YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Jack l’Éventreur
Édition Double DVD - Opening
19 novembre 2008

À partir du 31 août 1888, l’Angleterre s’interroge. Qui est le mystérieux et sauvage assassin d’une prostituée à Whitechapel dans le quartier de l’East End de Londres ? Et ce n’est que le premier d’une longue et horrible liste...
L’énigme ne sera jamais résolue et de nombreux spécialistes du sujet s’interrogent encore...

Excellente idée que cette réédition double DVD Opening d’un classique de la TV anglaise à ne pas rater.



LE SUJET


En cette fin du 19e siècle, l’Angleterre Victorienne est profondément troublée par plusieurs meurtres particulièrement horribles qui ont pour victime des prostituées londonienne.
La répétitivité du protocole pratiqué par le tueur, le caractère totalement inédit de cette affaire, les gros titres de la presse et l’impossibilité de la police à trouver le meurtrier (et le moindre suspect) entretiendront la légende de Jack l’Éventreur.

CE QUE L’ON EN A PENSÉ


Téléfilm britannique produit, réalisé et co scénarisé par David Wickes (qui tournera deux ans plus tard un excellent « Jekyll & Hyde » auquel il est presque fait allusion par anticipation au cours de ce téléfilm), ce « Jack l’Éventreur » (Jack The Ripper) a été construit dans le but d’essayer de coller au plus près de la réalité des faits.
Références nombreuses aux archives historiques de Scotland Yard, reconstitution minutieuse des quartiers de l’East End (via les studios de Pinewood), soins particuliers portés sur les décors, les costumes, distribution d’envergure (Michael Caine, Jane Seymour, Ken Bones, etc), scénario travaillé, voilà bien de la belle ouvrage.
À l’ancienne certes, cadrages et plans ultra classiques, mais quel bonheur de découvrir à nouveau cet excellent double téléfilm.
Trois heures d’imaginaire où l’on raconte correctement une histoire qui laissera forcément perplexe, ça ne se refuse pas !
Évidemment, le choix de pencher vers la théorie « royale » a pris du plomb dans l’aile avec le temps, mais il n’en reste pas moins une énigme jamais résolue et un téléfim de facture intelligente.
On apprécie également que le scénario n’occulte jamais les problèmes sociaux de l’époque, ni l’importance naissante (et l’influence) de la presse écrite dans la naissance d’une légende de la criminologie.

LES DVD


L’édition DVD est d’une grande propreté malgré l’âge de la production et propose une VF correcte accompagnée de la VO d’origine (son Mono retravaillé en Stéréo). Ce qui est évidemment le choix de projection à saisir tant les accents ont une réelle importance si l’on souhaite vraiment s’immerger dans l’histoire.
Pour le reste, pas de bonus, mais en l’occurence, on s’en fiche un peu... Par contre, un accès direct par chapitres eut été utile, ne serait-ce que pour retrouver plus vite certaines scènes.
Michael Caine sublime comme souvent et “Golden Globe” en 1989 pour ce rôle (catégorie Best Performance by an Actor in a Mini-Series or Motion Picture Made for TV). Récompense méritée et incontestable.

CONCLUSION
De la TV à l’ancienne, comme on l’a aimé et comme l’aime toujours. Une édition double DVD Opening que les amateurs du sujet ou de bons téléfilms ne devraient pas rater.

Jack l’Éventreur
Téléfilm britannique (1988)
Titre original : Jack The Ripper
Genre : thriller historique
Éditeur Vidéo : Opening (14, route de Beauchêne, 27600 Champenard
Distribution DVD : Sony Picture Home Entertainment (France)
Presse : Dark Star Presse (Paris)
Sortie DVD : 19 novembre 2008 (prévue le 5 et décalée)
Prix public conseillé : 19,99€

Durée DVD 1 : 1h36’16’’ (première partie)
Durée DVD 2 : 1h33’20’’ (seconde partie)
Réalisation : David Wickes
Scénario : David Wickes, Derek Marlowe
Avec Michael Caine (Inspecteur Chef Frederick Abberline), Arman Assante (Richard Mansfield), Ray McAnally (Sir William Gull), Lewis Collins (Inspecteur George Godley), Jane Seymour (Emma Prentiss), Ken Bones (Robert James Lees), etc.
Producteur : David Wickes
Photographie : Alan Hume
Montage : Keith Palmer
Décors : John Blezard
Musique originale : James Cameron
Studios : Pinewood (Londres)
Production : Thames A Pearson Television Company, Hill-O’Connor Television, Lorimar Telepictures, Euston Films Limited (tous UK)
Distribution : Freemantle Media (UK)

Édition Double DVD
Zone 2, Pal, 2 DVD 9, couleurs
Format : 1.33 (4/3 TV d’origine)
Son : Anglais & Français (Mono d’origines diffusées en Stéréo)
Sous-titres : Français
Chapitres : 10 (pas de menu chapitres)
Bonus : néant


Stéphane Pons
16 novembre 2008






JPEG - 15.2 ko



JPEG - 6.7 ko



JPEG - 6.8 ko



JPEG - 13.7 ko



JPEG - 8 ko



JPEG - 5.9 ko



WebAnalytics