YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Neon Genesis Evangelion, director’s cut
Dybex
1 DVD

Pôle Sud, an 2000, caméra de surveillance d’un laboratoire secret, heure exacte du second impact...
2015, base de la Nerv, Fuyutsuki est enlevé par la Seele afin d’être interrogé sur Gendo Ikari. Ce mystérieux groupe, à l’origine des Evangelions, perd confiance dans le scientifique à la tête de la Nerv et choisit de passer à la question son bras droit pour estimer jusqu’à quel point il peut se fier en Ikari. Car Fuyutsuki n’a pas toujours été un fervent défenseurs de la Nerv et du projet de Gendo. En réalité, cet ancien professeur était surtout sous le charme de Yui, la femme de Gendo et la future mère de Shinji. Il va devoir revenir dans ses souvenirs et les tristes moments qui donnèrent naissance aux Evas.



On s’interroge toujours sur l’intérêt des versions director’s cut : apportent-elles réellement de nouvelles révélations sur le film ou la série ? Sont-elles un véritable plus ou juste une action commerciale ?

Neon Genesis Evangelion” répond d’entrée à la question. Tout d’abord, seuls les épisodes 21 à 24 disposent de ce bonus mais ce sont aussi 4 petits chefs-d’œuvre à la base. Ces épisodes marquent le déclin de nos défenseurs. Misato commence à déprimer après le départ de Kaji. Le nouveau commandant de la Nerv ne se remet pas de leur rupture et surtout, elle craint pour la vie de son amoureux. Coté pilotes des Evas, c’est l’hécatombe. Asuka passe de la dépression à la quasi-folie : la maladie mentale de sa mère serait-elle, au final, héréditaire ? Sa haine de tout va-t-elle pousser la jeune femme vers l’irréparable ? En tout cas, il n’est plus possible de faire confiance dans la jeune fille pour piloter l’Eva 02. Pour Rei, c’est encore plus simple : elle va mourir et ressusciter... Ou plutôt un nouveau clone, Rei III, sortira des cuves. La révélation sur l’origine de la jeune fille sera un choc pour Misato et Shinji... Shinji, qui pensait trouver enfin quelqu’un à qui se confier dans le remplaçant d’Asuka, Kaoru. Mais l’énigmatique garçon est en fait le dernier ange.

Pourquoi s’arrêter à l’épisode 24 me diriez-vous ? Certainement parce que les deux derniers épisodes de la série ne sont pas ceux qu’Hideaki Anno voulait réaliser et parce qu’il était impossible d’améliorer deux épisodes totalement incompréhensibles pour la majorité des fans. Il n’y avait aucun intérêt à rajouter à la polémique qui suivit la fin de la série et du message, trop bien caché, qu’avait voulu faire passer Anno aux fans de la série.

JPEG - 36.2 ko

Mais revenons sur les véritables plus apportés aux 4 épisodes. Tout d’abord, l’épisode 21 s’ouvre sur une scène inédite révélant l’origine du Second Impact. Une forte impression qui est de bonne augure. On remarque vite une qualité graphique bien supérieure donnée aux scènes rajoutées : tel est particulièrement le cas dansl’épisode 21 quand la Nerv vient chercher un professeur Fuyutsuki devenu médecin de rue. La scène d’ouverture de l’épisode 22 est plus une confirmation des relations entre Asuka et Faji qu’une véritable nouveauté. Des petits ajouts sont parsemés dans les épisodes et demandent une certaine vigilance du spectateur.
La scène la plus importante au niveau des révélations est certainement la conversation ente Kaoru et la Seele. En particulier, un lien entre Ikari et Adam est avancé...

Au final, s’il est peut-être excessif de qualifier ce director cut d’indispensable, il apporte toutefois d’intéressantes réponses à certaines questions, tout en rajoutant insidieusement de nouvelles.
A réserver aux fans de la série.


Neon Genesis Evangelion, director’s cut
- Production : GAINAX – Project Eva – TV Tokyo
- Planning et screenpaly : GAINAX
- Direction : Hideaki Anno
- Chara design : Yoshiyuki Sadamoto
- Mecha design : Ikuto Yamashita et Hideaki Anno
- Animation production  : Tatsunoko Productions, GAINAX

1 DVD
Épisodes 21 à 24
DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 4/3
- Audio : 5.1 et 2.0
- Langue : Japonais et Français
- Sous-titres : Français
- Navigation  : lecture des épisodes en bloc ou au choix
- Editeur : Dybex
- Sortie : 9 octobre 2008
- Prix public conseillé : 19,99€


A lire sur la Yozone : Neon Genesis Evangelion, édition Platinum


© Edition Dybex - Tous droits réservés


Frédéric Leray
1er mars 2009






JPEG - 41.1 ko



JPEG - 9.4 ko



JPEG - 10 ko



JPEG - 7.7 ko



JPEG - 7.1 ko



JPEG - 7.6 ko



JPEG - 6.8 ko



JPEG - 9.9 ko



JPEG - 6 ko



JPEG - 11.7 ko



JPEG - 6.4 ko



WebAnalytics