YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Gandahar - La Planète Sauvage
Édition Double ou Simple DVD, Arte Vidéo

« Dans mille ans, Gandahar a été détruite et ses habitants massacrés, il y a mille ans, Gandahar sera sauvée »



Au pays de Gandahar, tout est paisible. Les descendants des Terriens rescapés vivent heureux, cueillant les fruits de la nature. Gandahar est l’Eden.
Hélas ! Les oiseaux-miroirs transmettent à la reine Ambisextra des visions d’horreur : d’étranges hommes-métal pétrifient les habitants de Gandahar. Le Conseil Féminin enverra le chevalier-servant Sylvain Lanvère en mission. Syl, comme le nomment ses amis, rencontrera au cours de son voyage “les Transformés” qui étaient-seront des descendants de Gandahariens ayant subi des manipulations génétiques et ont, de ce fait, horreur du présent, ainsi que la douce Airelle qui pêchait à la flûte quand elle fut capturée par les hommes-métal. Ils aideront Sylvain dans sa quête.

Gandahar, dessiné par Caza, a été réalisé par René Laloux d’après le roman de Jean-Pierre Andrevon : « Les Hommes-machines contre Gandahar ». Ce film mythique était, au grand dam des nombreux fans de science-fiction ou d’animation, devenu introuvable en vidéo.
Arte-vidéo vient de pallier à ce manque en l’éditant en DVD sous deux formes : « Gandahar » seul -enfin, “seul”, disons « Gandahar » et ses fort intéressants “compléments de programme” pour 20€ ou, pour 5€ de plus, le coffret double DVD : « Gandahar » et « La Planète Sauvage », autre film tout aussi mythique de René Laloux, qui existait déjà en DVD.

Cette adaptation assez libre de « Oms en série » de Stefan Wul, merveilleusement dessiné par Roland Topor, avec un graphisme crayonné très original -surtout pour un dessin animé !- et vivant, avait reçu le Prix Spécial du Jury du Festival de Cannes en 1973. L’histoire est celle de Terr, un petit d’Oms. Les Oms sont les descendants d’hommes capturés sur Terre à l’occasion d’un voyage spatial par les Draags.
Ceux-ci sont des géants pour les humains qu’ils prennent pour des animaux et traitent comme des jouets -ou comme de la vermine à éradiquer. Terr a reçu de Tiwa, sa propriétaire, une éducation qui lui permettra d’aider ses congénères et de les fédérer afin de regagner la liberté des Oms.

Dans ces deux films se retrouvent tous les sentiments humanistes qui animaient René Laloux et ses comparses. La quête de la liberté, l’acceptation de la différence, la préservation de la nature sont les trois thèmes dominants de « Gandahar » et « La Planète Sauvage ». Trois thèmes qui préexistaient dans les romans de Jean-Pierre Andrevon et de Stefan Wul, et qu’on retrouve dans le reste de leur œuvre, comme en témoignent les derniers romans de la série de « Gandahar » parus dans la collection “Autres Mondes” ches Mango.
Trois thèmes omniprésents, assortis d’humour, également présents sur le site de Philippe Caza La Case à Caza.

« Gandahar » et « La Planète Sauvage » sont présentés avec de nombreux bonus. À commencer par plusieurs courts-métrages de René Laloux, mais aussi avec des galeries de dessins de Topor ou de Caza, de peintures de Laloux -car, on l’ignore bien souvent, le réalisateur était aussi peintre- et d’entretiens.
René Laloux (in « La Planète Sauvage »), raconte les conditions dans lesquelles le film fut réalisé en Tchécoslovaquie. Dans le DVD de « Gandahar », plusieurs voix font échos au propos du réalisateur : Jean-Pierre Andrevon, Philippe Caza, Léon Zuratas (producteur),Gabriel Yared, le compositeur de la musique du film et Philippe Leclerc, qui réalisera plus tard « Les Enfants de la Pluie » avec Caza mais était déjà l’assistant-réalisateur de René Laloux sur le tournage de « Gandahar ».
Ces entretiens passionnants sont menés par Fabrice Blin, à l’origine de cette édition et qui publia dès 2004 « Les Mondes Fantastiques de René Laloux ». Un ouvrage que les amateurs du grand réalisateur doivent absolument se procurer : cf articles Yozone et Noosfere.

J’écrivais à l’époque qu’on sortait de la lecture de ce livre avec une envie chevillée au corps : se procurer, par n’importe quel moyen, les vidéos des films de René Laloux.
On peut maintenant le faire : merci M. Blin et merci ARTE-vidéo !
Indispensable(s) !

FICHE TECHNIQUE
Gandahar
Durée : 83 mn (1987)
Scénario : René Laloux
Dessins : Philippe Caza
D’après un roman de : Jean-Pierre Andrevon « Les Hommes-Machines contre Gandahar »
Musique : Gabriel Yared |
Avec les voix de Pierre-Marie Escourrou (Sylvain), Catherine Chevallier (Airelle), Georges Wilson (Le Métamorphe), Anny Duperey (Ambisextra), Jean-Pierre Ducos (Blaminhor), etc.
Édition DVD
Édition-diffusion : ARTE-vidéo
Format : cinéma 1.33 - 4/3
Son : Dolby SR
Zone 2, Pal, Couleur

La Planète Sauvage
Prix special du jury, Cannes 1973
Durée : 1h12 (1973)
Réalisation et scénario : René Laloux
Dessins : Roland Topor
D’après un roman de : Stefan Wul, « Oms en série »
Avec les voix de Hal Smith, Monika Ramirez, Olan Soule, Janet Waldo, Barry Bostwick
Studio : G.C.T.H.V.
Édition : ARTE-vidéo et Argos Films
Zone 2, Pal, Couleur
Format cinéma : 1.66 respecté (16/9 compatible 4/3)
Son : mono

BONUS ÉDITION DVD

BONUS GANDAHAR
Il était-sera une fois... l’aventure de Gandahar (35’) : Entretiens exclusifs avec Philippe Caza, Philippe Leclerc (réalisateur de « Les enfants de la pluie »), Jean-Pierre Andrevon (auteur de Gandahar), Gabriel Yared (compositeur), Léon Zuratas (producteur), 2006.
Interview inédite de Gabriel Yared (10’), 2006
Courts métrages de René Laloux : « La Prisonnière » (7’, 1985) et « Comment Wang-fô fut sauvé » (15 mn, 1988)

BONUS LA PLANÈTE SAUVAGE
Courts métrages de René Laloux : « Les dents du singe » (13’, 1960), « Les Temps Morts » (10’, 1964), « Les Escargots » (10’, 1965)
Extraits des longs métrages de René Laloux (BA) : « Les Maîtres du Temps » (3’, 1981) et « Gandahar » (10’, 1987)
Entretien filmé exclusif avec René Laloux (30’)
Galerie de dessins de Topor
Galerie de peintures de René Laloux

APPRÉCIATION GLOBALE
ARTE VIdeo vous permet de choisir le cadeau de Noêl indispensable à tous les amateurs d’animation française et de qualité.
« Gandahar » dans une édition simple ou « Gandahar » et « La Planète Sauvage » dans une édition double. Un projet dirigé d’une main de maître par fabrice Blin, spécialiste du grand réalisateur René Laloux.
Simple ou double must indispensable, en fonction de ce que vous avez déjà ou pas (mais vous pouvez toujours l’offrir, ça vous empêchera de dépenser bêtement vos sous !).


Lucie Chenu
12 décembre 2006






JPEG - 16.4 ko



JPEG - 9 ko
Le recueil-somme, indispensable de Fabrice Blin sur René Laloux



WebAnalytics