Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Imago Mundi (T10) Le Deuxième Cercle
Braquelaire, Corbeyran & Brahy
Dargaud

Phénomènes inexplicables, signaux extraterrestres destinés à quelques élus seuls capables de les décrypter, entourloupes réalisées par quelques plaisantins obstinés, les “crop circles” sont une des énigmes de notre époque s’insérant régulièrement dans l’actualité de nos médias.

Évidemment, l’Agence Imago Mundi venue à Silbury Hill pour tout autre chose, contourne les écueils et s’attache à proposer une solution logique à ce que personne n’avait vraiment tenté d’expliquer rationnellement.

Inutile de le préciser, l’irruption de nos enquêteurs de l’étrange dans le pré-carré (plutôt rond en l’occurrence) de quelques agités, ne se fait pas sans mal.




La série consacrée aux enquêtes de l’Agence“ Imago Mundi” s’attaque aux phénomènes inexpliqués via des séries de deux albums constituant des enquêtes en forme de dyptiques parfaitement étudiés.
Dixième album et donc cinquième aventure de nos trois chercheurs à l’esprit très ouvert et aux ressources mentales et physiques impressionnantes.

Histoires aux scénarios très travaillés et aux dessins millimétrés, précision du propos, logique de l’intrigue, soins maniaques apportés au graphisme et au travail des couleurs, ces BD sont toujours l’occasion de s’interroger sur des sujets très précis.

Nier l’incroyable pour mieux s’y intéresser, tel est finalement le propos central de l’ensemble des aventures des personnages de l’agence Imago Mundi. Approche paradoxale mais logique, chaque histoire semble dérouler un canevas similaire.
En gros, derrière l’incroyable se cache toujours une explication rationnelle et dans le pire des cas, ce qui ne peut être éclairé le sera forcément un jour par la seule science.

JPEG - 31.1 ko


Intelligence des créateurs de la série, on a beau savoir que l’étrange sera laissé de côté, on ne peut cesser d’y croire jusqu’à ce que la dernière page soit avalée. C’est qu’au-delà du contexte scientifique, on rejoint des pistes narratives à la Jules Verne.
En effet, la séduction des zones d’ombres naissant dans l’étrangeté des situations s’efface au profit du plaisir de la découverte et de la connaissance.
Beau point positif présent dans chaque volume, les longues séquences vulgarisatrices du phénomène ne se font pas au détriment de la narration et de l’intrigue originelle.
On aurait pu tomber dans une sorte de « Blake et Mortimer » du 21e siècle, proposant moulte textes en contrepoint de dessins doublement explicatifs, que nenni, tout en étant liés, ces deux éléments ne se marchent jamais sur les pieds.

JPEG - 28.9 ko


Résultat tangible d’un remarquable travail d’écriture et de conception, ce « Imago Mundi (T.10) : Le Deuxième Cercle » séduit tout autant que les précédents volumes contant les enquêtes d’Harald, Leia et Loïc.

Une série sérieuse et intelligente qui n’oublie jamais les aspects divertissants de l’entreprise.

Bravo.



Le Deuxième Cercle (T.10)
Série : Imago Mundi
Scénario : Braquelaire & Corbeyran
Dessin : Brahy
Éditeur : Dargaud, 15/27, rue Moussorgski, Paris 75895 Cedex 18
Genre : Aventure & Mystère
Site Internet : la série (page éditeur)
Pages : 48 (couleurs)
Format : 22,5 x 29,7 (moyen, cartonné)
Dépôt légal - parution : 2 mai 2008
ISBN : 9782505000716
Prix : 9,80€


JPEG - 4 ko


© Couverture, illustrations & photos : Luc Brahy, Achille Braquelaire & Eric Corbeyran, Stéphane Delprat - Dargaud, (Imago Mundi 2008).



Stéphane Pons
15 septembre 2008




JPEG - 23.6 ko
Dixième tome et cinquième aventure de l’agence Imago Mundi (Dargaud)



JPEG - 7.4 ko
Léia (détails).



JPEG - 8.8 ko
Harald (détails).



JPEG - 16.3 ko
Loïc (détails)



JPEG - 10.2 ko
Luc Brahy (© photo Luc Brahy - Dargaud).



JPEG - 11.6 ko
Achille Braquelaire (© photo Braquelaire - Dargaud)



JPEG - 5.2 ko
Eric Corbeyran (© photo Stéphane Delprat - Dargaud)



Chargement...
WebAnalytics