YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Link
Film anglais de Richard Franklin
Sortie le 3 août 2004


Prix Spécial du Jury (Avoriaz 86)

Genre : Fantastique (Horreur, interdit au - de 12 ans
Durée : 1h46

Avec : Terence Stamp (Steven Phillip), Elisabeth Shue (Jane Chase), Steven Pinner (ami de Jane), etc,.

Fable horrifique sur les rapports étranges que les hommes peuvent tisser avec les animaux et les chimpanzés en particuliers, « Link », malgré des moyens réduits, propose un huit-clos assez surprenant et intéressant.
Prenons une demeure de bord de mer un rien austère et isolée, un anthropologue spécialiste des primates un brin dérangé, une étudiante pleine de dévotion pour son maître et en recherche d’un job d’été, 3 chimpanzés plutôt hors normes, touillez le tout durant une heure quarante et vous obtenez « Link », un bon thriller horrifique, mené tambour battant.
Etrangement, si le suspense réside évidemment dans le fait de savoir s’il y aura des survivants ou pas au carnage, on découvre un petit bijou de l’horreur, et parfois du gore, jouant souvent sur les rapports de forces tissés entre le maître, son élève et les chimpanzés (entre eux y compris).
La performance de Terence Stamp est une fois de plus à signaler et la mise en scène de Richard Franklin adopte même parfois quelques plans assez inédits pour l’époque. On soupçonne aussi ce « Link » d’avoir discrètement influencé pas mal de productions des années 1990-2000 agissant dans le même créneau. A noter, les performances d’acteurs des chimpanzés qui nécessitèrent sans doute quelques heures de dressages intensif.
A ce propos, deux scènes avec le chimpanzé Link resteront dans les mémoires : celle de l’accueil de Jane dans la maison du prof vaut son pesant de cacahouètes ainsi que le dernier salut au-dessus du brasier finalement destiné à tous les révoltés de la planète (clin d’œil à Frankenstein ?) qui procure aussi pas mal d’émotions. Bref, c’est très surprenant et revigorant.

Le transfert numérique est convenablement assuré même si l’on regrettera de ne point disposer ici d’une VO sous-titrée. Petit prix oblige, l’édition DVD fait le minimum mais apporte ce que quantité de publications plus prestigieuses sur le marché ne donnent pas : un bon film d’horreur réalisé par un vrai cinéaste sachant conduire une histoire de A à Z !

Stéphane Pons

EDITION DVD
Prix indicatif : 16,58 euros.
Production : Studio Canal - Midnight Movies
Distribution & Presse : Universal Pictures Vidéo

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
DVD
Format DVD : 1 DVD 9, zone 2, Pal.
Format image & vidéo : 1.85 (ciné), écran 16/9ème compatible 4/3 (version DVD).
Format Son : Version française en 2.0.
Sous Titre : néant, chapitrage.

BONUS DVD
Bande annonce et écran d’accueil en plusieurs versions défilant les unes après les autres.

APPRECIATION GLOBALE
Même si la copie du film est transférée sans réelle fausse note tant au niveau du son que de l’image, une version anglaise sous-titrée aurait été un plus incontestable. Ce film d’horreur très original vaut néanmoins l’investissement tel quel et mériterait de figurer dans vos dévédéthèques.


Stéphane Pons
3 novembre 2004






JPEG - 20.2 ko



WebAnalytics