Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Ailleurs
Film letton de Gints Zilbalodis (2019)
23 septembre 2020

Prix Contrechamp au Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2019

****/5



Genre : Animation, aventure, fantastique
Durée : 1h14

Un jeune garçon se réveille suspendu à un arbre après un accident d’avion. Il a atterri sur une île aussi inconnue que fascinante. D’obstacles en merveilles, il tente de traverser l’île pour retrouver la civilisation quand une mystérieuse créature se met à le suivre.

Pour son tout premier long métrage Gints Zilbalodis fait le choix du dépaysement total et nous embarque littéralement ailleurs avec un film d’animation dont il assure absolument tous les postes. Fasciné dès son plus jeune âge par le cinéma et l’animation, ce jeune prodige letton comptait déjà à 23 ans 7 courts métrages à son actif. Des films d’animation en 2D, en 3D, où qui mêlaient les deux, ainsi qu’un film fantastique en prises de vue réelles.
Avec Ailleurs, débuté en 2017 et développé sans vraiment de scénario ou de storyboard, Gints Zilbalodis prolonge et fusionne des thèmes initiés dans deux de ses courts métrages précédents, à savoir le naufragé de “Priorities” qui après un accident d’avion tente avec son chien de trouver le chemin de retour et l’enfant de “Oasis” qui a peur de quitter son oasis à cause de l’esprit sombre qui l’attend à l’extérieur. Certes, pas de chien dans « Ailleurs », mais un petit oiseau effrayé que le jeune garçon va prendre sous son aile, jusqu’à ce que celui déploie ses propres ailes pour voler aux côtés d’une moto trouvée avec laquelle le héros s’est lancé dans la traversée de l’île mystérieuse.

JPEG - 26.1 ko

On est tout d’abord un peu surpris, voire un peu déçu, dans les toutes premières minutes du film, par l’approche graphique de Gints Zilbalodis, ses aplats de couleurs sans encrage ni beaucoup de relief et son animation pas très fluide. Mais à vrai dire ce parti pris qui bouleverse nos habitudes et nos sens, qui nous fait perdre nos repères, couplé à une BO envoûtante (signée également pas Gints Zilbalodis) sont assurément des éléments majeurs de la réussite de cette excursion hypnotique en terre inconnue. Dans cette Ailleurs, situé aux confins de notre imaginaire. Sur cette île mystérieuse, sorte d’île monde, dont la traversée donne régulièrement l’impression d’avoir changé de continent, où les forêts équatoriales succèdent aux steppes peut-être de Sibérie, où les montagnes escarpées d’Afghanistan ou d’ailleurs, précédent la savane africaine, où soudain on rencontre une tribu de chats qui a colonisée les ruines autour d’un fontaine magique, où l’on croise des troupeaux d’éléphants sur un lac de sel et où des tortues peuvent nous sauver la vie !

JPEG - 30.8 ko

Un film d’une très grande poésie dans lequel Gints Zilbalodis injecte tout ce qu’il a déjà appris sur ces métrages précédents et où il poursuit ses expérimentations visuelles mêlant techniques et esthétiques 2D, 3D, prises de vue caméras sur l’épaule ou ambiances de jeux vidéos. Un Objet Animé à découvrir sans tarder. Un voyage immobile pour oublier avec ou sans vos enfants vos frustrations, angoisses et tracas quotidiens. Et l’on sait comme ils sont nombreux en ce moment. .

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Gints Zilbalodis
Scénario : Gints Zilbalodis
Animation : Gints Zilbalodis
Musique originale : Gints Zilbalodis
Production : Bilibaba

LIEN(S) YOZONE

- Ailleurs, la bande-annonce

Les courts métrages de Gints Zilbalodis :
- Aqua
- Priorities
- Followers
- Inaudible


© 2019 Away - Bilibaba



Bruno Paul
23 septembre 2020



JPEG - 16.8 ko



JPEG - 5.6 ko



JPEG - 11.3 ko



JPEG - 4.7 ko



JPEG - 4.5 ko



JPEG - 9.1 ko



JPEG - 10.6 ko



JPEG - 4.5 ko



Chargement...
WebAnalytics