Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Mystères à Minuit, tome 2 : Le Cercle des sorcières
Camille Brissot
Syros, OZ, roman (France), fantastique, 209 pages, septembre2020, 9,95€

Nouvelle soirée d’Halloween en perspective : fort de leurs découverte de l’an dernier, les fantômes de Minuit ont décidé de se matérialiser pour faire peur aux touristes, aussi c’est l’effervescence dans le cimetière. En ville, en plus de l’afflux habituel de curieux, une équipe de cinéma vient tourner un documentaire.
Alors que Victor et Balti enquêtent sur un voleur de peluche, ils apprennent que certains fantômes, parmi les plus anciens, ont... disparu ! Si leurs soupçons vont d’abord vers Frissons productions, les documentaristes spécialisés dans l’occulte qui filment en ville, un indices les poussent vite vers de vieux camping-cars venus de Dunem, remplis de gentilles petites mamies... dont les étranges colliers luisent en présence de spectres.



Retour à Minuit, un an après « La Ville la plus hantée du monde », pour un nouvel Halloween riche en mésaventures. Un an a passé sans grand changement, seuls les fantômes ont mis ce temps à profit pour apprendre à se matérialiser en cette nuit si puissante. On pardonnera sans mal cette ellipse nécessaire, d’autant que nos deux héros, Victor et Tamara, ont un peu gagné en maturité même si leur relation n’a pas changé.
La première enquête de Victor et Balti, bien peu palpitante (découvrir qui vole les peluches laissées en offrande à Poupée, une petite fille fantôme), est déjà l’occasion pour l’autrice (la toujours merveilleuse Camille Brissot, dont le talent ne se dément pas) de mettre en lumière les multiples faces d’un fait : si vol il y a bien, il n’y a pas de crime, mais au contraire une belle leçon d’humanité, de logique et de sagesse. Bon sang, on est à peine à la page 40, et tout ce qui fait la qualité d’un roman jeunesse est là.

L’humour égaie les scènes de jour, avec un Balti toujours un peu imbu de lui-même, aux répliques mélangeant anachronismes et tournures contemporaines, et cette fois-ci en plus un poil amoureux. Le trio fonctionne toujours aussi bien, tout comme l’incapacité de tous sauf Victor à entendre les commentaires des spectres, et son rôle nécessaire de relais, parfois diplomatique pour adoucir un sarcasme.

La nuit, la tension est reine. Elle s’installe aussitôt, avec le vrai mystère de ce second tome : des fantômes disparaissent ! Eux qui ne peuvent pas rejoindre le néant seuls, sont attachés à leur lieu... pfuuuiit, envolés ! Nos trois héros enquêtent, mettant à profit le savoir encyclopédique de Ghislain, le chauffeur du petit train touristique et grand expert des phénomènes de la ville. S’ils partent sur une fausse piste, leurs recherches autour de Dumen, une ville dont le nom et l’histoire ressemblent à Salem, les remettent sur la voie. Et en espionnant les petites mamies dans leurs camping-cars, leurs doutes se confirment !
Je n’en dévoile pas plus, si ce n’est que la tension va crescendo, grâce à une excellente gestion des points de vue et une rétention mesurée de l’information. Le finale est encore plus dantesque que dans le premier volume, assurant à tout âge une bonne dose de frissons, faisant jaillir des images qu’on apprécierait sur grand écran, avec force effets spéciaux.
Et, bien entendu, l’explication finale, en écho au voleur de peluches, met en lumière la complexité des choses, balayant tout manichéisme qu’on aurait pu imaginer, au profit des nuances et d’un dilemme encore plus cruelles que les dégâts de la bataille entre sorcières et fantômes.

Puis-je, dois-je encore chanter les louanges de Camille Brissot ? En 200 pages, faciles à lire dès 9-10 ans, bourrées d’humour (j’adore les notes de bas de page !) , elle balaie les schémas binaires trop simplistes pour offrir aux jeunes lecteurs une aventures pleine de frissons et d’enseignements sur la vie, jamais facile, jamais évidente, qu’on voit des fantômes ou pas.
Saura-t-on attendre le prochain Halloween ? (Non !!!)


Titre : Le Cercle des sorcières
Série : Mystères à Minuit, tome 2
Autrice : Camille Brissot
Couverture : Glen Chapron
Éditeur : Syros
Collection : OZ, des histoires où (presque) tout est possible !
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 209
Format (en cm) :
Dépôt légal : septembre 2020
ISBN : 9782748527292
Prix : 9,95 €



Nicolas Soffray
12 décembre 2020


JPEG - 37.2 ko



Chargement...
WebAnalytics