YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Pitch Black (édition spéciale)
Film américain de David Twohy (1999)
Sortie DVD le 4 août 2004


Genre : Horreur (Science Fiction)
Durée : 1h44

AvecVin Diesel (Riddick), Radha Mitchell (Fry), Cole Hauser (Johns’), Lewis Fitz-Gerald (Paris), Claudia Black (Shazza), Keith David (Imam), Rhiana Griffith (Jack/Jackie), John Moore (Zeke), Simon Burke (Owens), Les Chantery (Suleiman), Sam Sari (Hassan), Firass Dirani (Ali), Vic Wilson (Capitaine), etc,.

Lors de sa sortie sur les écrans, « Pitch Black » fut la bombe imprévisible du box-office. Au départ, ce qui ne devait être qu’une bonne petite série B de 23 millions de dollars de budget, allait finalement devenir un coup de maître avec 55 millions de dollars de recettes -somme à laquelle il faudra ajouter les 800000 DVD et 600000 VHS vendus par la suite.

Lorsque les 10 survivants du crash planétaire d’un vaisseau spatial découvre qu’il va y avoir une extinction des feux (éclipse totale) permettant la libération d’une galerie de monstres assez impressionnante, on se demande bien qui va s’en tirer. Motus complet pour ceux qui n’ont pas encore vu ce film mais la surprise sera à la hauteur de l’intrigue, croyez-nous sur parole. Ce huis clos planétaire et horrifique méritait-il vraiment son succès ? Oui, trois fois oui !

Tout d’abord, les effets spéciaux sont très réussis. Gage de sérieux, c’est le français Patrick Tatopoulos qui fut le créateur du bestiaire extraterrestre. Le scénario tient parfaitement la route et la distribution, où l’on retrouve quelques solides acteurs, y compris de séries TV, s’avère excellente. Tourné en à peine deux mois au fin fond du désert australien, « Pitch Black » est un véritable choc pour qui s’intéresse à la SF car, cerise sur le gâteau, on y découvre aussi un formidable acteur au charisme percutant : Vin Diesel, l’antihéros sublime et coupant comme un scalpel chirurgical.

Si « Pitch Black » est un film coup de poing réussi, c’est aussi et en grande partie grâce au succès de l’alchimie du couple Riddick-Vin Diesel. On ressort de cette histoire convenablement secoué et enchanté, en rêvant à un futur où tous les nouveaux films de SF réserveraient ce genre de plaisir immédiat et bien réel.

Profitant de l’actualité cinématographique qui amène sur les écrans français les excellentes « Chroniques de Riddick », Universal profite de l’occasion pour ressortir une édition spéciale de « Pitch Black » surtitrée « Les Chroniques de Riddick ». Ce relookage visuel a bien un petit parfum commercial mais comme il permet la remise en rayon d’un bon film de SF, on ne va pas se plaindre non plus. Il faut également souligner la volonté de créer une véritable saga. Le souhait commun de D. Twohy et de Vin Diesel étant d’exploiter et d’explorer à fond cette nouvelle franchise. L’entreprise est suffisamment rare pour être signalée et quand elle s’appuie sur des histoires et des personnages de qualité, faut-il vraiment le regretter ?

Cette nouvelle mythologie autour du personnage Riddick s’appuiera donc sur plusieurs histoires. « Pitch Black » en devient ainsi le premier volet, la version animée « Les Chroniques de Riddick - Dark Fury » en sera la suite et « Les Chroniques de Riddick » le troisième opus (sortie en salle le 18 août 2004). Un jeu vidéo sur X-Box (« Les Chroniques de Riddick - Escape from the Butcher Bay ») viendra également éclairer certaines zones d’ombres des aventures du divin chauve qui n’a pas peur du noir, c’est bien connu !

Un blitzkrieg médiatique assez imparable pour une réédition qui ne s’avère donc pas indispensable pour les possesseurs de la première édition DVD, sauf s’ils sont fans des nouveaux bonus ou collectionneurs.

A contrario, un DVD plus que recommandable pour tout ceux qui ne l’aurait pas encore ou qui souhaiteraient intégrer la saga Riddick.

FICHE TECHNIQUE

Les Chroniques de Riddick - Pitch Black

(Edition Spéciale, 2004).

Fiche Technique du film « Pitch Black » disponible dans la Yo-Files Cinéma.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

DVD : DVD 9, Pal Zone 2.

Format image vidéo : 2.35.1 (anamorphic widescreen).

Format Son : 5.1 Surround (Français et Anglais).

Sous Titre : Anglais*, Français*, Danois*, Arabe (*Menu disponible dans ces langues).

BONUSDVD

Ecrans animés et sonorisés 5.1. Plusieurs entrées, assez courtes mais pour la plus part inédites avec : une nouvelle introduction au film par David Twohy. Des extraits de l’Encyclopédie Visuelles des Chroniques de Riddick, le Carnet de Bord du chasseur de prime Johns’ Chase (histoire de l’action se situant avant « Pitch Black » en version lecture vocale d’un journal de bord d’ordinateur), un making off de « Dark Fury », une démo du jeu « Evasion de Butcher Bay », un making off de « Pitch Black ». « Plongez dans les ténèbres », courte exploration des facettes du personnage Riddick par D. Twohy et Vin Diesel, liens via lecture sur DVDRom et connexion internet.

Bandes annonces des « Chroniques de Riddick », de « Van Helsing » et du prochain « Thunderbirds ».

Le plus instructif restant comme souvent dans ce genre de menu, de revoir « Pitch Black » avec les commentaires (en VO-ST) de David Twohy, Cole Hauser (co scénariste) et Vin Diesel.

APPRECIATION GLOBALE

Transfert et gravure numérique quasi-parfaite. Quelques légères saturations de couleurs sur des scènes de nuit (rares, très rares). Un son nickel même sur système stéréo classique, c’est dire. On a visiblement choisi une option multi bonus très courts afin de ne pas enfermer le téléspectateur sur le long terme en lui permettant de vite passer d’un sujet à l’autre. C’est au choix, soit agréable et plaisant, soit un peu frustrant.

Il faut noter que cette édition spéciale ne met pas à mal l’édition double DVD Director’s Cut US et Zone 1 qui comprend quelques scènes supplémentaires en VO-ST français.

Une excellente réédition pour tout ceux qui auraient raté la première édition mais le fan de base aurait bien voulu avoir la Director’s Cut avec quelques bons gros documentaires en supplément !


Stéphane Pons
9 septembre 2004






WebAnalytics