entertainment
- Distributeur : SPHE

DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 4/3
- Audio : Stéréo 2.0 – 5,1
- Durée : 1h15
- Langue : Anglais (pour le DVD) ; Anglais - Espagnol - Français - Italien - Portugais – Russe (pour le Blu Ray)
- Sous-titres : Français (pour le DVD) ; Anglais, Arabe, Bulgare, Chinois, Croate, Danois, Espagnol, Estonien, Finlandais, Français, Grec, Hébreu, Hindi, Hongrois, Islandais, Italien, Néerlandais, Norvégien, Polonais, Portugais, Roumain, Serbe, Slovaque, Slovène, Suédois, Tchèque, Thaïlandais (pour le Blu Ray)
- Éditeur : Keep Case
- Sortie : 5 novembre 2008
- Prix public conseillé : 20 €


A lire sur la Yozone : Dead Space sur grand écran


© Keep Case - Tous droits réservés


Frédéric Leray
5 août 2009






JPEG - 22.5 ko



JPEG - 6.2 ko



JPEG - 5.8 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 7.2 ko



JPEG - 5.9 ko



JPEG - 8.9 ko



JPEG - 4.1 ko



JPEG - 6.8 ko



JPEG - 7.5 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 6.2 ko



WebAnalytics