Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Légende (T4)
Swolfs
Soleil

Et ce n’est pas ce quatrième tome qui contredira le fait que cette série, à l’image de son auteur, mérite sa place au panthéon de la BD. Entrez donc, gentes damoiseaux et demoiselles, avec Swolfs dans la Légende !



Ce volume est celui des révélations, des secrets qui tombent et qui vont nous apporter un peu de lumière sur le passé de Tristan mais également sur son destin, sur son futur.
C’est le moment pour lui de partir à la conquête de la place qui lui revient de droit, celle de prétendant légitime au titre de Duc de Hasbourg.
Comme il se doit, sur ce tome aussi, c’est le frère Aelred qui nous conte en voix off les aventures de celui que l’on nomme « le chevalier errant ».
Et cette fois-ci, le conteur prend un peu plus de présence, devient presque le héros de ce tome car c’est par lui que viennent les révélations.

Rappelez-vous, le duc Mathias avait exterminé son frère et sa famille pour prendre sa place et avoir la main mise sur le duché de Hasbourg. Seul Tristan avait réussi à échapper au massacre pour se retrouver, après de multiples aventures contées dans les trois premiers volumes de la série, dans le monastère abritant le frère Aelred.
C’est justement ce dernier qui se voit appeler au chevet du duc Mathias, agonisant.

JPEG - 24 ko
Aelred lors de la confession

Agonisant car ayant eu la folie et le courage de s’opposer au projet de Shaggan, le sorcier et « maître des songes ».

Projet consistant à l’union d’Ombeline, nièce de Mathias avec Eol, fils de Shaggan.

Ainsi, c’est au chevet de Mathias, en entendant sa confession que frère Aelred apprendra que Tristan a une sœur qui n’est autre que…
Et c’est ce secret qui décidera Tristan à partir pour le château afin d’affronter son destin en même temps que Shaggan et ses hommes.

JPEG - 68.8 ko

Avec ce volume, Swolfs rattrape l’histoire du 1er tome de la série et nous délivre des indices quant au devenir de notre beau Tristan. Ainsi, nous en avons, je pense, fini avec les flash-back et entrons donc dans une nouvelle période de la série qui sera celle de la reconquête, de la bataille entre les deux forces en jeu. La fin de l’histoire est proche et nous devrions bientôt connaitre l’origine du surnom de Tristan, le chevalier errant.

Toujours aussi à l’aise tant au scénario qu’au dessin, Swolfs n’en finit pas de nous enchanter.
Cet album, tout comme les autres, ravira les yeux de ses lecteurs. Scénario complexe maîtrisé, couleurs chaudes, mise en scène fabuleuse, dessin et encrage parfaits font de cet album un exemple de réussite.

JPEG - 62.5 ko

Décidément, Swolfs m’épate toujours autant, il semble bien partout et aucun univers (il a tout exploré ou presque, il lui reste encore à parcourir la SF) ne semble le mettre en difficulté. Soucieux du détail, son trait reste toujours dynamique et donne de l’énergie à l’histoire.
Coté scénario, on sent qu’avec ce volume la série devrait se terminer bientôt. Tous les ingrédients sont en place pour nous permettre d’avoir un final explosif : Tristan et ses compagnons contre Shaggan et ses hommes !
Finalement, un seul bémol sur cet album, la couverture que je trouve personnellement bien moins réussie que les précédentes.


Le maître des songes
- Série : Légende (T4)
- Scénario et dessin : Yves Swolfs
- Couleurs : Sophie Swolfs
- Éditeur : Soleil
- Dépôt Légal : Octobre 2008
- Pagination : 48 pages couleurs
- ISBN : 9 782302-003675
- Prix public : 12,90 €


Les autres titres de la série :

JPEG - 13.2 ko
JPEG - 12.4 ko
JPEG - 11.9 ko

© Illustrations : Swolfs, Soleil.



Peps37
11 décembre 2008




JPEG - 27.7 ko



JPEG - 32.8 ko



Chargement...
WebAnalytics