YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Descent (The)
Édition simple DVD, La Fabrique de Films - Paramount Pictures
20 avril 2006

UN CLASSIQUE DU GENRE !



Elles sont six ; copines comme pas deux. À l’occasion d’un week-end de folie, prélude à une exploration spéléologique destinée à ressouder les liens de toute la troupe, elles vont être confrontées à l’incroyable, à l’indicible. Pourront-elles y survivre ? That’s the question !

Déjà réalisateur d’un intrigant film revitalisant le mythe du loup-garou avec « Dog Soldiers » (là, c’étaient six militaires qui en prenaient pour leur grade !), Neil Marshall pose son empreinte sur le genre horrifique et fantastique avec un film de monstres particulièrement stressant et glaçant.

Il ne limite cependant pas sa réalisation au simple jeu du “Bouh ! Fais-nous peur !” mais réussit aussi le tour de force de créer des personnages avec une vraie substance. Effets chocs et scènes cultes, les accrocs du suspense haletant, les amateurs de huis clos sanglants vont être servis. L’aventure, truffée de références à quelques monuments du genre comme « Délivrance » et « Shinning », tient toutes ses promesses.

Scénario sans faille, casting parfait, monstres crédibles (les fameux Crawlers) et une fin sans concession, forment le mélange parfait et la recette idéale. La sauce prend et retourne plusieurs fois l’estomac. L’outrance n’est cependant pas le propos du film, tout cela fleure bon la trouille jubilatoire et le mauvais esprit correctement assumé.
Voilà bien un film qui renvoie les séries B du genre (« La Crypte » en étant le meilleur exemple) six pieds sous terre, ad vitam eternam.
Pour faire court et clair, « The Descent » vous donnera le sentiment d’être en danger sur votre canapé et après ça, vous ne ferez plus de spéléo !

Le transfert numérique est quasi parfait bien que pas évident au départ avec une foultitude de scènes souterraines partiellement éclairées. Seul petit regret de cette édition simple, juste un petit making of en bonus, c’est un peu léger. Cependant, le documentaire proposé, principalement centré sur le réalisateur, est plutôt intéressant et instructif.

Enfin, soyons honnêtes, le film se suffisant à lui-même, tout cela a bien peu d’importance au moment du choix final.

FICHE TECHNIQUE
The Descent
Film anglais de Neil Marshall (2005)
Interdit aux moins de 16 ans
Édition simple DVD
Édition : La Fabrique de Films
Diffusion : Paramount DVD, A Viacom Company
Presse : Frédéric Henry Communication (pour La Fabrique de Films & Paramount)
Références : EDV 14 - FR1121455V - ASIN B000EGES9Y
Prix : 20 €

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
DVD9, simple face et double couche (6,53 go), couleur, Zone 2, Pal.
Menu d’entrée en français direct
Menu d’accueil via les items Lecture (film), Accès aux Scènes (chapitres), Réglages (VO, VF et ST) et Bonus (Making of et Bande Annonce).
Format image : 2.35 (16/9 ciné d’origine)
Sous-titres : français et option sans ST (au choix)
Langues : VO et VF en DD 5.1 (au choix)
Chapitres : 12 (accès via courtes séquences de présentations)
Durée DVD : 1h 35’ 22’’ (film) + 25’49 (M. of) + 0’56’’ (BA)

BONUS
Making of (25’49) : principalement monté sur une interview (intéressante) du réalisateur Neil Marshall, le doc aborde différents sujets (maquillages, effets spéciaux, etc.) et propose des interventions du casting et de l’équipe technique. L’écueil du convenu et du politiquement correct est plutôt bien évité (5 chapitres, doc en version française sauf les interviews en VO-ST, format 16/9 TV)

Teaser - bande annonce (55’’) : sans parole et tout en halètements. Un modèle du genre.

APPRÉCIATION GLOBALE
LE film fantastique et d’horreur de l’année 2005 et sans doute de ces vingt dernières années. Absolument incontournable. Neil Marshall confirme les belles promesses de son « Dog Soldiers » et nous livre avec « The Descent » un monument à ne pas mettre entre les mains des claustrophobes. DVD à se procurer à tout prix malgré une option bonus light.
Si vous ne l’achetez pas, vous méritez de vous retrouvez avec des Crawlers à domicile !


Stéphane Pons
25 mai 2006






JPEG - 12.3 ko



WebAnalytics