YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




City Hunter, saison 1
Beez
2 Coffrets de 5 DVD

City Hunter, le nettoyeur de Shinjuku. Ce nom est devenu légendaire dans tout Tokyo. Protecteur des faibles et terreur des truands. Pour entrer en contact avec lui, il suffit de laisser le code XYZ sur le tableau de la gare de Shinjuku. Sa véritable identité : Ryo Saeba. Outre ses qualités exceptionnelles de tireur d’élite, c’est... un incorrigible obsédé sexuel n’acceptant que des contrats venant de belles jeunes femmes, au grand dam de son partenaire, Hideyuki Makimura.



Ryo et Makimura

Les 5 premiers épisodes nous permettent de faire la connaissance de Ryo Saeba, surnommé City Hunter, dragueur invétéré s’attaquant en premier lieu à ses clientes et Hideyuki Makimura, l’âme du duo et surtout le plus raisonnable des deux. Leurs affaires vont de la protection de jeune femme en danger à la vengeance pure et dure comme dans “Après le décompte des 10 secondes, l’avenir est là”. Malheureusement, Makimura, ex-flic, va pousser un peu trop loin sa dernière enquête et subira la colère du cartel Union Teope. Il mourra dans les bras de Ryo en lui confiant sa sœur, Kaori. Kaori, celle qui va devenir la figure emblématique de la série. Elle va lutter contre les ardeurs de Ryo à grand coup de massues et autres maillets. Très vite, il devient évidemment que les deux partenaires éprouvent des sentiments très forts l’un pour l’autre.

JPEG - 39.3 ko

Saeko et Umibuzu

Deux alliés vont vite devenir des personnages récurrent. Tout d’abord, Umibuzu, véritable mastodonte, ancien mercenaire devenu nettoyeur comme Ryo. Le passé entre les deux hommes était loin d’être amical mais après l’épisode “L’actrice qui était incapable d’aimer”, Umibuzu viendra porter main forte à Ryo à maintes reprises, en mettant sa propre vie en danger comme dans les épisodes 50 et 51, “L’ennemi Ultime”.
Saeko est une inspectrice de police aux méthodes très expéditives. Elle utilise ses charmes pour confier à Ryo les pires missions : du vol de micro-film dans “Ne touchez pas à la femme inspecteur” à un duel contre le plus renommé des tueurs à gages dans “Un magnum dur à cuire”. Saeko a une jeune sœur, Reika, détective privée, qui installe ses bureaux à coté de ceux de Ryo (dans “Une partenaire excitante”). Celle-ci est loin d’être insensible au charme du nettoyeur.

JPEG - 40.4 ko

Une première saison en demi-teinte

Le passage de l’œuvre culte de Tsukasa Hojo en dessin animé paraissait inévitable vue le succès du manga. Et l’adaptation est particulièrement fidèle au manga. Tout aussi drôle, Masuo Ueda a su garder l’esprit de Hojo pour les épisodes dont le scénario ne provient pas des premiers tomes de “City Hunter”. Si le dessin animé n’a pas osé montrer les spectaculaires érections de Ryo – même s’il porte toujours son pantalon-, l’humour est bien présent et l’attitude de Saeba suffit par elle-même pour transposer son obsession pour les femmes.

Le petit bémol est surtout sur le graphisme. Évidemment, la série date de 1987, évidemment, rien que dans la première saison, l’évolution des deux génériques d’ouverture montre le progrès stylistique dans lequel se trouve lancée la série. Mais on sent un effort particulier pour les adaptations d’histoires tirées du manga et parfois un énorme laisser-aller pour les autres – le pire épisode étant à mon gout “Ryo donne un court d’amour comme il faut”.

Étant un passionné de Tsukasa Hojo, je suis certainement un peu dur pour cette première saison, mais tout fan a souvent une vision trop idéale. Toutefois, soyons objectif. Hormis quelques épisodes un peu décevants, la première saison de “City Hunter”, version animé, vous fait passer de très bons moments, avec un humour impeccable et une bande originale devenue aussi mythique que la série... mais j’y reviendrai encore plus pour la deuxième saison...


City Hunter / Nicky Larson, version intégrale saison 1
- Studio : Sunrise
- Réalisateur : Kenji Kodama
- Chara design : Sachiko Kamimura
- Compositeur : Tatsumi Yano
- D’après l’oeuvre de : Tsukasa Hojo
- Directeur de l’animation : Takeo Kitahara
- Directeur Artistique : Mitsuharu Miyamae et Junichi Higashi
- Production : Yomiuri TV - Sunrise Inc.
- Scénario : Masuo Ueda

2 Coffret de 7 DVD
Episodes 1 à 25 et 26 à 51
DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 4/3
- Audio : Stéréo 2.0
- Langue : Japonais – Français
- Sous-titres : Français
- Navigation : lecture des épisodes en bloc ou au choix
- Editeur : Beez entertainment
- Sortie : 5 novembre 2008
- Prix public conseillé : 49,99 €/coffret


A lire sur la Yozone : City Hunter (T18), (T19), (T20)


©Tsukasa Hojo/Coamix - YTV - SUNRISE © Edition Beez Entertainment- Tous droits réservés


Frédéric Leray
15 janvier 2009






JPEG - 24.2 ko



JPEG - 8.3 ko



JPEG - 8.7 ko
Ryo Saeba



JPEG - 12.3 ko
Kaori Makimura



JPEG - 7.7 ko
Saeko



JPEG - 7.6 ko
Umibuzu



JPEG - 7.8 ko
Reika



JPEG - 24.2 ko



JPEG - 24.7 ko



JPEG - 27.6 ko



WebAnalytics