Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Strangelands Vol 1
Magdalene Visaggio, Darcie Little Badger, Guillermo Sanna
Les Humanoïdes Associés

S’ils s’approchent, c’est le chaos. S’ils s’éloignent, c’est pire... « Strangelands » est la deuxième série de l’univers comics « Ignition ». Adam et Elakshi, deux parfaits inconnus, se retrouvent liés malgré eux par des forces qui les dépassent. Si lui peut attirer n’importe quel objet vers sa direction et qu’elle peut tout repousser sur simple volonté, c’est surtout lorsqu’on les sépare qu’une puissance hors du commun éclate et provoque des destructions massives. Leur plus grand défi est alors d’apprendre à vivre ensemble, quoiqu’il arrive.



Quand débute le premier chapitre, le duo connaît déjà bien ses pouvoirs et ses limites. C’est une attaque terroriste lors de leur première rencontre qui a déclencher le phénomène. Le scénario joue sur la complémentarité et l’opposition d’Adam et d’Elaskshi. Non seulement, il faut une distance raisonnable pour éviter une explosion mais alors qu’Adam attire le métal, Elaskshi le repousse. Alors qu’elle veut se débarrasser de ses nouvelles capacités, lui en est plutôt satisfait.
De nombreux secrets entourent cependant le duo, ce qui produit un suspens bienvenu. Qui est ce mystérieux muet qui les poursuit ? Quelle est cette organisation qui les aide ? Pourquoi ont-ils le même nom de famille ?

JPEG - 64.7 ko

Le lecteur découvre en parallèle le Dr. Fletcher qui pompe l’énergie d’un homme. Adam et Elaskshi sont envoyés dans son institution, Kittyhawk, un immense chalet au milieu des bois. Le Dr. Fletcher voient ces être, les « Ignited », comme un danger pour l’environnement.
L’ambiance devient presque horrifique avec ce gourou du développement personnel qui endoctrine rapidement Elaskshi. Ses séances de thérapie permettent au lecteur d’en apprendre plus sur son passé.

Comme pour « Ignited », on retrouve avec « Strangelands » un récit engagé. Adam et Elaskshi sont en effet amérindiens même si cette origine n’est pas un ressort scénaristique pour l’instant. Néanmoins, seule enfant amérindienne en cours de danse, Elaskshi a été confrontée au racisme et s’est forgée un caractère dur à force de travail et de volonté. L’humour est aussi présent avec Adam, souvent ironique sur sa nouvelle vie compliquée.
La violence est le thème central de ce premier volume. Malgré leurs pouvoirs, Adam et Elaskshi ne veulent pas faire souffrir et refusent d’utiliser une arme.
En revanche, le Dr Fletcher est attiré par la souffrance. Quant à Hendley Berman, le tueur à gage, il vit de la souffrance. Son pourvoir l’a rendu invulnérable mais il ressent chaque douleur qu’il reçoit ou qu’il assène.

Le dessin de Guillermo Sanna n’est pas l’atout majeur de cette série même s’il réalise de belles images après une explosion puissante. Les formes très simplifiées privilégient l’action à la description. Mais on pourrait apprécier un dessin plus précis.

JPEG - 189.5 ko

« Strangelands » est dotée d’une idée de départ intéressante. Ce refus de la violence est assez rare dans les comics. Attendons la suite pour voir comment tout cela évolue.

NB  : Face à l’impossibilité de télécharger des visuels sur le site des Humanos, nous avons illustré nos propos avec des images extraites de l’édition américaine.


Strangelands (Vol 1)
- Série : Strangelands
- Scénario  : Magdalene Visaggio, Darcie Little Badger
- Dessin et couleurs  : Guillermo Sanna
- Éditeur  : Les Humanoïdes Associés
- Collection : H1 Ignition
- Pagination  : 96 pages couleurs
- Format  : 17,6 x 26,6 cm
- Date de parution  : 6 novembre 2019
- Numéro ISBN : 9782731637373
- Prix public : 14,99 €


A lire également sur la Yozone
H1 Ignition : Le Comics Univers des Humanoïdes
Conférence de presse H1, l’univers comics des Humanos
Ignited (T1) Activités


Illustrations © Guillermo Sanna / Lers humanoïdes Associés



Corentin Grebert
25 novembre 2019




JPEG - 41.5 ko



PNG - 119 ko



PNG - 117.2 ko



PNG - 409.5 ko



PNG - 432.6 ko



Chargement...
WebAnalytics