Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Croisade des Innocents (La)
Chloé Cruchaudet
Soleil

Début du XIIIème siècle.
Colas, douze ans, heurte malencontreusement le pied de son père en jouant avec sa petite sœur Margotte. Pour lui apprendre à respecter le silence, il le met à genoux dans les braises.

PNG - 374.8 ko

Brûlé, il monte se coucher. Sa sœur essaye de le consoler avec quelques gâteaux. Comme d’habitude, ils se chamaillent et Margotte tombe dans l’enclos des cochons qui la dévorent. Face à la colère de ses parents, Colas prend la fuite et trouve refuge dans une brasserie qui va l’exploiter, comme tant d’autres enfants. Il découvre la foi en se rendant à la messe dominicale, seule et unique sortie de la semaine. Un soir d’hiver, il a une apparition. Sous la glace, il croit voir le fils de Dieu, les bras en croix comme à l’église. Son ami Camille est persuadé qu’il est un élu de Dieu ayant pour mission d’aller délivrer son tombeau à Jérusalem.



Ensemble, ils réussissent à convaincre les autres enfants de partir en croisade, sans adultes, ni puissant chevalier, persuadés que rien ne peut leur arriver.

PNG - 196 ko

Chloé Cruchaudet s’est inspirée d’un fait historique méconnu pour écrire “La croisade des Innocents”. En 1212, entre la IVème et la Vème croisade, une expédition moins connue a eu lieu vers Jérusalem : la croisade des enfants. Sans l’aide des puissants, elle est née d’un mouvement populaire spontané. Aimant la littérature du Moyen-Age, elle décrit ici une bande de gamins fuyant la misère et les mauvais traitements qui se lancent dans une quête mystique, en plein Moyen-Age chrétien. Ce récit dur et bouleversant interroge également les limites de l’innocence. Colas s’apparente à Jésus, entouré de ses apôtres. Prêt à partager la nourriture, ses fidèles acolytes ne sont pas toujours du même avis ce qui crée des tensions au sein de la horde. La faim, le froid, la violence d’un parcours difficile font partie de ce périple sinueux.

PNG - 356 ko

Graphiquement, “La croisade des Innocents” est un chef-d’œuvre. L’équilibre entre la douceur de l’enfance et la dureté des événements est de mise. Chloé Cruchaudet a travaillé sur tablette graphique en quittant la capitale pour une maison avec un jardin pour s’imprégner des éléments bruts de la terre. Prix du public du Festival d’Angoulême en 2014 avec “Mauvais Genre”, elle a également illustré le premier tome de “L’Herbier Sauvage”, recueil d’histoires érotiques dont la suite vient de sortir avec David Prud’homme aux pinceaux.

PNG - 258.9 ko

“La croisade des Innocents” met en scène des êtres fragiles et forts à la fois croyant en une idéologie qui risque de les perdre. Comment ne pas faire le parallèle avec les jeunes qui partent faire le Djihad ? Cette lecture laisse songeur et met en avant la grande pauvreté d’enfants battus qui doivent tout mettre en oeuvre pour s’en sortir et survivre.

Ce beau roman graphique tragique m’a émue et bouleversée : un vrai coup de cœur !


La croisade des Innocents
- Scénario et dessins : Chloé Cruchaudet
- Éditeur : Soleil
- Collection : Noctambule
- Format : 20,2 x 28,3 cm
- Pagination : 176 pages noir et blanc
- Dépôt légal : 17 octobre 2018
- Numéro IBSN : 9782302071278
- Prix public : 19,99 €


A lire sur la Yozone :
L’Herbier Sauvage (T1)


Illustrations © Chloé Cruchaudet et Editions Delcourt (2018)



Anne Schnebelen
1er mars 2019




PNG - 115 ko



PNG - 112.4 ko



PNG - 82.5 ko



PNG - 47.6 ko



PNG - 142.7 ko



Chargement...
WebAnalytics