YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Nuits de la Pleine Lune (Les)
Édition Simple DVD - Opening-Les Films De Ma Vie
3 Février 2009

Rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma de 1957 à 1963, avec Claude Chabrol, Jean-Luc Godard, Jacques Rivette et François Truffaut, Eric Rohmer est un des membres fondateurs de la « Nouvelle Vague ».
Son cinéma, atypique et foncièrement original, très écrit et maîtrisé, n’est pourtant pas toujours éloigné des thématiques de l’imaginaire.

Ainsi en est-il des « Nuits de la Pleine Lune » et du « Rayon Vert », dont nous vous parlerons très prochainement, qui bénéficient depuis le 3 février 2009 d’une ré édition DVD sous forme unitaire.

Deux films importants, issus du cycle « Comédies et Proverbes ». Malheureusement, les versions numériques sorties dernièrement décoivent techniquement.



LE SUJET


Louise (Pascale Ogier) vit avec Rémi (Tcheky Kario) dans une cité résidentielle très « ville nouvelle ». Visiblement, ils s’aiment.
Mais Louise a aussi conservé un petit appart à Paris, aime faire la fête au moins une fois par semaine alors que Rémi est plutôt du genre a passer des nuits calmes pour aller jouer au tennis le week end avec des copains dès les premiers rayons du soleil apparus.
Étrangement, à chaque fois que c’est la pleine Lune, la vie sentimentale de Louise prend des bifurcations imprévues...

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Il y a évidemment le ton des films d’Eric Rohmer, profondément déstabilisant quand on le découvre pour la première fois. Puis, la vie prend le dessus et l’on comprend que par-dessus des scénarii pourtant très écrits, d’aspects littéraires, c’est le naturel qui est au rendez-vous. Et la magie s’installe.
L’émotion aussi car ce film révèle au grand public et au milieu du cinéma l’actrice Pascale Ogier (fille de Bulle Ogier) qui obtient Prix de la meilleure actrice au Festival de la Mostra de Venise 1984 pour ces « Nuits de la Pleine Lune »... et décède tragiquement d’une crise cardiaque le 25 octobre 1984.
Femme sensible et actrice touchante, Pascale Ogier aura sans doute brûlé sa jeunesse entre milieux branchés parisiens et substances vénéneuses. Renaud consacrant même une chanson à cette fin dramatique (cf. “P’tite Conne” dans l’album « Mistral Gagnant »).
Présence éthérée, regard absent et sensation donnée d’être là tout en étant ailleurs, l’actrice livre une partition épatante ici. Paradoxalement, le fait divers fera aussi oublier un point intéressant sur lequel revient Eric Rohmer dans les bonus de cette édition : c’est l’actrice qui fût aussi la décoratrice et la costumière de ce film, missions où le réalisateur lui laissa les pleins pouvoirs.
Aux rayons des faits majeurs qu’il ne fait pas prendre pour des curiosités, on comprend aussi à quel point Eric Rohmer est un découvreur de talent brillant. Les très jeunes acteurs Tcheky Karyo (sera-t-il meilleur que dans ce film un jour ?) et Fabrice Luchini (4e film avec ce réalisateur) tiennent les deux autres rôles centraux de cette œuvre et le duo pop Elli et Jacno, venu tout droit des Stinky Toys -un des très rares groupes Français qui fit la une du très british “Melody Maker”- signent la BO du film.
Ceux qui ont un oeil acéré reconnaîtront même la sublime Elli Medeiros, danseuse sensuelle et fugitive, glissant comme une ombre près de Pacale Ogier dans une séquence de fête très années 80.
Ballet des sentiments amoureux et des interrogations que posent la seule chose qui vaille vraiment d’occuper nos neurones, le scénario impose l’idée qu’au-delà de la logique des cœurs, c’est bien un brin d’imaginaire qui chavire les corps. Car c’est à la pleine Lune que... Tout comme pour « Le Rayon Vert », l’argument surnaturel devient donc une justification de la conclusion du scénario.
Cinq fois proposé pour des récompenses aux Césars 1985, les “professionnels de la profession” préfèreront récompenser « Les Ripoux », Sabine Azéma, Richard Bohringer, Claude Zidi et Bertrand Blier à la place d’Eric Rohmer, de son film, de son scénario ou de ses acteurs...
Avec un succès public qui dépassera le cadre de l’estime, le film fera une très belle carrière en salle en France, mais aussi à l’étranger.

JPEG - 18.9 ko

Pascale Ogier (« Les Nuits de La Pleine Lune », 1984).

L’ÉDITION DVD


Le film est proposé dans sa version originale et sous une forme que l’on pressent directement issue d’un master bien usé. Défauts nombreux, contrastes déficients, problèmes (parfois) de netteté, inutile de le préciser, on est plus que déçus. Le transfert en double couche aurait sans doute sensiblement pu améliorer les choses...
Si entendre Eric Rohmer parler de son film est toujours intéressant, le très court bonus sous forme d’interview est vraiment trop court et la bande annonce proposée anecdotique. Le menu du DVD n’étant même pas digne de ce que l’on peut faire avec son ordinateur pour ses films de vacances...
Seul avantage (non négligeable) de cette édition DVD par rapport à une VHS, la copie ne se détériore pas à la revoyure et n’impose pas l’achat d’un coffret de 6 ou 7 DVD. Les premières éditions DVD du film étant épuisées depuis longtemps (quoique en zone 1, on puisse être surpris).
Son fatigué et mono d’origine en prime.

CONCLUSION


Film à voir et à revoir, « Les Nuits de La Pleine Lune », comme de nombreux films d’Eric Rohmer, mériterait bien une édition numérique à la hauteur du travail du réalisateur.
En attendant, c’est évidemment mieux que rien...

LES NUITS DE LA PLEINE LUNE - DVD

Titre original : Les Nuits de la Pleine Lune (1984, France)
Genre : Cycle Comédies et Proverbes, opus 4
Durée : 1h 37’ 08’’
Sortie en salle (France) : 29 août 1984
Récompenses et nominations : Prix de la meilleure actrice au Festival de la Mostra de Venise 1984. Césars 1985 (prix du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meileure actrice, meilleur second rôle masculin).
Réalisation et scénario : Eric Rohmer
Distribution : Pascale Ogier (Louise), Tcheky Karyo (Rémi), Fabrice Luchini (Octave), Virginie Thévenet (Camille), Christian Vadim (Bastien), László Szabó (illustrateur de livres pour enfants dans un café), Elli Medeiros (une danseuse), etc.
Édition DVD : Opening
Collection : Les Films de Ma Vie
Presse : Dark Star (Paris)
Parution : 3 février 2009
Prix conseillé : 9,99€

DVD
Édition DVD Simple
Pal, Zone 2, DVD 5, couleur
Menus d’entrée : Français
Format cinéma : 1.37:1
Format du film (DVD) : 1.33 (16/9 compatible 4/3)
Langue : Français (son mono d’origine)
Sous-titres : néant
Chapitres : 11 en accès direct (menu dédié)

BONUS
Eric Rohmer parle des Nuits de la Pleine Lune (6’45, VF) : Extraits d’une interview réalisée par Claude Jean Philippe (archives Ina) sur fond d’extraits du fim. Intéressant mais bien trop bref.
Bande annonce (1’25, VF) : la BA Cinéma dans une version très très abîmée.

Nota
Cette ré édition en DVD unitaire est accompagnée des sorties suivantes :
- L’AMI DE MON AMIE
- PAULINE A LA PLAGE
- LE GENOU DE CLAIRE
- LE RAYON VERT
- MA NUIT CHEZ MAUD
- LE BEAU MARIAGE
- PARIS VU PAR

© 2009 - Opening - Les Films de Ma Vie (DVD)


Stéphane Pons
17 février 2009






JPEG - 13 ko



JPEG - 10.9 ko



JPEG - 7.8 ko



JPEG - 7.1 ko



JPEG - 15.3 ko



JPEG - 7.1 ko
Eric Rohmer



WebAnalytics