YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Wolf Creek
Film australien de Greg McLean (2004)
9 août 2006

****



Genre : Survival Horror
Durée : 1h35

Avec John Jarratt (Mick Taylor), Cassandra Magrath (Liz Hunter), Kestie Morassi (Kristy Earl), Nathan Phillips (Ben Mitchell)

Sur la yozone nous sentions poindre le phénomène depuis un bon moment, avec des films comme « Haute tension », « The Descent » ou encore « Creep » et l’été 2006 confirme, après 2 décennies (80’s, 90’s) d’épouvante calibrée et de gore aseptisé, le grand retour de l’horreur viscérale et politiquement incorrecte qui avait marqué de son sceaux les années 60 et 70 (« Massacre à la tronçonneuse », « La nuit des morts-vivants », « La dernière maison sur la gauche »...). Une confirmation en 3 actes magistraux : le remake sauvage de « La colline a des yeux », le second volet de saga familiale des Firefly, « The Devil’s Rejects », ) et « Wolf Creek ». Projeté à Cannes en 2005, le premier long-métrage de Greg McLean avait déjà fait sensation sur la croisette avant de trouver un distributeur couillu pour se lancer dans son exploitation en salle. Un survival implacable qui derrière ses faux airs de « Massacre à la tronçonneuse » accommodé à la sauce kangourou, s’inspire, comme son illustre prédécesseur, de faits authentiques.

Chaque année, de nombreux touristes se lancent sur les routes et pistes du continent austral et traversent le bush, espérant être touchés par la magie des grands espaces et le monde du rêve des aborigènes. Parmi eux, Ben, Liz et Kristy ont loué un véhicule pour visiter Wolf Creek, le célèbre cratère de météorite situé au cœur de l’Outback. Ambiancé comme un road movie pour ados, l’introduction du métrage nous présente les 3 jeunes gens, les préparatifs du voyage et la petite fête de circonstance pour célébrer leur départ. Leur transûmance prend ensuite le ton du film touristique quasiment publicitaire tant Greg McLean enchaînent des plans larges de toute beauté. De l’aube à la nuit, la caméra numérique du cinéaste illustre toutes les nuances de couleurs de son pays à la terre orangée avec en prime un festival de couchers de soleil magnifiques. Quand soudain, nos 3 explorateurs qui viennent de passer l’après-midi à contempler le site de l’impact cosmique se retrouvent projetés au cœur de la quatrième dimension. Leurs montres se sont arrêtées et leur voiture refuse de démarrer. Bloqués au milieu de nulle part à la nuit tombée, ils s’installent le plus confortablement possible dans leur véhicule désespérément immobile. C’est alors que la lumière de deux phares troue l’obscurité et s’avance à leur rencontre. Mick (John Jarratt), un ancien militaire reconverti en exterminateur de kangourous, leur propose de les remorquer jusqu’à son campement où il pourra bricoler leur moteur pour leur permettre de boucler leur périple.

Narrateur surdoué, Greg McLean a si judicieusement installé sa bande sur le registre émotionnel du récit de jeunes en vacances - confidences, rapprochements, émerveillements, premier baiser, que le spectateur est totalement impliqué quand nos trois jeunes sont capturés et que le film plonge dans le cauchemar et la terreur. Inutile de jouer la carte de la surenchère gorifiante. Nous sommes Liz (Cassandra Magrath), Ben (Nathan Phillips) ou Kristy (Kestie Morassi) à la merci d’un psychopathe de la pire espèce, un chasseur de touristes qui torture, viole, tranche ou crucifie ses proies sans aucune hésitation et sans aucun remors.

Un film inclassable, à la fois dérangeant et magnifique, qui consacre Greg McLean comme un cinéaste capable de distordre les codes du genre pour nous faire vivre une expérience extrême inoubliable.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Greg McLean
Scénario : Greg McLean

Producteurs : Greg McLean, David Lightfoot
Coproducteur : Matt Hearn
Producteurs exécutifs : George Adams, Martin Fabinyi, Michael Gudinski, Gary Hamilton, Matt Hearn, Simon Hewitt

Musique originale : Frank Tetaz
Image : Will Gibson
Montage : Jason Ballantine
Création des décors : Robert Webb
Direction artistique : Robert Webb
Maquillage : Jennifer Lamphee
Effets visuels : Mark Chataway

Production : True Crime Channel, Best FX (Boom Sound)
Distribution : TFM Distribution (2006) (France)

Relation presse : Michel Burstein pour Bossa-Nova

INTERNET

http://www.tfmdistribution.fr/wolfcreek/


Bruno Paul
1er août 2006






JPEG - 22.6 ko



JPEG - 10.6 ko



JPEG - 6.4 ko



JPEG - 9.3 ko



JPEG - 11.7 ko



JPEG - 7.2 ko



JPEG - 7.5 ko



WebAnalytics