Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Kebek (T1) L’éternité
Philippe Gauckler
Daniel Maghen

Mine de diamant de “La grande Ourse”, fin d’été. Une secousse fait trembler la terre, suivie d’un effondrement de terrain dans un secteur proche de l’exploitation. Roy Koks, le responsable de la prospection et la géologue Natane se précipitent pour examiner la nature des dégâts. Une grande partie de la colline s’est effondrée dans un glissement de terrain sans doute dû aux pluies incessantes qui se sont abattues sur la région depuis des semaines. En recherchant les causes de l’accident, les prospecteurs vont découvrir une faille qui donne accès à une cavité souterraine. Au centre de cette cavité, un gigantesque bloc de rocher parfaitement sphérique….



Avec le premier volet de ce diptyque, l’auteur dessinateur Philippe Gauckler nous embarque dans le nord du Québec au Canada, et plus exactement sur le vaste territoire d’Eeyou Istchee Baie-James, pour un récit de science fiction qui se montre au cours de ses 84 premières pages de très haute volée.

JPEG - 56.7 ko

En effet, tout dans cette BD, à commencer par le palindrome qui lui sert de titre, a été minutieusement pensé pour entretenir le mystère et tenir le lecteur en haleine. Le choix de sa méthode narrative qui, après un étrange flashforward choc en intro, prend la forme d’un flashback via l’interrogatoire de Roy Koks par son avocat dans un convoi de police qui les conduit jusqu’à un aéroport ; les révélations sur la nature de l’objet que son inspection met au jour au fil des pages ; les éléments sur le contexte politique et social de la région ; l’impact de la découverte sur ce contexte et sur la population.

JPEG - 38.3 ko

Car la Jamésie, où se déroule l’action, est une région administrative du nord du Québec, gérée conjointement par les indiens de la nation Crie et les habitants des villes et des localités qui s’y sont construites, et forcément les indiens Cris considèrent que le diamant géant découvert sur leur territoire leur a été confié et rejettent les volontés d’appropriation de la sphère par la société minière Sekoya et les responsables du projet UGO (Unidentified Geological Object). Que contient-elle, en effet ? Pourrait-elle renfermer un secret susceptible de remettre en question notre vision du Monde, et les perspectives de notre avenir ? Et puis, il y a aussi les rêves récurrents de Roy depuis qu’il a été en contact avec l’objet, son histoire d’amour avec la belle Natane, la géologue et la fille du chef de la communauté Crie, sans oublier le cliffhanger de ce premier volume qui lève le voile sur le titre de l’histoire...

GIF - 83.2 ko

Une BD d’une très haute densité en terme de scénario, servie par un graphisme au découpage particulièrement dynamique entièrement réalisé en couleurs directes. Les décors majestueux en extérieur, fourmillent de détails en intérieur, tandis que la mise en page propose régulièrement des doubles planches spectaculaires et immersives.
Une très grande réussite. L’un des grands récits de SF de la rentrée. La suite et fin est prévue pour 2020. On l’attend déjà avec grande impatience.

NB  : A noter, comme souvent, pour ne pas dire toujours, chez Daniel Maghen, l’édition est superbe et la BD complétée par un cahier graphique de 8 pages comprenant quelques illustrations pleine page et crayonnés commentés par l’auteur.


Kebek (T1) L’Éternité
Scénario, dessins, couleurs : Philippe Gauckler
Editeur  : Daniel Maghen
Collection  : Bande Dessinée
Dépôt légal : Août 2019 (parution : 22/08/2019)
Format  : 24.5 cm x 32.5 cm
Pagination  : 88 pages couleurs
Numéro ISBN : 9782356740748
Prix public : 19,00 €


Illustrations © Philippe Gauckler / Editions Daniel Maghen



Bruno Paul
22 septembre 2019




JPEG - 21.1 ko



JPEG - 24.7 ko



JPEG - 28.5 ko



JPEG - 30 ko



JPEG - 28.4 ko



Chargement...
WebAnalytics