Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Rick and Morty : Tiny Rick
Kyle Starks, C.J. Cannon, Marc Ellerby
Hi Comics

Rick Sanchez et son petit-fils Morty reviennent dans de nouvelles aventures intergalactiques pour briser les rêves de conquête de l’ignoble Doofus Jerry. Des bastons interdimensionnelles, un Jerry psychopathe et plein d’assurance, et des robots géants...
Rick et Morty repoussent encore plus les limites du temps, de l’espace et de la morale. Avec, en prime, un vaisseau fantôme flippant et le retour de Tiny Rick !



Scientifique de génie et alcoolique notoire, Rick Sanchez n’a qu’une obsession : son bonheur personnel. Le reste n’a aucun intérêt. Son petit-fils, Morty, est son souffre-douleur et le cobaye idéal pour ses expériences. Summer, sa petite-fille, une ado passionnée de selfies. Son beau-fils, Jerry Smith, un raté que tout le monde méprise. Quant à Beth, sa fille, elle a trouvé la solution : le vin rouge, dont un verre ne quitte jamais sa main.

Hi comics publie l’adaptation au format BD de « Rick and Morty », la série animée relatant les aventures interdimensionnelles de la famille Sanchez-Smith, dont chaque volume, qui regroupe plusieurs récits, se lit de façon indépendante. Dans Rick et Morty, il n’y a pas de héros. Mais des freaks qui échouent dans la plupart des actes de la vie quotidienne mais qui parviennent néanmoins à sauver le monde… le plus souvent par erreur. Ce tome 5, constitué de cinq chapitres et un chapitre bonus, est complètement dans le ton délicieusement amoral de la série animée. Les histoires, sauf celles en bonus, sont en effet signées par Kyle Starks, le scénariste de la plupart des épisodes du show.

Ce 5e tome commence sur une blessure de Morty à l’école. L’adolescent prétend s’être bagarré, mais Rick, son grand père, découvre tout de suite le mensonge : le jeune collégien s’est en fait cogné contre une porte. Ce premier chapitre traite du rapport des hommes à la violence. Jerry, son père, a en effet la désastreuse réputation dans la famille d’être un poltron. D’ailleurs, se sentant humilié, il s’évade dans une autre dimension où Rick, son beau-père, est un ami. Mais, dans ce monde parallèle, vit également une autre version de Jerry. Un être manipulateur et cynique à qui tout réussi. Ce Jerry, avide de conquête, décide de prendre la place du Jerry looser. Il vole un portail interdimensionnel et débarque sur notre monde.

Cette première histoire, qui court sur les 3 premiers chapitres, se révèle particulièrement réjouissante. Les rôles y sont complètement inversés et pour une fois Rick est totalement dépassé par son gendre. Mais, à vrai dire, seule Beth y trouve son compte. Car le nouveau Jerry, qui ne pense qu’en terme de conquête, se montre rapidement insupportable. Le tribunal des Rick aura beau essayer de s’en mêler et Rick et Morty multiplier les stratagèmes, Jerry tout puissant semble inarrêtable… Enfin, jusqu’à l’intervention d’un serpent rose géant qui va parvenir à remettre un peu d’ordre dans le multivers.

Avec le chapitre suivant débute une nouvelle histoire. Un hommage au cinéma d’épouvante qui embarque le lecteur à bord d’un vaisseau spatial fantôme. Un récit dans lequel Rick, en bon cartésien, commence par se moquer copieusement des angoisses de Summer, sa petite fille, et qui, une fois confronté à des fantômes vert fluo et des murs qui saignent, se rassure en se disant que ses petits enfants seront les premiers à être tués. Un 4e chapitre qui joue aussi la carte de l’inversion des rôles puisque pour une fois seul Morty n’est pas effrayé par la situation et se demande si finalement Enfer et Paradis ne seraient pas tout simplement d’autres dimensions.

JPEG - 81.4 ko

Chapitre titre de ce tome 5, le 3e récit, dont les dessins et le scénario sont signés par Kyle Starks, met en scène le fameux Tiny Rick. Le trait de Starks est plus grossier que celui de C.J. Cannon, avec un encrage épais et des silhouettes déformées, mais le combat entre Rick et mini-Rick dans le rayon parfumerie d’un supermarché vaut son pesant d’or.

Le chapitre bonus, regroupant 4 récits courts signés par Marc Ellerby, est tout aussi drôle. Dans une aventure solo de Beth et Summer, Beth tente de sauver une planète d’un choc avec une météorite en se bourrant au gin, Rick cherche lamentablement à inviter une fille au bal, Summer est confrontée à un job d’été, et Jerry est une star d’une dimension alternative.
.
Dans « Rick and Morty : Tiny Rick », les aventures interdimensionnelles de la famille Sanchez Smith sont encore plus drôles. Les scénarii, comme les blagues, sont nettement plus réussies que dans le tome précédent. Probablement le meilleur opus de la série.


Rick and Morty : Tiny Rick
Série : Rick and Morty
Scénario  : Kyle Starks, Marc Ellerby
Dessin : Kyle Starks, C.J. Cannon, Marc Ellerby
Couleur : Ryan Hill, Katy Farina
Editeur  : Hi Comics
Format  : 26,5 x 17,5 cm
Pagination : 128 pages couleurs
N°ISBN :978-2378870638
Prix Public : 15,90 €


Illustrations © Kyle Starks, C.J. Cannon, Marc Ellerby / HI Comics



Corentin Grebert
Bruno Paul
13 septembre 2019




JPEG - 28.2 ko



JPEG - 38.8 ko



JPEG - 17.3 ko



JPEG - 33.2 ko



Chargement...
WebAnalytics