Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Gouttes de Dieu (Les) (T1)
Tadshi Agi & Shu Okimoto
Glénat, Seinen Manga

Série qui aurait, paraît-il, même dopé les ventes de vins de Bourgogne jusqu’en Corée-du-Sud, « Les Gouttes de Dieu » explore l’univers merveilleux du vin à travers une intrigue très originale.

Le grand œnologue Yutaka Kanzaki vient de passer l’arme à gauche. Il laisse un testament étrange : tous ses biens et sa célèbre cave accueillant de nombreux trésors liquides appartiendront à celui qui fera la meilleure description d’un vin mystérieux qu’il laisse à la dégustation de ceux qui voudront tenter l’aventure.
Shizuku Kanzaki, son fils, qui n’a jamais voulu s’intéresser au vin et le célèbre expert Issei Tomine, qui a été adopté par Yataka Kanzaki peu avant son décès, relèvent le défi.



À l’heure où la simple mention d’un nom de grand cru ou du plus petit château du sud de la France fait hurler au démon satanique les défenseurs du nouveau puritanisme ambiant hexagonal, il est fort agréable de constater que le salut vient du Pays du Soleil Levant.

Ben oui, alors que le « cachez ce breuvage que nous ne saurions goutter » sévit en France, le reste du Monde, et l’Asie en particulier, poursuivent la lente et merveilleuse exploration du breuvage le plus miraculeux de l’univers : le vin.

Délaissant les alcools forts ou les productions chimico-industrielles qui essaient d’envahir la grande distribution des grandes surfaces mercantiles, l’asiatique moyen reconnaît des vertus et des plaisirs à un liquide moyennement alcoolisé (12,5°) que l’on finirait presque par interdire par chez nous. Il y avait déjà la série « Sommelier » (Glénat Manga Seinen, 6 tomes), il y aura maintenant Les Gouttes de Dieu.

Dessins précis et millimétrés, visages tout simplement beaux (images fantasmées du Français vu d’Asie ?), décors travaillés, le graphisme s’est mis au diapason d’un scénario rigoureux, le thème central nécessitant une éducation de longue haleine. Ce qui n’empêche pas la respiration du récit et les rires avec quelques cases décontractées où les personnages principaux disjonctent et se transforment en diablotins rigolos.

Quête initiatique d’un fils qui s’est détourné de son père, œnologue réputé et intransigeant, Les Gouttes de Dieu se révèlent être une aventure aux vertus pédagogiques affirmées.
Tout, vous saurez presque tout sur le choix d’un vin, son origine, son élevage, ses pièges, sa dégustation, ses défauts, etc.
Scénario intelligent aux dialogues parfois trop didactiques (l’impression de lire un manuel d’apprentissage se fait sentir par instants), l’aventure vous balade d’une cave à un bar à vins, d’un grand restaurant à la table d’un clochard céleste planquant ses bouteilles sous terre dans un bidonville (mais à la température idéale).
Et surgissent quelques pleines pages tout simplement sublimes où le graphiste se décide à illustrer avec une grande justesse, les sensations évoquées par la dégustation d’un nectar étonnant.
Non dénué de sensualité et de poésie, bien au contraire, ce premier tome recèle bien des surprises. La première étant de prendre à domicile une leçon d’amour via une ôde enfièvrée pour les productions de nos terroirs.

Au-delà de ce postulat qui pourrait sentir la mauvaise barrique aux visées publicitaires avariées, la réussite de l’entreprise tient dans sa sincérité et dans son sérieux. Rien que des vérités bonnes à dire, pas de faux-pas dans le discours et l’émergence d’une passion réelle transpirent de ce manga.

Dans la grisaille des interdictions qui s’abattent sur notre pays -France terre de prohibition ?- il est vivifiant et tonique de constater que si le “Sarkoland” bande mou (ou plus du tout), on nous désire encore. Ailleurs, là-bas, très loin (malheureusement pour ceux qui y déménageraient bien).

Espérons que cela ne sera pas pour ce que nous fûmes un jour, mais pour ce que nous saurons toujours être.

JPEG - 18.5 ko


Un grand merci à Tadashi Agi (un frère et une soeur, en fait) et Shu Okimoto (une jeune dessinatrice au talent déjà reconnu) pour ce beau manga à consommer sans aucune modération.


Les Gouttes de Dieu (T1)
Dessin : Shu Okimoto
Scénario : Tadashi Agi
Préface : Michel Dovaz
Traduction : Anne-Sophie Thévenon
Correction : Jean Defrance
Lettrage : Sébastien Douaud
Éditeur : Glénat, BP 177, 38008 Grenoble Cedex
Collection : Seinen Manga
Sites internet : bio dessinatrice, bio scénaristes, page manga
Pagination : 224 pages
Format (en cm) : 13x 18
Nombre de tomes associés : 14 volumes (en cours au Japon)
Editeur Japonais : Kodansha
Dépôt légal : avril 2008
Code Hachette : 7317951
ISBN : 9782723463409
Prix : 8,99€


© Illustrations : Shu Okimoto, Tadashi Agi, Glenat Manga Seinen (avril 2008).



Stéphane Pons
12 avril 2008




JPEG - 19.6 ko
Mais après quelques années d’expérience.



JPEG - 19.7 ko
Un manga qui ravira les amateurs du vin... et de manga (Glénat Manga Seinen).



JPEG - 15.4 ko
En effet, comment résister à de tels charmes ?



JPEG - 25.3 ko
Une quête initiatique et voluptueuse.



JPEG - 25.5 ko
Qui va nécessiter d’approfondir son sujet.



JPEG - 30.2 ko
Un grand vin ne se livrant pas au petit bonheur !



Chargement...
WebAnalytics