YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Alien vs Predator
Film américano-tchèco-germano-canadien de Paul WS Anderson (2004)
27 octobre 2004


Genre : Science Fiction
Durée : 1h40

Avec Sanaa Lathan (Alexa Woods), Raoul Bova (Sebastian de Rosa), Lance Henriksen (Charles Bishop Weyland), Ewen Bremner (Graeme Miller), Colin Salmon (Maxwell Stafford), Tommy Flanagan (Mark Verheiden), Joseph Rye (Joe Connors), Agathe De La Boulaye (Adele Rousseau), Carsten Norgaard (Rusten Quinn), ...

Alors qu‘un vaisseau spatial Predator pénètre en banlieue terrestre, les satellites du réseau de surveillance planétaire repèrent un échauffement dans le sol de la banquise. Rapidement, les scanners détectent ce qui pourrait être une pyramide enfouie à 700 mètres sous la glace, un bâtiment à l’architecture hybride, mêlant à la fois les influences aztèques, égyptiennes, cambodgiennes à celles d’une culture inconnue. Impatient de lever le voile sur ce mystère, le richissime industriel Charles Bishop Weyland (interprété par Lance Henricksen, dans le rôle du futur créateur des androïdes Bishop de « Aliens » et « Alien 3 ») dépêche à la hâte une expédition scientifique pour explorer le site. Sur place, les membres de l’équipe, emmenée par Alexa « Lex » Woods (Sanaa Lathan, déjà vue dans le premier « Blade »), découvrent une structure complexe, un labyrinthe de chambres, dont la sophistication atteste de l’implication d’une technologie extraterrestre. Ce qu’ils ne savent pas encore (mais cela ne saurait tarder) c’est qu’ils sont les invités d’honneur d’un rituel initiatique des Predators qui, depuis des millénaires, viennent régulièrement confronter leurs jeunes chasseurs au plus terrifiant des gibiers : la progéniture d’une Reine Alien maintenue en gestation dans les sous-sols du monument.

Inconditionnel du « Alien » de Ridley Scott et du « Predator » de John Mc Tiernan, Paul WS Anderson rêvait depuis « Shopping », son premier film, d’arbitrer la rencontre des deux prédateurs extraterrestres à l’écran. Alors, forcément, lorsque John Davis (commandité par la Fox pour tenter de revitaliser les deux « franchises ») se lance à la recherche d’un réalisateur pour mettre en boîte la rencontre entre les deux créatures d’outre-espace, le cinéaste anglais, dont on avait déjà pu repérer l’opportunisme, répond immédiatement présent. Rien de bien surprenant, finalement, si Paul Anderson, pourtant proclamé fan ultime des deux séries, n’avait raflé la mise au moyen d’une idée saugrenue, faisant table rase de quatre volets d’Alien et deux de Predators, pour nous proposer la vulgaire resucée de « Stargate » dopée à « Enemy Mine » d’un script indigent, mis en scène sans originalité et sans autre ambition que de nous déballer un divertissement de seconde zone éventuellement capable de satisfaire les cinéphiles adeptes de la console de jeu vidéo. Il faut dire que ce spécialiste du recyclage, à qui l’on doit par exemple le joli « Soldier » ou encore et surtout l’effrayant « Event Horizon, le vaisseau de l’au-delà », semble avoir mis de côté toutes velléités artistiques et cédé à toutes les exigences du studio pour nous pondre ce film sans grand intérêt.
Outre certains partis pris douteux, comme cette introduction du personnage principal (Alexa Woods) dans une séquence directement empruntée à « Capricorn One », ou encore l’utilisation inappropriée du Bullet Time (temps suspendu) pour illustrer l’attaque d’un Face Hugger, Paul Anderson parvient heureusement à ambiancer quelques séquences graphiquement maîtrisées, avant de nous confondre sous une avalanche de clichés et de scènes de combat filmées de trop près pour prendre toute la mesure des protagonistes. Dommage, car plastiquement, la Reine Alien, prisonnière de sa machine infernale, les décors et l’équipement Predator étaient incontestablement réussis.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Paul W.S. Anderson
Scénario : Paul W.S. Anderson d’après une histoire de Paul WS Anderson, Dan O’Bannon, Ronald Shusettet les personnages de Dan O’Bannon (Alien), Ronald Shusett (Alien), Jim Thomas (Predator), John Thomas (Predator)

Producteurs : Gordon Carroll, John Davis, David Giler, Walter Hill
Coproducteurs : Lawrence Gordon, David Minkowski, Matthew Stillman, Chris Symes
Producteur associé : Henning Molfenter
Producteurs exécutifs : Wyck Godfrey, Thomas M. Hammel, Mike Richardson

Musique originale : Harald Kloser, James Seymour Brett, Thomas Schobel, Thomas Wanker
Image : David Johnson
Montage : Alexander Berner
Distribution des rôles : Donna Isaacson, Christian Kaplan, Suzanne Smith
Création des décors : Richard Bridgland
Direction artistique : Jindrich Kocí, Milena Koubkova, Adam O’Neil, Justin Warburton-Brown
Décorateur de plateau : Peter Walpole
Création des costumes : Magali Guidasci
Maquillage : Lesley Lamont-Fisher
Effets spéciaux : Rolf Hanke

Production : Davis Entertainment, Lonlink Productions Ltd., Impact Pictures, Stillking Films, Kut Films, 20th Century Fox, Brandywine Productions Ltd., Zweite Babelsberg Film GmbH
Distribution : UGC-Fox Distribution (UFD)

Effets spéciaux : Cinesite (Europe) Ltd., Double Negative, Framestore CFC, The Moving Picture Company (MPC)

INTERNET

http://www.alienvspredatormovie.com/french/flash/index.html


Bruno Paul
24 octobre 2004






JPEG - 10.5 ko



JPEG - 4.9 ko



JPEG - 4.8 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 8.4 ko



JPEG - 4.4 ko



JPEG - 2.9 ko



JPEG - 4.7 ko



WebAnalytics