YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Sleeper (T1) Seul contre tous
Panini Comics
Ed BRUBAKER, Sean PHILIPS

Holden Carver fait partie d’une organisation criminelle secrète dirigée par Tao. Mais c’est en réalité un agent infiltré et le seul à le savoir est John Lynch, qui est dans un profond coma. Carver doit donc faire face à ceux qui le prennent pour un traître et pour tenter de garder son intégrité alors qu’il agit comme un criminel de grande envergure.



Récemment, je vous ai parlé du comics “Les Invisibles” du même auteur. Je ne vais pas revenir dessus, mais la comparaison s’impose d’elle-même.

La structure narrative est assez proche, surtout par les nombreux flashs-back. Mais, et c’est là l’énorme différence, le traitement visuel est bien mieux maîtrisé dans “Sleeper”.

Ce qui m’a particulièrement plu dans ce comics, c’est le découpage des planches. L’organisation du sens de la lecture, au sein de la page, par une disposition des cases ordonnée et en même temps non conventionnelle frappe l’œil de l’amateur que je suis.
On sort un peu des sentiers battus avec un découpage très carré, certes, mais extrêmement clair, et c’est là l’essentiel.
Un autre point important qui permet de lire ce comics avec facilité, est la colorisation. A chaque période correspond un ton de couleur spécifique. Du coup on ne se perd pas dans la chronologie assez diversifiée et complexe. Les dessins en eux-mêmes sont moyens, très très old school, les couleurs sont volontairement sombres, et les détails plutôt peu nombreux. Les personnages sont trop carrés, ce qui donne un aspect bourru à l’ensemble. Mais le tout colle très bien avec l’ambiance d’espionnage underground dans un contexte on ne peut plus moderne. Un mélange très agréable à suivre.

L’histoire d’espionnage par l’infiltration dans une organisation criminelle est assez classique mais l’ajout des super-pouvoirs apporte un certain piment. On est en face d’un récit assez réaliste, loin des héros costumés qui se battent en plein jour à coups de voitures ou de blasts d’énergie destructeurs. Beaucoup trop voyants pour nos protagonistes. Ce n’est pas tout le temps discret mais, au moins, on reste dans du réaliste, du moins autant que possible avec des super-pouvoirs.

Alors oui, Ed Brubaker mérite le succès qu’il connait, et la preuve en est avec ce premier tome de Sleeper. Vivement la suite ...


Sleeper (T1) : Seul contre tous
- Genre : Comics
- Nationalité : Américaine
- Auteur : Ed Brubaker
- Dessinateur : Sean Philips
- Éditeur : Marvel France
- Collection : 100% Wildstorm
- Date de parution : 21 aout 2008
- Format : Broché
- Nombre de pages : 200
- Prix : 13,00 €
- ISBN : 2809403678


Illustrations © Marvel, Panini Comics, Brubaker et Philips (2008)


OSJ \(^__^)/
31 octobre 2008






JPEG - 17.4 ko



JPEG - 24.8 ko



WebAnalytics