YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Sept Yakuzas
J.D. Morvan, H. Takahashi
Delcourt

Tokyo, de nos jours. Kotobuki Ichiro, 92 ans, chef d’un clan yakuza craint et respecté, fait l’objet d’une tentative de meurtre lors de la grande fête populaire. Le vieil homme ne doit la vie sauve qu’au sacrifice de sa garde rapprochée et à son étonnante vivacité. Recueilli par un ancien ami, Ichiro prépare une vengeance dans laquelle il entraînera six hommes, pour un effroyable ballet de mort et de sang...



Sixième et avant dernier volume d’une série basée sur le chiffre sept (probable référence aux « Sept Mercenaires » et aux « Sept Samouraïs ») : 7 récits, 7 scénaristes et 7 dessinateurs différents.

JPEG - 88.5 ko

Jean David Morvan prend donc les rênes de cette aventure dans le Japon moderne. Son talent de scénariste n’est plus à démontrer, ni son attirance pour le « pays du Soleil levant ». C’est donc sans réelle surprise, que nous découvrons au travers des « 7 Yakuzas », une histoire bien documentée et excellemment construite.
Sur l’ensemble des 80 pages, la personnalité des 7 personnages est décrite de manière plus ou moins poussée. Certains acteurs sont, en effet, plus dévoilés que d’autres, ce qui centre le texte tout en rendant l’intrigue plus humaine et plus prenante. Nous n’assistons pas à une simple vengeance violente et basique, mais à un véritable drame humain sur fond de descriptif, très instructif, de la vie et des coutumes du Japon contemporain.
Il semble évident, qu’après cette lecture, nous ne verrons plus les Yakuzas comme une simple mafia, mais aussi comme le dernier rempart contre l’occidentalisation galopante de ce pays, si riche en culture ancienne et sagesse humaine.

JPEG - 96.9 ko

Ce récit à mi-chemin entre documentaire et fiction réaliste est mis en image par le beau travail de Hikaru Takhashi.
J’avais déjà eu l’occasion de voir son style dans « Les chroniques de Sillage (T5) », son travail n’était visible que sur une courte histoire et il m’avait, alors, semblé un peu trop gore et démesuré. Pour cette aventure, le trait reste encore imprécis, assez violent et sanguinolent, mais bizarrement, il m’est apparu plus appréciable. Il s’harmonise à merveille avec la dramaturgie du scénario et la représentation des décors, ainsi que les teintes sombres, rendent l’ensemble très réaliste. Les personnages conservent, tout du long, une apparence pragmatique dans les expressions du visage, qui donne un côté naturel à l’ensemble.

JPEG - 43 ko

La preuve pour moi, qu’une fois de plus dans la bande dessinée, l’écrit et le dessin sont indissociables, lorsque l’on parle de la qualité d’une œuvre.
Pour les « 7 Yakusas » la symbiose s’est faite et ce conte mérite le détour.


Sept Yakuzas
- Série :Sept
- Scénario :Jean David Morvan
- Dessin :Hikaru Takahashi
- Couleur :Wang Peng
- Éditeur :Delcourt
- Collection :Conquistador
- Dépôt légal :Septembre 2008
- Format : 33 x 23 cm
- Pagination : 80 pages couleur
- ISBN :978-2-7560-0876-9
- Prix public :14,95€


© Illustrations : Hikaru Takahashi - Delcourt.


A lire aussi sur la Yozone :
- 7 : Sept psychopates, le dossier de présentation de la série.
- Sept Psychopathes
- Sept Missionnaires



Bison 13
17 janvier 2009






JPEG - 33 ko
Sept Yakuzas



JPEG - 41.6 ko
Kotobuki Ichiro



JPEG - 55.8 ko



JPEG - 48.4 ko
La série



WebAnalytics