YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Alias, l’intégrale saison 2
Coffret 6 DVD Buena Vista


Genre : fantastique (série TV)
Parution  : août 2004 (déjà disponibles, la saison 1 et l’épisode pilote)

Distribution : Jennifer Garner (Sydney Bristow), Victor Garber (Jonathan « Jack » Bristow), Ron Rifkin (Arvin Sloane), Amy Irving (Emily Sloane), Michael Vartan (Michael Vaughn), Carl Lumbly (Markus Dixon), Merrin Dungey (Francine « Fran » Calfo), Bradley Cooper (Will Tippin) Kevin Weisman (Marshall Flinkman), Lena Olin (IrinaDerevko/Laura Bristow), David Anders (M.Sark), etc,.

L’histoire est simple voire simpliste : une agent secret pense travailler pour la CIA. Quand Sydney découvre qu’elle travaille pour les ennemis de l’Amérique, elle devient agent double. Son seul but : anéantir le SD-6, la fausse agence gouvernementale. Ce qui arrivera au cours de cette deuxième saison de « Alias ».

Evidemment, on ne construit pas deux (et même trois saisons complètes, la quatrième étant en cours de tournage) sur une trame aussi mince. Aussi, dans la famille « agent double », on a le père Jack et la mère Irina/Laura, la fille Sydney, le tonton Sloane, le petit ami Vaughn, l’ami Will, la coloc’ Fran et d’autres personnages dont on ne peut jamais présager ni de leur fidélité, ni de leur authenticité.

Autant le succès de la saison 1 était assuré par un montage à base de cliffhangers permanents (et assez agaçants) autant des règles plus traditionnelles, mais néanmoins efficaces, ont été appliquées ici.

La force de « Alias » est sa capacité à surprendre. Bien qu’elle soit largement inspirée de séries comme « Lafemme Nikita » et « Buffy », « Alias » complète donc son fond d’espionnage par une relation parents-enfants en plein conflits adolescents très freudiens. L’espionnage n’est jamais basé sur la politique internationale ou la géopolitique mais est une forme fantasmée, et très parfaite, du mythe de l’espion. Du rêve plus que de la réalité.

Sous un œil « marketing », on peut même affirmer que le produit a été développé pour satisfaire un public américain grâce à une opposition « gentils-contre-méchants » un peu caricaturale.

Ce coffret contient l’épisode qui a fait couler le plus d’encre : « Phase 1 ». Initialement programmé la semaine suivant la finale du Superbowl (pour les non initiés, il s’agit de la conclusion du championnat US de Football Américain et événement TV le plus suivi aux Etats-Unis), la production, le tournage et le montage ont du subir une accélération atomique afin que le « show » soit diffusé avec une semaine d’avance et marque les esprits en passant juste après LE programme sportif de l’année (information spéciale bonus DVD). Il faut bien reconnaître que JenniferGarner en lingerie rouge et noire a du monopoliser les yeux de bon nombre d’Américains.

Le coffret se présente sous un visuel extérieur bien équilibré. Trois doubles boîtiers de DVD avec chacun une couverture personnelle et, comble du luxe, chaque DVD est illustré par la photo d’un des héros de la série. Le contenu est à chaque fois bien spécifié (boîtiers et DVD). Inclus un crantâge pour ôter les DVD avec aisance. Du beau travail chic et bien fini !

L’image est bien rendue dans les différents formats visuels et le son clair et sans problème dans ma version (malgré certaines rumeurs persistantes sur les défiances de la piste française). Chaque disque propose un diaporama vidéo (+/-15 secondes) passant en boucle tandis que l’on fait son choix.

Les bonus « commentaires » ont été très bien pensés : l’épisode en fond d’image, le son s’adapte voire disparaît et on comprend très clairement les commentaires qui ont été sous-titrés (si on choisit une autre langue que l’anglais). Enfin, des commentaires traduits et audibles -on en connaît d’autres dont on ne peut dire la même chose- même si l’anglais des comédiens est largement plus compréhensible que celui des producteurs ! Chaque protagoniste -acteurs, producteurs et réalisateurs- intervenant sur l’un des épisodes commentés.

Le reste des bonus est de bonne facture, sans originalité excessive (bandes-annonces, annonce du jeu vidéo) à l’exception d’une série inhabituelle d’interviews radio.

FICHE TECHNIQUE

Cf. Yo-Planete - séries TV - Alias

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Format image-vidéo : plein écran, 16/9 (Pal, zone 2)
Format son : anglais, français en Dolby Digital 5.1
Sous-titres : français, anglais, anglais pour malentendants, néerlandais, suédois, norvégien, danois, finnois, islandais
Durée : 15 heures (334 + 334 + 247 minutes) + bonus

BONUS :

DVD 4 : commentaires audio des acteurs sur l’épisode 13 « Phase 1 »
DVD 5 : commentaires audio des producteurs sur l’épisode 17 « Talon d’Achille »
DVD 6 : commentaires audio de Ken Olin (réalisateur) et d’acteurs sur l’épisode 21 « Faux amis ». D’acteurs sur l’épisode 22 « Risque maximum ». Making-of « Risque maximum ». Le look de Sydney ristow. Scènes coupées. Bêtisier de la saison 2. Interviews par Kevin et Bean dans leur émission radio sur KROQ. Bandes-annonces TV et making-of du jeu-vidéo.

APPRECIATION GENERALE

Plus qu’agréable techniquement et des bonus fort intéressants, ce coffret a réveillé mon intérêt pour la saison 3 à venir.

Petit conseil à SydneyBristow/ un sourire, cela ne coûte rien ! La moue de petite fille gâtée est agaçante et JenniferGarner ne se prive ni de sourire ni de rire dans les bonus !

Merci à Warren, Spider Webb et Psychédélique Violette pour les idées que je leur ai picorées.


9 septembre 2004






JPEG - 10.7 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 7.4 ko



WebAnalytics