YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Direction Futur !
Film américain de « Dic Entertainment » (2002)
DVD TF1 Vidéo, sortie : juillet 2004

Un dessin animé à destination du jeune public très largement inspiré de La machine à explorer le temps de H.G. Wells



Genre : Science Fiction (animation inspirée de « La Machine à explorer le temps » de H. G. Wells)
Durée : 1h10

Avec les voix françaises de:Hélène Bizot, Hervé Caradec, Sabeline Amaury, Cyrille Artaux, Michel Tuzot-Doris, etc,.

Tom Spender est un jeune homme de bonne famille dont le père, inventeur invétéré, a disparu. Mais un soir, alors qu’il est chez lui, une étrange machine apparaît portant un message de son père qui serait perdu dans le futur ! Tom décide de partir à sa recherche en utilisant la fameuse machine comme moyen de transport. Il atterrit finalement en l’an 11 902 où les Lumens, peuple amical et joyeux vit au grand jour alors que d’inquiétantes créatures craignant la lumière, les Submens, leur fournissent nourriture et bien être tout en prélevant un lourd tribu auprès des doux Lumens.

Tom va évidemment tenter de retrouver son père tout en essayant d’amener Lumens et Submens à cohabiter pacifiquement. En plus de son incroyable débrouillardise il utilisera également un moyen de locomotion typique du 20ème siècle, le Skateboard !

Tout fan de science-fiction le comprend aisément, nous sommes ici dans la libre adaptation d’un célèbre roman de feu Herbert Georges Wells, « La machine à explorer le temps ». Néanmoins, non content de s’inspirer du roman, ce dessin animé reprend également à son compte certaines trouvailles des deux adaptions filmées les plus célèbres (celles de G. Pal en 1960 et de Simon Wells, le petit-fils de H. G. Wells, en 2002). Le procédé est évident tant au niveau du graphisme et du look Néanderthal des Submens que de bien d’autres aspects de l’histoire. Cependant, comme il s’agissait aussi d’attirer la frange moyenne des jeunes directement visés par ce dessin animé, on retrouve aussi quelques procédés classiques d’identifications.

Tom Spender utilise un Skate (!), fait preuve d’une grande fidélité envers un ami d’école subissant un fort ostracisme social de la part des membres d’un club plutôt aristocratique auquel il appartient, recherche son père, dont il est finalement très proche, par pur amour filial, etc,. En ce qui concerne le graphisme et l’animation, nous sommes là aussi dans le très classique et correct. Le plus souvent, seuls quelques personnages sont animés sur des arrières plans fixes (de bonnes qualités par ailleurs) et le dessin oscille entre le manga et l’animation d’inspiration anglosaxonne habituelle. Ce qui est assez normal, puisque « Dic Entertenmaint », créateur et producteur, est le numéro 1 mondial de ce type de réalisations. Clin d’œil volontaire ou pas, la façade de l’école de Tom ressemble beaucoup au Château de Moulinsart de Hergé.

Si l’originalité graphique n’est donc pas au rendez-vous, il faut néanmoins saluer la bonne logique du scénario qui ne perdra personne en route et le fait d’avoir choisi un thème SF pur et dur, un rien casse gueule car déjà maintes fois exploité.

Ce « Direction Futur ! » se laisse regarder tout à fait convenablement et attirera forcément quelques bambins et adolescents vers les grands classiques de la littérature ou du cinéma de SF.

Eveiller une saine curiosité à travers une relecture très acceptable d’un roman mythique, le tout pour un prix modique (moins de 15 euros en DVD et moins de 10 euros en VHS), n’est pas en soit un sacrilège. Ce « Direction Futur ! » s’avère donc, pour toutes ces raisons, largement supérieur à toutes les Pokémoneries (et consorts) télévisuelles actuellement en rayon.

Un bon dessin animé d’initiation, à mettre dans les mains d’un jeune public afin de l’orienter graduellement vers des œuvres plus complexes.

FICHE TECHNIQUE

Titre original : Direction Futur !

Réalisation : Will Meugniot
Auteur : Louis Gassin
Scénario : Mark Edward Edens, Michael Edens

Producteurs Exécutifs :
Andy Heyward Michael Maliani.
Directeur de Production : Stacey Gallishaw.

Musique originale : Michael Tavera.
Conception Originale des Dessins : Sung Hwan (Steven) Choi.
Montage : James Hereth.
Effets Spéciaux : Dean Jackson.
Supervision Ecriture : Eric Lewald.
Animation Réalisation : Hong Ying Universe Compagny LTD.
Pré Production Dessins : Studio 352.
Producteurs Assistants Animations : Jennifer Chang, Patty Jouscro, Kyle Jolly.

Production : Dic Entertainment Corporation (2002) TF1 Vidéo (2004)
Distribution : TF1 Vidéo.

SITE INTERNET

http://www.tf1video.fr

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

DVD 5 : simple couche, Pal, Zone 2.

Format Image : 4/3, format original 1.33.

Format Son : VF en DD 2.0.

BONUS

Film disponible avec 8 chapitres. Lien internet via lecteur DVDRom.

APPRECIATION GLOBALE

Bonne qualité du transfert pour ce Direct to Video qui ne souffre pas de problèmes particuliers. Doublage VF très correct. Une réalisation au niveau d’un géant mondial de la production animée télévisuelle.


Stéphane Pons
10 septembre 2004






JPEG - 13.8 ko



WebAnalytics