YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Rayon Vert (Le)
Édition Simple - Opening-Les Films De Ma Vie
3 février 2009

Début de l’été, Delphine, jeune femme pourtant séduisante, est seule, beaucoup trop seule. Partir en vacances ? Oui, mais où et avec qui ?

Un très très bon Eric Rohmer où les hésitations du cœur et de l’âme vont trouver un surprenant dénouement lorsque le rayon vert va apparaître aux yeux de Delphine.

Un film important dont malheureusement l’édition DVD n’est pas à la hauteur.



LE SUJET


Premier juillet, Delphine doit partir en vacances. Mais où et avec qui ? En fait, Delphine est seule et va chercher l’âme sœur à Cherbourg, à La Plagne puis à Biarritz, sans succès.
Un parcours romantique et initiatique qui se concluera heureusement lorsqu’un étrange mais bien réel phénomène météorologique, le « rayon vert », viendra illuminer la conscience de la jeune femme.

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


« Ah, que le temps vienne où les cœurs s’éprennent », de ce vers extrait du poème « Chanson de la plus haute tour » d’Arthur Rimbaud, Eric Rohmer fait son entrée en matière pour ce cinquième et avant-dernier opus de son cycle « Comédies et Proverbes ».
Précédé par « Les Nuits de la Pleine Lune », « Le Rayon Vert » déboule en 1986 sur grand écran et va conquérir les âmes et les cœurs des spectateurs et de la critique. Lion d’Or au Festival de Venise en 1986, le film est tout entier consacré à la recherche de l’âme sœur par une jeune femme solitaire.
Découpé en trois parties qui sont autant de moments intimes correspondantrs à la quête de Delphine, le scénario laisse une grande part à l’improvisation. À contrario de ses habitudes (scénario très écrits), Eric Rohmer laissera à l’actrice principale, Marie Rivière, une grande liberté d’interprétation dans son rôle (elle deviendra de fait co signataire de la partie scénario-dialogues).
Mon tout donne un film profondément émouvant, entre désespoir total et espoir à venir, où Marie Rivière (Delphine) est époustouflante de justesse.
Certains scènes sont d’une réalité quasi documentaire (un repas dans un petit jardin de la banlieue parisienne, par exemple) et d’autres totalement oniriques (Delphine trouve des cartes à jouer au hasard de ses promenades) ou d’un contenu fantastique (la vision du fameux « rayon vert »).
L’allusion à Jules Verne sur ce sujet est d’ailleurs confirmée dans le film puisqu’une scène toute entière est consacré au roman éponyme ainsi qu’à l’explication scientifique de ce phénomène rarissime, mais bien réel.
Pour la petite histoire, le rayon vert que l’on voit dans la dernière séquence est le résultat d’un trucage relativement imparfait, mais on s’en fiche.
Émotion à fleur de peau, extrème intensité des sentiments, « Le Rayon Vert » est un sommet dans la filmographie du réalisateur dont on se remet difficilement.
Et tout cela est bien sûr est tourné dans une économie de moyens qui vise au jansénisme cinématographique. Question sensation, c’est évidemment tout l’inverse.

JPEG - 13.6 ko

Marie Rivière, sublime Delphine dans « Le Rayon Vert ».

LE DVD


Édition DVD très décevante à l’image de celle des « Nuits de la Pleine Lune ». Menu ultra basique, suppléments limités à la diffusion d’un extrait d’une interview radiophonique sur France Culture et la bande annonce cinéma dans une copie très usée.
Son mono d’origine et image victime de nombreux drops, voire de perte de netteté n’arrangent pas la sauce. Le choix du transfert en simple couche ne permet aucun gain sur la compression numérique et l’on regrette qu’une option double couche n’est pas été choisie.
Même constat et bilan décevant que pour l’autre Rohmer critiqué par chez nous, le seul avantage du DVD, c’est qu’il ne s’use pas comme une VHS...

CONCLUSION


Un très très bon Rohmer qui travaille son sillon avec patience et économie de moyens tout en amenant une résolution quasi surnaturelle à une problèmatique sentimentale très humaine.

LE RAYON VERT - DVD

Titre original : Le Rayon Vert (1986, France)
Genre : Cycle Comédies et Proverbes, opus 5
Durée : 1h 34’ 17’’
Sortie en salle (France) : 3 septembre 1986
Récompenses : Lion d’Or & Prix Fipresci au Festival de la Mostra de Venise 1986
Réalisation : Eric Rohmer
Scénario : Eric Rohmer & Marie Rivière
Distribution : Marie Rivière (Delphine), Rosette (Françoise), Béatrice Romand (Béatrice), Carita (Léna, la Suédoise), Vincent Gauthier (Vincent), etc.
Édition DVD : Opening
Collection : Les Films de Ma Vie
Références : EDV 701
Presse : Dark Star (Paris)
Parution : 3 février 2009
Prix conseillé : 9,99€

DVD
Édition DVD Simple
Pal, Zone 2, DVD 5 (simple face, simple couche), couleur
Menus d’entrée : Français
Format cinéma : 1.33:1 (16 mm)
Format du film (DVD) : 1.33 (16/9 compatible 4/3)
Langue : Français (son mono d’origine)
Sous-titres : néant
Chapitres : 14 en accès direct (menu dédié)

SUPPLÉMENTS
Eric Rohmer parle du « Rayon Vert » (8’20, VF) : Extrait d’un entretien avec Serge Daney diffusée sur France Culture le 7 septembre 1986 (émission « Microfilm »). Intéressant, mais trop court.
Bande annonce (2’18, VF) : la BA Cinéma dans une version très très abîmée.

Nota
Cette ré édition en DVD unitaire est accompagnée des sorties suivantes :
- L’AMI DE MON AMIE
- PAULINE A LA PLAGE
- LE GENOU DE CLAIRE
- LES NUITS DE LA PLEINE LUNE
- MA NUIT CHEZ MAUD
- LE BEAU MARIAGE
- PARIS VU PAR

© 2009 - Opening - Les Films de Ma Vie (DVD)


Stéphane Pons
19 février 2009






JPEG - 12.1 ko



JPEG - 9.3 ko



JPEG - 8.7 ko



JPEG - 6.7 ko



JPEG - 7.8 ko
Eric Rohmer (photo DR.)



WebAnalytics