YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Enfants du Capitaine Grant (Les) (T1)
Alexis Nesme d’après Jules Verne
Delcourt, Collection Ex-Libris

Lord et Lady Glenarvan, possesseurs d’une immense fortune et d’une égale générosité, découvrent un étrange message dans le ventre d’un requin. Malgré l’état du parchemin, ils déchiffrent un appel au secours émanant d’un certain Capitaine Grant.
Les autorités refusant de s’impliquer et leur chemin ayant croisé celui des deux enfants du capitaine disparu, ils décident de lui porter eux-même secours. Ils se lancent alors dans un voyage qui les mènera aux confins du monde.
Le premier tome d’un série prévue en trois.



Voici le dernier né de la collection Ex-Libris qui, rappelons-le, propose des adaptations de chefs-d’œuvre et d’incontournables du monde littéraire.
À l’instar des autres albums parus dans cette collection, on dépasse largement le cadre de raccourcis pratiques pour élève fainéant et allergique à la lecture. Cette revisite du roman éponyme de Jules Verne est réellement une belle surprise.
Il y est apporté un grand soin, comme la couverture permet de le deviner. Alexis Nesme a en effet reprit les graphismes des couvertures des éditions Hetzel, premier éditeur de Jules Verne, et c’est une franche réussite. Ce premier tome devient davantage qu’une simple bande dessinée ; il prend presque le caractère précieux des vieux livres qu’il imite.

Côté scénario, rien à redire puisqu’il a été assuré par l’un des plus imaginatifs et talentueux écrivains de tout les temps. L’adaptation est bien gérée et Alexis Nesme a su doser de façon à nous assurer un récit linéaire et dynamique, nous retraçant les grandes lignes du roman tout en les ponctuant de certains détails. Ainsi, on n’a pas l’impression de passer à côté de trop d’éléments comme c’est le cas avec certaines réécritures. On a un récit qui se tient et qui est agréable à lire.
L’auteur a choisi de découper le roman de Jules Verne en trois parties, cet album en constituant la première. Comme il le dit dans une de ses interviews, son modèle se prête particulièrement bien à un tel découpage car il est lui-même scindé en trois volets correspondant à trois lieux et péripéties différentes.

Cependant, c’est essentiellement par son aspect visuel que cette bande dessinée se démarque. Les illustrations sont vraiment très belles, surtout les paysages urbains et naturels.
La couleur (presque) directe y est pour beaucoup et c’est en voyant des planches telles que celles-ci que l’on se rend compte à quel point le numérique pur peut être lisse. Là, Alexis Nesme mêle traditionnel et digital.
Il y a de la chaleur, de la texture et on s’attarde volontiers sur chaque case.
Dans les personnages, on sent un reste d’influence de ses années passées en tant qu’illustrateur pour enfant. Il les a assimilés à des animaux afin d’aider les lecteurs à mieux saisir leur caractère. En effet, on est habitué à certains stéréotypes et dans un album où le nombre de pages est très limité pour un contenu dense, ce raccourci semble particulièrement pertinent.

Vous l’aurez compris, cette bande dessinée est une bonne surprise et petits comme grands prendront certainement plaisir à la découvrir. On attend la suite.


Les Enfants du Capitaine Grant
- Scénario : Adaptation par Alexis Nesme du roman éponyme de jules Verne
- Dessin et couleur : Alexis Nesme
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Ex-Libris
- Dépôt légal : mai 2009
- Pagination : 48 pages
- ISBN : 978-2-7560-1053-3
- Prix public : 9,95 €


© Delcourt, Nesme (2009).


Myriam Bouchet
11 juillet 2009






JPEG - 113.3 ko



JPEG - 86.6 ko



JPEG - 83.6 ko



JPEG - 92.7 ko



JPEG - 103.5 ko



WebAnalytics